Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

La présidentielle justifierait-elle tous les reniements ?

Publié le 16 Décembre 2016 par Rive gauche in Présidentielle 2017

A mon avis, Manuel Valls commet une erreur en voulant supprimer le 49-3 s'il est élu. Après avoir fait usage du 49-3 comme Premier ministre, il affiche soudain des réticences. 

Souvent en décalage au PS, l’ancien Premier ministre, désormais candidat, s’est toujours inscrit dans une tradition autoritaire de la gauche.

Désormais candidat, Manuel Valls propose donc de restreindre le 49-3 aux seuls textes budgétaires et plaide pour un retour de la défiscalisation des heures supplémentaires.

Manuel Valls rêve tout haut qu’on le compare à Georges Clemenceau, l'anticolonialiste, réaliste et humaniste, à la fois patriote, attaché à la justice sociale et ferme sur l'autorité de l'Etat. 

J'ai retrouvé une phrase prononcée par Georges Clemenceau à Salernes dans le Var, le 9 août 1893: «Fidèle à mon parti, je suis resté dans la mêlée, sans repos, sans trêve, m’efforçant de régler l’ardeur des uns, pressant, encourageant les autres, toujours montrant l’ennemi et criant: “en avant!”.»

Une phrase qui va comme un gant à Manuel Valls, qui fut toujours fidèle au PS tout en essayant de le réformer, de le bousculer, de le rénover.

Autrefois, Manuel Valls était trop à droite. Trop excité. Le voilà sage. Repenti... A-t-il changé, l’homme d’Évry, qui s’est servi de sa ville pour lancer sa candidat ? 
Présenté d'abord comme autoritaire, Manuel Valls risque de perdre un peu de ce crédit au fil des mois.

La meilleure preuve de respect que je puisse donner à l'intelligence du lecteur, c'est de le laisser réfléchir et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche