Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Rentrée des socialistes à Colomiers : Un très grand Manuel Valls ovationnné par une salle pleine à craquer

Publié le 30 Août 2016 par Rive gauche in Présidentielle 2017

C'est à Colomiers, en Haute-Garonne, que les socialistes qui soutiennent François Hollande ont fait leur rentrée. De nombreux ministres participent à un meeting qui sera conclu par Manuel Valls.

La majorité du PS, autrement dit les hollandais, sollicite elle aussi ses partisans autour des membres du gouvernement.

Ce n'est pas un hasard si le premier meeting de rentrée du PS se déroule en Occitanie, terre qui demeure à gauche contre vents et marées, et à Colomiers, première ville socialiste de Haute-Garonne.

Une grande partie du gouvernement se retrouve donc à Colomiers pour participer à deux ateliers de travail sur l'engagement au cœur du pacte républicain et sur la République et la cohésion sociale.

Les ministres Myriam El Khomri, Audrey Azoulay, Patrick Kanner, ainsi que Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux et Didier Guillaume, respectivement présidents des groupes parlementaires PS, ont animé ces tables rondes. Le soir, outre les responsables socialistes locaux et Carole Delga, présidente de la région Occitanie, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Stéphane Le Foll, Jean-Christophe Cambadélis et surt out Manuel Valls ont pris la parole.

"Il n'est pas acceptable que certains fassent de François Hollande, de Manuel Valls et de ce gouvernement le premier de leur adversaire".

"Nous sommes la gauche de l'action et de la réforme, loin de ceux qui critiquent, qui chipotent".

A la tribune, le Premier ministre vante le bilan du quinquennat : "réduction des déficits sans austérité", "baisse des impôts pour 12 millions de ménages modestes et des classes moyennes", "baisse massive des charges pour les entreprises" ou encore "le chômage qui commence à baisser", en opposition au "tout pour les riches" de Nicolas Sarkozy.

Dans la salle, "les socialistes combatifs", selon les mots de Manuel Valls, semblent apprécier le spectacle, réceptifs aux appels à faire bloc en vue de 2017.

Rive Gauche