Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Loi Travail : Pour Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, l’été sera chaud !

Publié le 30 Juin 2016 par Rive gauche in Edito

Loi Travail : «Ça va se jouer dans la rue...», prévient Philippe Martinez. Il devrait aller bosser ça le calmerait ! A mon avis, ça se jouera surtout dans les urnes.

Le patron de la CGT répète toujours la même phrase, serait-il sénile ? Quelle prétention pour un individu qui ne représente qu'une poignée de salariés, en majorité fonctionnaires, donc non concernés par cette loi.

Jouer dans la rue semble être la grande motivation de Martinez. Il s'amuse depuis un moment à déplacer en permanence dans la rue ses troupes jaunes et rouges !

Dans une démocratie ce n'est pas la rue qui gouverne, encore moins un syndicat réactionnaire qui représente moins de 3 % des salariés. Elle est en décalage complet avec la réalité économique d'aujourd'hui !

Martinez sait qu’il a perdu à la fois la face et son bras de fer. D’où ses menaces en guise de baroud d’honneur. Les grèves ont échoué, les manifestations rassemblent de moins en moins de gens, et la France laborieuse n’aspire qu’à partir en vacances.

La seule chose que Martinez a réussie est de discréditer définitivement la CGT, honnie et détestée désormais par une vaste majorité de personnes raisonnables et démocrates.

La défense des salariés ne serait t'elle qu'un jeu pour ce personnage ? Quel intérêt, pour un salarié, d'adhérer à un syndicat qui n'est pas en capacité de négocier en amont ?  Les syndicalistes ont connu la gloire, maintenant ils sont tellement drôles !

Cinq mots et une virgule dessinent le graffiti le plus fameux de mai 1968: «Sous les pavés, la plage». L'homme qui l'a conçu, le 22 mai 1968, s'appelle Bernard Cousin, étudiant en médecine, il travaillait dans une agence de pub.

Personnellement je ne me sens pas représenté par Martinez ni par ceux qui s'attaquent aux hôpitaux ou aux locaux de la CFDT.

A mon avis, il a besoin de vacances et nous aussi car il nous casse les oreilles, je dirais même qu'il nous emmerde. Et je suis poli !

Rive Gauche