Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Peut-on être socialiste et voter Juppé à la primaire de la droite et du centre ? NON !

Publié le 17 Octobre 2016 par Rive gauche in Présidentielle 2017

Oublié les affaires et  son bilan politique,  aussi innocent que l’enfant qui vient de naître, c'est Juppé. L’adage est bien connu : Les Français, quand il s’agit de politique, ont la mémoire courte. 

«Son bilan politique est nul», cette phrase n'est pas de moi, mais d'un député Républicains des Yvelines Henri Guaino, en 2014, à l'encontre de Juppé. «Lorsqu'il était à Matignon, il a mis en trois mois toute la France dans la rue», insiste Henri Guaino. Et de conclure: «Le septennat s'est arrêté net. Qui dit mieux?»

Affaire Juppé 2003 : En sa double qualité de secrétaire général du RPR et d'adjoint aux Finances à la mairie de Paris, Juppé est reconnu coupable d'avoir employé, pour son parti, sept permanents censés travailler à la ville de Paris.

Le 30 janvier 2004, Juppé s'est vu infliger une peine de 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité.

La politique n’est pas l’art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent.

D’abord, si on est de gauche et que l’on souhaite la victoire de la gauche, il faudrait surtout souhaiter la victoire de Sarkozy à la primaire... Il serait la seule petite chance pour le vainqueur de la primaire socialiste d’arriver au second tour de la présidentielle.

Juppé étant le concurrent le plus redoutable pour la gauche, voter Juppé serait la meilleure manière, outre d’éliminer Sarkozy, de faire perdre la gauche et François Hollande. Et puis il y a ceux qui vont voter pour Juppé, persuadés que François Hollande ou tout autre candidat socialiste n’a aucune chance d’être au second tour. 

Et si ceux, parmi les socialistes qui iront voter Juppé, avaient d’abord envie que Juppé gagne la primaire ? Et pour un électeur de gauche, il sera indéniablement plus douloureux de glisser un bulletin Sarkozy dans l’urne pour faire barrage à Marine Le Pen, qu’un bulletin au nom d’Alain Juppé, beaucoup plus modéré. 

Les socialistes ont officiellement accepté de perdre les élections présidentielles en 2017 car, pensent-ils, la nullité de Juppé aux affaires, mille fois vérifiée dans le passé (Réformes, grèves, Europe, dissolution…), leur permettra de gagner les élections suivantes. 

Juppé est, de ce point de vue, le meilleur de tout les candidats à la primaire; il ne peut donc que convenir aux socialistes. Juppé est aussi bien vu par les bobos socialistes, ce qui n’est pas le cas de Sarkozy, jugé paradoxal, violent, et surtout incertain mentalement. 

Le deal est le suivant : éloigner Sarkozy, seconder Juppé, écraser le FN dans l’œuf, et ensuite s’assurer une nouvelle petite alternance en 2022 !  Pourtant cette stratégie peut s'avérer suicidaire pour le PS.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche