Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

François Fillon, dans sa rhétorique de la victimisation, est insupportable

Publié le 26 Mars 2017 par Rive gauche in Présidentielle 2017

La victimisation est en quelque sorte un refus d’assumer les conséquences de ses choix, de ses actes.

Il y a aujourd’hui une parfaite symétrie entre les argumentaires victimaires et complotistes du camp Fillon et du camp Le Pen sur les affaires judiciaires qui les guettent

La victimisation, comprise ici comme une tendance à l’apitoiement sur son sort, est l’un des blocages psychologiques les plus importants que nous puissions affronter en tant qu’individus.

Le but de cette stratégie est de remobiliser l’électorat mais aussi de détourner l’attention : au lieu de s’expliquer sur le fond et de prouver son innocence par des faits tangibles, les deux candidats réorientent la critique vers d’autres cibles, les journalistes, les magistrats, le gouvernement.

Cela permet aussi de créer un récit lisible alternatif à la version des faits que les enquêtes révèlent, pour donner des arguments aux militants et aux électeurs pour continuer à les suivre.

Depuis qu’il est empêtré dans les affaires judiciaires, le candidat LR à la présidentielle François Fillon a choisi de s’en prendre directement aux juges, aux médias et au pouvoir.

L’emploi de l’expression « assassinat politique » mercredi, au cours d’une conférence de presse improvisée pour réagir à sa convocation en vue d’une mise en examen le 15 mars, a fortement agacé l’ancien juge d’instruction Serge Portelli.

François Fillon est dans une rhétorique de l’exagération, de la surdramatisation et de la victimisation. Il se met en scène comme le bouc émissaire ou la victime sacrificielle du pouvoir ou du système.