Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Je serais Américain, je ne voterais surtout pas pour Hillary Clinton !

Publié le 2 Octobre 2016 par Rive gauche in Edito

Bien que Trump soit perçu comme dangereux, les anti-Trump ne se tourneront pas forcément vers Hillary Clinton. 67 % des électeurs estiment qu’elle n’est pas digne de confiance.

La candidate démocrate incarne tout ce que les Etats-Unis ont pu construire et exporter de néfaste dans le monde en termes de modèle économique et de choix internationaux !

Détestée par certains, la candidate démocrate ne s’affirme pas comme une alternative évidente à Trump. Elle représente avant tout l’élite américaine.

Néo-libérale et interventionniste, Hillary Clinton est selon beaucoup au service de Wall Street. Prononcer chez Goldman Sachs trois discours rémunérés 675 000 dollars ne l’a pas aidée à se défaire de cette réputation, tandis que, parmi ses cinq principaux donateurs individuel, trois sont des banques de Wall Street.

A la tête de la diplomatie américaine (2009-2013), elle avait été épinglée par le FBI pour négligence, après avoir utilisé un serveur privé pour ses mails.

Présente dans les cercles du pouvoir depuis plus de vingt ans, Hillary Clinton est freinée par son passé encombrant.

Elle reste affaiblie face à la volonté de renouveau de beaucoup d’Américains, désireux de mettre fin à la dynastie Clinton.

 

Alors qu’Hillary Clinton et Donald Trump battent des records d’impopularité, deux candidats issus de petits partis se battent pour séduire les nombreux indécis. 

Recueillant à eux deux environ 15 % d’intentions de vote, l’écologiste Jill Stein et le libertarien Gary Johnson sont en passe de perturber la course à la Maison blanche.

“Tout est possible”. Tel semble être le crédo de la candidate écologiste Jill Stein et du candidat libertarien Gary Johnson, candidats à l’élection présidentielle américaine. 

Tous deux issus de petits partis, ils comptent sur l’impopularité record de Donald Trump et Hillary Clinton pour s’imposer.

Face à un bipartisme américain quasiment verrouillé, beaucoup restent pessimistes quant aux chances des petits partis. Trump et Clinton sont tellement clivants qu’en novembre, les Américains finiront par voter pour ou contre eux, sans oser accorder leur vote à un petit parti.

 

Si Hillary Clinton gagne, elle frappera les esprits en devenant la première présidente et la première commandante en chef des Etats-Unis. Elle sera parmi les plus âgées de l’histoire américaine au début de son premier mandat.

Les agissements de leur ancienne secrétaire d'État Clinton en rapport avec sa fondation et son engagement pour les interventions militaires en Afghanistan et en Irak ... devraient les aider dans leur choix du balai.

Rive Gauche