Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Manuel Valls était l'invité de l'Emission Politique sur France 2 : J'ai trouvé cette émission lamentable !

Publié le 6 Janvier 2017 par Rive gauche in Présidentielle 2012

Je n'ai pas aimé le style de Pujadas et Salamé, installés en procureurs, débattant avec arrogance envers Manuel Valls, comme si c'était eux les vedettes de la soirée.

J'ai trouvé que Valls se débrouillait pas trop mal, et qu'il avait du mérite à ne pas s'énerver face aux personnages caricaturaux à qui on l'a forcé de s'adresser.

Franchement j'ai trouvé le débat lamentable...Comme si les invités intervenants représentaient les Français, et puis voir l'air narquois de Pujadas et les moues de Salamé : NON ... !

Pour son premier grand rendez-vous médiatique Manuel Valls a été sans cesse ramené à son ancien statut. Il a passé davantage de temps à se justifier qu'à défendre ses propositions nouvelles.

David Pujadas et Léa Salamé ont égrené les dossiers hérités de son passage au gouvernement et qui ne cessent de polluer sa campagne.

L'article 49.3, bien sûr, qu'il propose de supprimer maintenant qu'il est candidat, une contradiction qui n'a pas manqué de susciter les railleries de ses adversaires.

La déchéance de nationalité, ensuite. Interrogé une seconde fois sur le sujet un peu plus tard dans l'émission, il clarifie sa position : "j'assume l'idée d'une déchéance" de nationalité pour les auteurs d'actes terroriste, dit-il.

Son positionnement libéral, également. Manuel Valls est interrogé sur son passé de trublion du PS, quand il proposait de "déverrouiller" les 35 heures, de supprimer l'impôt sur la fortune...

S'il est un sujet sur lequel Manuel Valls n'a pas cherché à tempérer son discours, jeudi soir, c'est bien sur la laïcité.

Le voile de la jeune femme musulmane me gêne dans la mesure où elle affiche sa religion. La religion de chacun ne doit pas être reconnaissable !

"Je m'inquiète d'une mode, celle d'un voile revendiqué. Oui, il y a aujourd'hui en France un voile porté comme un étendard politique", s'est-il inquiété.

J'essaie d'incarner une gauche sociale-réformiste", explique-t-il un peu plus tard.
Manuel Valls n' a pas été bon et ses débatteurs étaient nuls.

Je trouve qu'il y a une réelle mauvaise foi des médias à l'égard de Valls, alors que ces mêmes médias sont d'une grande complaisance à l'égard de Macron.

Manuel Valls va au devant d'une grosse désillusion.
Il aurait dû laisser passer cette présidentielle, promise à la droite, se faire oublier et tenter le coup de l'alternance sur la prochaine.