Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Ce qu’il faut retenir du débat de la primaire de la droite : Pas de castagne, mais toujours du miel et des salades pour attraper les mouches et les neuneus

Publié le 18 Novembre 2016 par Rive gauche in Présidentielle 2017

Les sept candidats étaient réunis pour la dernière fois avant le premier tour de la primaire.

Les promesses sont au cœur des primaires de la droite et du centre. Le danger est surtout la surenchère des candidats sur le même sujet car les promesses font les programmes et défont les engagements. 

Mais qu’est-ce qui pousse Sarkozy et ses camarades politiques de ces primaires à faire des promesses ? Il faut courtiser les électeurs. Donc on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !  Mentir et écrire n'importe quoi pour être élu est une tromperie démocratique qui transforme l'électeur en une sorte de consommateur que l'on tente de gruger avec de la publicité mensongère en lui vendant n'importe quoi.

La politique n’est pas l’art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. La classe politique a-t-elle perdu la confiance des citoyens ? Tout simplement parce que les mécanismes politiques actuels sont tels qu’il est rare que les programmes et les promesses soient  bons. 
D’abord parce qu’un bon programme est difficile à faire. Il suppose une  analyse pertinente des dysfonctionnements de l’économie ou de la société qui n’est pas à la portée du premier venu. 

Les promesses ne sont vraiment crédibles que par ceux qui les écoutent : les électeurs. Nos politiciens sont des vendeurs, sans aucune logique, ni crédibilité, mais avec beaucoup de professionnalisme.

Mais pourquoi feraient-ils demain ce qu'ils n'ont pas su faire hier ? Pas sérieux ! Pas crédible !
L’adage est bien connu :
« Les Français, quand il s’agit de politique, ont la mémoire courte. »

Donc laissons passer la comédie de cette primaire, car de toute façon, comme disait André Maurois :

« Il est injuste et absurde de rendre les politiques comptables de leurs promesses ». 

Visiblement les candidats à cette primaire font usage de cette maxime. Peu importe, car le but n’est pas de tenir les promesses mais de gagner les élections.

Les candidats à cette primaire sont-ils crédibles ? Réponse, non absolument pas... Que des ringards sur le retour qui ont largement prouvé leur incompétence et qui ne rêvent que pouvoir... ! 

La politique, paradoxalement, se contente d'un gouvernement médiocre mais pas de promesses et de joutes oratoires médiocres. Et Sarkozy sait être flamboyant et enflammer un auditoire qui le demande même et surtout en racontant n'importe quoi.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel de porter la plume dans la plaie, là où ça fait mal. Il a pour but aussi d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche