Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Vincent Peillon sur le chemin du retour ? C'est Waterloo morne primaire !

Publié le 7 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Et pourquoi pas Lionel Jospin ? Tous contre Valls ?La gauche la plus bête du monde veut faire gagner tout ce qui la divise !

Divisée entre factions rivales, traversée de contradictions entre une gauche de gouvernement et une gauche d'opposition hostile à tout ce qui bouge...! Comment vaincre cette dispersion source d'échec à la présidentielle ?

Après le succès de la droite, la gauche sortirait grandie d'une primaire ouverte, de Mélenchon à Emmanuel Macron... Pour l'instant, l'un comme l'autre ont écarté une telle hypothèse.

Avec une gauche aussi fracturée, on voit mal en effet comment elle peut espérer casser la dynamique Fillon, quitte à désespérer un peu plus son électorat.

Face aux divisions actuelles à gauche, Manuel Valls a placé sa candidature comme celle de la conciliation, de la réconciliation.
La balle est donc désormais dans le camp de la gauche. A Manuel Valls de construire une offre politique nouvelle et moderne pour faire face à celle de la droite.

Manuel Valls s'impose comme l'homme fort et le candidat légitime. Faute d'être unie, la gauche la plus bête du monde risque de ne pas passer le premier tour de la présidentielle et de rouvrir la plaie du 21 avril 2002 en offrant à la gauche le choix cruel d'un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen !

Le spectacle affligeant offert par le parti socialiste au pouvoir n'incline pas à l'optimisme. Après la droite, au tour de la gauche d'être la plus bête du monde, de se déchirer autour de batailles d'ego plus que de projets.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

À New York, Macron invite Trump à venir en France : Pour qui se prend-il ?

Publié le 7 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Après le Gendarme à New-York, voilà Macron à New-York ! Notre petit Macron se prend (déjà) pour le Président. Comment peut-il croire que la France a besoin d'un candidat marketing et inexpérimenté ?

Emmanuel Macron devrait relire la fable de Jean de La Fontaine :
"La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf"...
"La chétive pécore S'enfla si bien qu'elle creva."
Le sort de cette ambitieuse lui pend au nez.
Rive Gauche

commentaires

Valérie revient à la maison, elle quitte Alain pour François !

Publié le 7 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

C'est le bal immonde des opportunistes et Pécresse est une opportuniste à l'état pur ! Elle était partie rejoindre Alain, mais déçue par ce dernier, elle revient dans la blanche bergerie de François pour profiter d'une gamelle. Elle espère sans doute un portefeuille.

Qui a mangé à la gamelle du diable, a besoin d'une longue cuillère, et Valérie est une spécialiste en la matière. Elle terminera chez Emmanuel dans le dernier virage s'il est le mieux placé, N'en doutons pas. Elle n'y peut rien, c'est sa nature.

La grande réconciliation est en cours. Elle vient chercher une gamelle car la soupe promet d'être bonne même si les couleuvres sont de plus en plus épaisses.
Tous ces politiciens vont bien finir par s'entendre car, à défaut d'être d'accord sur un programme pour notre pays, ils partagent un seul but : Le gâteau France. Ces politiciens professionnels, ces parasites montrent qu'ils n'ont aucune conviction, sauf celle de leur supposée importance...!!!

« Embrassons-nous, Folleville ! » est devenu par extension une expression ironique désignant des démonstrations d'amitiés bidons des leaders de la droite et du centre qui n'ont qu'une pensée revenir au pouvoir pour mieux baisers les neuneus qui ont voté pour eux et ... la gauche dont le pouvoir était illégitime à leurs yeux !

Tartuffe a de nombreux enfants... Une belle brochette de has been de la politique... Cela promet des lendemains qui déchantent pour 2017/2022 ... !!!

La médiocrité des hommes et femmes politiques peut aussi s'expliquer par leur irrésistible envie du pouvoir ! Ils veulent tous devenir calife à la place du calife !

Ce quinquennat, que la droite nous promet et qui nous pend au nez, pourra s'intituler : Les illusions perdues !
La grande majorité des Français a tout à perdre : Moins de pouvoir d’achat, moins de loisirs, moins de retraite, moins de protection sociale, moins d’allocations chômage, moins de fonctionnaires… 

Face à une droite aussi dure et aussi classique, il ne devrait pas être trop difficile d’incarner le progrès. 
La gauche doit se trouver un candidat capable rivaliser avec un duo Le Pen / Les Républicains. 
Mission presque impossible mais pourtant souhaitable !

Cette droite ouvre en tout cas un chemin pour la gauche à condition de s’en donner les moyens et de ne pas tomber dans la facilité ni la paresse.
Le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas gagné pour la gauche.

Rive Gauche

commentaires

Pourquoi je ne voterai jamais Macron le traître, celui qui fait le jeu de la droite ?

Publié le 6 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Après avoir trahi François Hollande, Macron attaque la primaire de la gauche. L'idéologie délétère de Macron fait le jeu de la droite au détriment des valeurs de la gauche.

A chaque fois, les mêmes diatribes anti primaire de la gauche, anti gauche de gouvernement, anti socialiste. Il se répète dans une langueur monotone. Il veut tellement, au fond, faire plaisir aux petits soldats de son armée mexicaine, qu'il est prêt à faire, à dire ou à écrire n'importe quoi !

Citoyen de gauche, j'ai toujours appliqué la discipline républicaine depuis que j'exerce mon droit de vote. Mais dans le cas malheureux où Macron Brutus serait face à Marine Le Pen, je suis désolé pour les républicains, je n'irai pas voter !

Macron fait le coup du candidat anti système alors qu'il en est le pur produit. La crédibilité de quelqu'un qui sort du système pour m'expliquer qu'il est anti système ça me laisse dubitatif.

Une telle succession de reculs, de reniements, de trahisons ne peut même plus être qualifiée de dérive droitière mais bien de véritable virage idéologique et politique vers la droite.

La candidature d’Emmanuel Macron diminue de façon irrémédiable les chances pour la gauche de figurer au second tour de la présidentielle de 2017.
il est très probable que Macron représente plusieurs points de scrutin le jour de la présidentielle, soit au moins un million de voix. Peut-être plus…!

J'ai peur que la candidature de Macron ne produise les mêmes résultats que celle de Christiane Taubira en 2002… Je n'oublierais jamais qu'elle a été une des causes de l'échec de Lionel Jospin à accéder au second tour de l'élection présidentielles de 2002.

Pour ma part, contrairement à Macron, je suis de gauche. D'une gauche qui se confronte au réel, qui veut réformer le pays, qui croit dans la liberté précisément parce qu'elle construit la véritable égalité de tous. Oui, je suis de gauche.

Je reste persuadé que le niveau actuel de la droite, de l’extrême droite et de l'extrême gauche est aussi le résultat de la façon dont Macron, les TCV (Tous Contre Valls) et les TSV (Tout Sauf Valls) passent leur temps à discréditer le quinquennat de François Hollande et la candidature de Valls à la présidentielle.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

Tous contre Valls ? La gauche la plus bête du monde

Publié le 6 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Divisée entre factions rivales, traversée de contradictions entre une gauche de gouvernement et une gauche d'opposition hostile à tout ce qui bouge...! Comment vaincre cette dispersion source d'échec à la présidentielle ?

Après le Hollande bashing, voici le Valls bashing ! Sans oublier les attaques venant de gauche, surtout de la gauche qui théorisent le TCV  : Tous Contre Valls
La politique est une affaire trop sérieuse pour être confiée à des amateurs (Lienemann, Filoche), des opportunistes (Montebourg, Hamon, Macron) et des arrivistes (Mélenchon).

Mais celui qui avait théorisé récemment l’histoire des deux gauches irréconciliables peut-il être l’homme du rassemblement du PS ?
C’est le défi qui est lancé à Manuel Valls dans une situation politique inédite où la gauche extrêmement divisée risque une déroute face à une droite unie derrière son candidat et une extrême droite créditée de sondages très favorables. Le combat est donc loin d’être gagné pour celui qui en défendant une ligne clairement sociale-libérale en 2011

Et ce alors qu’Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot refusent de participer à la primaire organisée par le Parti socialiste en janvier prochain. 
Le spectacle affligeant offert par le parti socialiste au pouvoir n'incline pas à l'optimisme. Après la droite, au tour de la gauche d'être la plus bête du monde, de se déchirer autour de batailles d'ego plus que de projets.

Après le succès de la droite, la gauche sortirait grandie d'une primaire ouverte, de Mélenchon à Emmanuel Macron... Pour l'instant, l'un comme l'autre ont écarté une telle hypothèse et même Sylvia Pinel, pour le PRG, veut se présenter seule, à l'image de Yannick Jadot, candidat des Verts. Avec une gauche aussi fracturée, on voit mal en effet comment elle peut espérer casser la dynamique Fillon, quitte à désespérer un peu plus son électorat.

Face aux divisions actuelles à gauche, Manuel Valls a placé sa candidature comme celle de la conciliation, de la réconciliation.
La balle est donc désormais dans le camp de la gauche. A Manuel Valls de construire une offre politique nouvelle et moderne pour faire face à celle de la droite.

Manuel Valls s'impose comme l'homme fort et le candidat légitime. Faute d'être unie, la gauche la plus bête du monde risque de ne pas passer le premier tour de la présidentielle et de rouvrir la plaie du 21 avril 2002 en offrant à la gauche le choix cruel d'un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen !

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.
Rive Gauche

commentaires

Manuel Valls place sa candidature comme celle de la réconciliation

Publié le 5 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

 "Oui, je suis candidat à la présidence de la République."  Manuel Valls a dit "avoir cette force" en lui, "cette volonté de servir le pays". Sur le pupitre devant lui, son nouveau slogan : Faire gagner tout ce qui nous rassemble.

Face aux divisions actuelles à gauche, Manuel Valls a placé sa candidature comme "celle de la conciliation, de la réconciliation". "J'ai moi-même pu avoir des mots durs, susciter des débats, des incompréhensions, la gauche c'est le débat, la controverse. […] 

C'est mon histoire, bien sûr les uns et les autres sommes différents, mais nous sommes ensemble. […] Chacun devra faire un effort, moi le premier", a déclaré le nouveau candidat socialiste. Et d'ajouter : "Je pose ce premier acte pour l'unité, j'ai une responsabilité, rassembler."

Affirmant vouloir se battre contre l'extrême droite de Marine Le Pen et la droite de François Fillon, et ne souhaitant pas "revivre le traumatisme de 2002", Manuel Valls a refusé de voir la gauche d'ores et déjà battue en 2017. 

"Je ne veux pas", a-t-il répété à plusieurs reprises, reprenant des mesures du programme du candidat des Républicains. "Rien est n'écrit", a complété le Premier ministre : ni que la gauche "n'a aucune chance", ni qu'elle "ne se rassemblera jamais", ni que "l'extrême droite est qualifiée d'office au second tour", ni que "François Fillon est déjà le prochain Président"."Nos vies valent mieux que les pronostics", a lancé le socialiste. 

Ce dernier a d'ailleurs eu un mot pour François Hollande au début de son discours qui a duré une vingtaine de minutes. "Je  veux dire mon émotion, mon affection. Sa décision [de ne pas se représenter, NDLR] est celle d'un homme d'Etat qui place l'intérêt général au-dessus de tout, elle nous oblige tous, je veux lui dire la chaleur de mes sentiments", a déroulé Manuel Valls, avant de justifier sa propre candidature. "Je veux que nous conduisions la gauche vers la victoire", a-t-il renchéri, appelant les Français à aller voter à la primaire organisée les 22 et 29 janvier. 

Manuel Valls place sa candidature comme celle de la réconciliation
commentaires

Manuel Valls candidat à la présidence de la République

Publié le 5 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

commentaires

Manuel Valls est la cible de toutes les attaques depuis quelques jours

Publié le 5 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Je suis choqué par les journalistes, les éditorialistes et les politiques qui tirent le débat public vers le bas en portant un regard partial sur le quinquennat de François Hollande et Manuel Valls.

Après le Hollande bashing, voici le Valls bashing ! Sans oublier les attaques venant de gauche, surtout de gauche.

Pour paraphraser Georges Clemenceau qui avait dit : "La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires." je dirais : La politique est une affaire trop sérieuse pour être confiée à des amateurs (Lienemann, Filoche), des opportunistes (Montebourg) et des arrivistes (Mélenchon).

Au cours du week-end, la pression monte. En coulisses, les vallsistes s'activent. L'un de ses soutiens explique : «Il faudra savoir qui est le plus à même de rassembler autour de la République.» «Pour nous, l'enjeu, c'est la présidentialisation de Valls.»

Si le Premier ministre était cadenassé par les institutions de la Ve République et sa loyauté revendiquée à François Hollande, la parution du livre «Un président ne devrait pas dire ça...», mi-octobre, a complètement bouleversé la donne. Et, d'une certaine façon, a peu à peu libéré le chef du gouvernement de ses chaînes. 

Manuel Valls pressent la déflagration à venir et veut s'en protéger. S'épancher de la sorte ? Ce n'est pas sa conception de l'exercice du pouvoir. Les débats auront lieu, prévient-il en petit comité. On ne va pas faire taire les gens de gauche qui s'interrogent sur l'avenir.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

Polémique sur les propos de Royal sur Castro : L'impression qu'il en ressort est que beaucoup de Français sont, soit ignorants soit amnésiques

Publié le 5 Décembre 2016 par Rive gauche dans Ma philo

Réflexion :"La démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres." Churchill

On le constate tous les jours, quand cela convient aux politiques de tous bords, ils glorifient les dictateurs qu'ils soient de droite (Fillon et Poutine), ou de gauche (Mélenchon et Castro).

Il y a des Français aux raisonnements simplistes qui feraient bien de se plonger dans l'histoire pour mesurer combien certaines dictatures ont été néfastes, c'est le moins que l'on puisse faire. Voici des exemples :

Robespierre, Saint-Just (l'Ange de la Terreur), Staline, Hitler, Castro, Pinochet, Poutine,   Bachar el-Assad, Monarchies du Golfe (Qatar, Arabie Saoudite) etc... La liste est trop longue des personnages ou pays qui ont bafoué ou bafouent encore les Droits de l'Homme.

Le mot de dictature est insuffisant pour caractériser des régimes aussi différents sauf à se contenter de vraiment peu. Mais la droite ne fait pas dans la distinction on le sait.

En ce qui concerne le régime de Fidel Castro c'est une bureaucratie communiste qui ne fonctionne pas comme une démocratie formelle, avec des morts sur la conscience, un embargo de 50 ans et d'authentiques réussites dans l'éducation, la santé, la lutte contre la dénutrition etc...

Il faut souligner par ailleurs que le blocus économique, commercial et financier que subit le peuple cubain depuis plus de cinquante ans constitue une violation flagrante, massive et systématique des Droits de l’homme. 

Qui n'a pas de morts sur la conscience? Les 2 guerres du pétrole en Irak ont provoqué avec l'embargo au moins 500000 morts. 

Les US, par exemple, sont ils une démocratie? La question se pose.
Les violences commises par les révolutionnaires américains envers les Indiens notamment ou envers les Noirs, sont gommées dans l’historiographie. 

En France, la Terreur est une période de la Révolution française caractérisée par le règne des exécutions de masse. Plusieurs centaines de milliers de personnes trouvèrent la mort durant cette révolution, notamment pendant la Terreur.
Cette violence de la Révolution française conduit à plusieurs impasses historiographiques. La première consiste à éviter soigneusement d’en parler et ainsi faire comme si les Droits de l’homme et du citoyen n’avaient pas eu besoin de la violence populaire pour être ratifiés par le roi, dès octobre 1789.

Se contenter de penser qu'il suffit qu'il y ait des élections pour avoir une démocratie est caractéristique de ce schématisme qui refuse de faire des distinctions et, en fin de compte, de viser un minimum de vérité. 

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

François Bayrou prêt à vendre son âme à Fillon pour un portefeuille

Publié le 4 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Bayrou l'opportuniste à l'état pur ! "Oui, je vais rencontrer François Fillon" a-t-il déclaré dimanche matin, dans l'émission le Grand Rendez Vous, sur iTELE. C'est le bal immonde des opportunistes. La grande réconciliation est en cours. Ils viennent chercher une gamelle car la soupe promet d'être bonne même si les couleuvres sont de plus en plus épaisses.

Tous ces gens vont bien finir par s'entendre car, à défaut d'être d'accord sur un programme pour notre pays, ils partagent un seul but : Le gâteau France.

Ainsi, le candidat centriste lance un appel à François Fillon l'ami de toujours. Le seul endroit où l'on va embaucher, où l'on va créer des emplois, où l'on va donner des occupations, des titres, c’est chez Fillon !

En regardant de plus près la liste des soutiens à Fillon, on y trouve une belle brochette d'incapables, d'incompétents et surtout des opportunistes irresponsables comme François Bayrou.

« Embrassons-nous, Folleville ! » est devenu par extension une expression ironique désignant des démonstrations d'amitié bidons des leaders de la droite et du centre qui n'ont qu'une pensée prendre le pouvoir pour mieux baisers les neuneus qui ont voté pour eux et les autres ... !

Embrassons-nous, Folleville ! est une comédie-vaudeville d'Eugène Labiche.

Tartuffe a de nombreux enfants... Une belle brochette de has been de la politique... Cela promet des lendemains qui déchantent pour 2017/2022 ... !!!

La médiocrité des hommes et femmes politiques peut aussi s'expliquer par leur irrésistible envie du pouvoir ! Ils veulent tous devenir calife à la place du calife !

Ce quinquennat, que la droite nous promet et qui nous pend au nez, pourra s'intituler : Les illusions perdues !

La grande majorité des Français a tout à perdre : Moins de pouvoir d’achat, moins de loisirs, moins de retraite, moins de protection sociale, moins d’allocations chômage, moins de fonctionnaires… 

Face à une droite aussi dure et aussi classique, il ne devrait pas être trop difficile d’incarner le progrès. 

La gauche doit se trouver un candidat capable rivaliser avec un duo Le Pen / Les Républicains. 
Mission presque impossible mais pourtant souhaitable !

Cette droite ouvre en tout cas un chemin pour la gauche à condition de s’en donner les moyens et de ne pas tomber dans la facilité ni la paresse.
Le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas gagné pour la gauche.

Rive Gauche

commentaires

Présidentielle 2017 : Manuel Valls meilleur candidat pour la gauche

Publié le 4 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Manuel Valls n'est pas encore officiellement candidat mais fait déjà figure de favori. Il est considéré comme le meilleur candidat pour représenter la gauche à la présidentielle de 2017.

Selon un sondage Ifop réalisé après le retrait de François Hollande, il recueille 45% des sympathisants de gauche et 61% des électeurs socialistes, contre 25% à Arnaud Montebourg, les autres prétendants sont nettement distancés.

commentaires

Emmanuel Macron, cheval de Troie des extrêmes de droite et de gauche

Publié le 4 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Après avoir trahi François Hollande, Macron attaque la primaire de la gauche. L'idéologie délétère de Macron fait le jeu des extrêmes au détriment des valeurs de la gauche.

A chaque fois, les mêmes diatribes anti primaire de la gauche, anti gauche de gouvernement, anti socialiste. Il se répète dans une langueur monotone. Il veut tellement, au fond, faire plaisir aux soldats de son armée mexicaine, qu'il est prêt à faire, à dire ou à écrire n'importe quoi !

Emmanuel Macron n'était ni de droite ni de gauche maintenant il est de droite et de gauche. Il fait le coup du candidat anti système alors qu'il en est le pur produit. La crédibilité de quelqu'un qui sort du système pour expliquer qu'il est anti système ça me laisse dubitatif !

Pour ma part, contrairement à Macron, je suis de gauche. D'une gauche qui se confronte au réel, qui veut réformer le pays, qui croit dans la liberté précisément parce qu'elle construit la véritable égalité de tous. Oui, je suis de gauche.

Je reste persuadé que le niveau actuel de l’extrême droite et de l'extrême gauche est aussi le résultat de la façon dont Macron, les frondeurs et la droite passent leur temps à discréditer les socialistes et la gauche de gouvernement.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

Encore un illuminé, Alexandre Jardin candidat à la présidentielle

Publié le 3 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Que lui arrive t'il?  L’écrivain Alexandre Jardin ne vend plus de livres et cherche un petit coup de pub. Il s’ajoute à la longue liste des prétendants à l’Elysée pour 2017,

Les Français en ont marre de ces candidatures bidons qui débouchent sur le néant. 
N'est pas Coluche qui veut. C'est grotesque.

Mon pauvre Alexandre Jardin, de grâce, réservez votre pensée à votre littérature ! Notre monde crève de soi-disant élites de votre acabit.

Rive Gauche

commentaires

François Hollande tacle cette droite qui veut supprimer 500.000 fonctionnaires

Publié le 3 Décembre 2016 par Rive gauche dans Vidéos politiques

Quand il n'y a plus de fonctionnaires, il n'y a plus d'Etat et quand il n'y a plus d'Etat, il n'y a plus de France

commentaires

Présidentielle : Hollande, le Sauveur Suprême de la gauche ?

Publié le 3 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Par son geste de grande classe dans la dernière ligne droite, en gouvernant sans arrière-pensée électorale, le président semble sauver la gauche du désastre.

commentaires

Manuel Valls apparaît comme le successeur légitime

Publié le 2 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

La décision de François Hollande de ne pas se représenter ouvre une brèche pour toutes les ambitions présidentielles au Parti socialiste. Et elles sont nombreuses. Une décision pas simple pour le président de la République.

Et la défection du président pourrait pousser d’autres candidats issus du gouvernement à sortir du bois.
Certains à gauche verraient bien Ségolène Royal reprendre le flambeau.
La ligne de départ est pourtant déjà bien garnie avec Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann ou encore Gérard Filoche…

La réunion de la Belle Alliance populaire à Paris, samedi 3 décembre, prend avec cette décision de M. Hollande une nouvelle dimension.
Jean-Christophe Cambadélis, l’inventeur de la Belle Alliance populaire, a désormais les cartes en main.
Paradoxalement, le PS, qui n’a jamais été aussi affaibli, redevient un lieu central dans la campagne qui s’annonce à gauche. 

S’il a tardé à obtenir les résultats qu’il avait promis, François Hollande aura vu, en fin de mandat, la courbe du chômage amorcer une inversion, et les déficits se réduire.

Rive Gauche

commentaires

François Hollande a fait preuve de lucidité, et de dignité

Publié le 2 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Il a choisi de ne pas défendre le bilan de son quinquennat, qu’une campagne aurait pu réussir à réhabiliter aux yeux des Français.

En accédant au pouvoir, François Hollande s’était pourtant juré de faire la démonstration que cette gauche réformiste pouvait non seulement gouverner mais aussi durer. A ce titre, ce sera un double échec : pour lui et la gauche.

Il ne lui restait alors que des mauvaises solutions : y aller au risque de faire perdre son propre camp, ou renoncer au risque de ne même pas pouvoir défendre son quinquennat. Il a choisi la moins pire. 

Il a pensé que sa gauche n’avait pas besoin d’être convaincue par une politique économique, pourtant en décalage avec ses promesses de campagne. Il a pensé qu’elle le suivrait. Elle l’a lâché. 

Je suis déçu et triste car j'ai la certitude d'assister à la fin d'une époque. François Hollande sera le dernier Président de gauche avant longtemps. Pour moi ce fut un grand Président et personne à gauche n'est digne de le remplacer ! 

Je suis sûr que l'histoire retiendra que le quinquennat de François Hollande a été très positif, et les Français en prendront conscience avec l'avènement d'une droite revancharde et d'une politique anti sociale ! La grande majorité des Français a tout à perdre !

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

François Hollande renonce à se présenter à l'élection présidentielle

Publié le 1 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Le chef de l'Etat a mis fin au suspense et annoncé qu'il renonce à être candidat à sa succession en 2017.C'est la première fois qu'un président de la République renonce à briguer un second mandat.
Le retrait de François Hollande ouvre le jeu. Les uns sont candidats à la primaire de la gauche, en orbite autour du PS. Les autres suivent leur trajectoire propre. 

J'ai trouvé cette intervention incroyablement digne, très lucide. J'ai un respect absolu pour M. François Hollande
Rive Gauche

commentaires

Fillon veut brader à bas prix ce qui appartient aux Français

Publié le 1 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

François Fillon a plaidé jeudi pour que l'Etat reprenne des capitaux immobilisés dans des entreprises commerciales où il a gardé des participations, comme chez Renault.

La droite dès qu'elle est au pouvoir brade les bijoux de famille aux petits copains. Il est certain que la privatisation des autoroutes a été une réussite, n'est-ce pas M. Fillon ? De grands groupes privés administrent maintenant ces infrastructures qui ont été largement financées par les contribuables… Un pur scandale!

On le supputait, la Cour des comptes en a apporté la preuve : les sociétés d'autoroutes se goinfrent sur le dos des automobilistes. Les sociétés privées peuvent monter les prix autant qu'elles le veulent, l'automobiliste n'a pas le choix. Et c'est ce qu'elles ont fait. Les tarifs ont galopé, plus vite que l'inflation. 

À ce rythme, Fillon finira, un jour, par privatiser les trottoirs et il faudra payer pour se balader.

Rive Gauche

commentaires

Primaire de la gauche : Les candidatures sont officiellement ouvertes du 1er au 15 décembre 2016

Publié le 1 Décembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Les candidats devront réunir les parrainages de 5 % : soit 15 membres du Conseil national du PS, ou de 19 parlementaires, ou de 66 conseillers régionaux ou départementaux représentant au moins 4 régions et 10 départements, ou 10 maires de villes de plus de 10.000 habitants.  

Une haute autorité des primaires citoyennes formée des quinze membres de la Haute Autorité d’éthique du PS, présidée par le juriste Thomas Clay, validera les candidatures, veillera à la régularité du scrutin et proclamera les résultats. 

Les candidatures seront examinées et validées officiellement le 17 décembre, date du début de la campagne.

Le PS versera 50 000 euros à chaque candidat pour sa campagne.

Les votants devront s’acquitter d’un euro par tour de scrutin et signer la feuille d’émargement où ils affirmeront « se reconnaître dans les valeurs de la gauche ».

Entre 7 000 et 8 000 bureaux de vote seront ouverts les dimanches 22 et 29 janvier, de 9 heures à 19 heures.

Pourront voter tous les Français inscrits sur les listes électorales, les mineurs qui seront en âge de voter en mai 2017 pour l’élection présidentielle.

Dans l’attente d’une décision de François Hollande et/ou de Manuel Valls, six  candidats ont annoncé leur intention de concourir à cette primaire : Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche, Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy.

Le candidat sera investi le 5 février, lors d’une convention.

 

commentaires

Mélenchon fustige Fillon: "Sa politique, c'est un coup d'État social"

Publié le 30 Novembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

En meeting mardi soir à Bordeaux, Jean-Luc Mélenchon a très vivement attaqué François Fillon et son programme. "Sa politique, c'est un coup d'État social", a-t-il affirmé face à un millier de personnes. Le candidat à l'élection présidentielle pour "La France insoumise" a dénoncé une "guerre sociale éclair" voulue par celui qui représentera Les Républicains en 2017.

commentaires

Depuis la victoire de Fillon, les anti-IVG se sentent pousser des ailes

Publié le 30 Novembre 2016 par Rive gauche dans Edito

Plusieurs députés de droite et l'Eglise de France dénoncent la proposition de loi visant à permettre la fermeture de sites diffusant des informations contestées pour dissuader les femmes d'avorter. L'Eglise, la droite et l'extrême droite font du combat contre l'IVG leur cheval de bataille. 

Certains proposent également dans un amendement la création d'une «journée nationale de commémoration des victimes de l'eugénisme». 

Malmenée en Espagne, en Pologne et aux USA avec Trump, contestée par des catholiques, des associations et des lobbies en France... L'IVG, ou interruption volontaire de grossesse, refait débat régulièrement. 

Pour les anti-IVG, la loi de Simone Veil présente deux contre-vérités: l'IVG ne serait pas un droit fondamental, mais une dérogation au principe de respect de l'être humain dès le commencement de sa vie, et le droit universel des femmes à disposer de leur corps n'existerait pas. 

En lisant ces propos, une question se pose : Sommes-nous vraiment au 21ème siècle ? Dans son Traité sur la tolérance publié en 1763, Voltaire plaide pour le respect des libertés et pour une religion non défigurée par le fanatisme.

La France doit réaffirmer son engagement à défendre et promouvoir l'accès sûr et légal à l'avortement, et à faire progresser les droits des femmes dans l'ensemble de nos sociétés, en France, en Europe et dans le monde.

Rive Gauche

commentaires

Oui, la droite, c'est la droite : l'arrogance, le mépris, la revanche !

Publié le 30 Novembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Depuis la primaire et la victoire de Fillon, le retour à la réalité est rude. Et ces derniers jours, ça devient limite insoutenable. 

Finalement, on l'avait peut être un peu oublié, la droite, on a beau dire, ben c'est la droite, tellement de droite !

Persuadés de détenir leur pouvoir de Dieu, il faut les voir infatués de leur légitimité d'une victoire à la primaire, agiter l'épouvantail de cette gauche illégitime, comme François Hollande est illégitime pour la droite !

La droite et ses dirigeants ont toujours nié la légitimité d'un président de gauche élu au suffrage universel et cela devient une espèce de rengaine insupportable.

Il sont tous là les ex des années sarkozystes, réincarnés en fillonistes, ils attendent de se partager le gâteau.

Rive Gauche

commentaires

Sondages élection présidentielle française

Publié le 29 Novembre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

commentaires

L'absentéisme dans les collectivités territoriales en hausse

Publié le 29 Novembre 2016 par Rive gauche dans Edito

Les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales ont poursuivi leur hausse en 2015. Le taux d'absentéisme s'établit à 9,3%. Ce taux a même progressé de 26% en 8 ans.
Le coût moyen des absences pour raison de santé en 2015 s'élève à 2067 euros par agent employé.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>