Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Le Hollande bashing, un filon pour les médias et les humoristes à l'humour primaire

Publié le 21 Septembre 2016 par Rive gauche in Edito

Le Hollande bashing, un humour vulgaire, grossier, de bas étage, des éditos vengeurs qui mettent en cause la fonction Présidentielle et l'intégrité physique de François Hollande.

Deux exemples récents :

Ainsi on a pu lire ou entendre des remarques désobligeantes, voire irrespectueuses sur le Président assis à son bureau lors de la journée du patrimoine à l'Elysée, ou sur le prix de l'« Homme d’Etat de l’année » reçu par François Hollande à New York (voir vidéo). 

 

Répondant à une question sur le Hollande bashing dont il fait l'objet, le président s'est amusé à traduire l'expression. "Je traduis cette expression, 'punching ball', peut-être, suggère le président. " J'ai une conception de liberté de la presse qui fait que je ne suis touché par rien. Ça fait partie de la démocratie", assure le président.

 

Le Hollande bashing, véritable sport national rythme la vie politico-médiatique, ne laisse passer que l’aigreur et le ressentiment dont le seul responsable et le seul réceptacle serait le président de la République; le tout faisant bien sûr le jeu des extrêmes de tout poil.

Dénigrement sur certaines radios comme RMC, Europe 1 (en mal d'audiences) ou de journaux comme Le Figaro, Valeurs actuelles (Qui a ainsi doublé son tirage depuis quelques mois)...!

Dénigrement à droite bien sûr...! La droite et ses dirigeants ont toujours nié la légitimité d'un président de gauche élu au suffrage universel et cela devient une espèce de rengaine insupportable.

Dénigrement sur Internet, en particulier dans les commentaires des articles, ou s'expriment sans retenue la hargne qui caractérise les "trolls" - ces internautes qui interviennent dans les conversations à coup d'insultes, de provocations, de propos à l'emporte-pièce...! « Capitaine de pédalo », « bricoleur », « dictateur » « pépère » ou d'autres noms d'oiseaux, les invectives fusent pour qualifier celui qui a été élu par une majorité de Français en 2012.

Dénigrement des élus et des personnalités socialistes de la Haute Garonne avec à leur tête la députée socialiste Cathy Lemorton...!!! (Voir mon édito)

 

Je reste persuadé que le niveau actuel de l’extrême droite est aussi le résultat de la façon dont la droite et la gauche se combattent, passent leur temps à se discréditer, et surtout à discréditer le Président de la république François Hollande.

Le spectacle de cette curée biaise toute analyse. Prenons deux questions majeures: la lutte contre le terrorisme, dont il aurait pris prétexte pour se livrer à de petits calculs; et la politique sociale, qui serait la preuve d’un reniement.

La guerre des gauches, celle que lui livre non seulement l’extrême gauche mais aussi une partie du PS, a pour objectif de l’empêcher (au sens de l’impeachment américain) de se repésenter en 2017. 

Il faut donc convaincre une partie de l’opinion que François Hollande serait l’homme de la trahison. Il n’aurait pas tenu ses engagements, il aurait passé son mandat à se renier.

La France a besoin de partis républicains forts et respectés, sinon on sait ce qu'il se passera. Dans le climat actuel, les partis de gouvernement sont en danger de mort.

On sait bien comment ça se passe. Il y a le Hollande bashing, puis le gouvernement bashing, puis la gauche bashing. Et après, il y a les élections et la montée des extrêmes FN (Le Pen) ou FG (Mélenchon).

Il temps de réagir si on ne veut pas que les prochaines échéances électorales tournent au désastre rouge ou brun.

L’époque a changé, les moeurs médiatiques aussi. Sous prétexte de transparence, le débat y a souvent perdu en clairvoyance, sinon en intelligence, surtout en intelligence.

Rive Gauche