Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Et si on donnait l'indépendance à la Guyane et à toutes nos possessions hors de France ?

Publié le 2 Avril 2017 par Rive gauche in Edito

Pourquoi pas, sachant que nous ferions des économies non négligeables.
Si les Français savaient à quel point ils sont ponctionnés pour entretenir ces DOM-TOM il y a longtemps qu'ils auraient demandé leur indépendance.

Mais pire, s'ils savaient le racisme qui règne là bas envers tout ce qui est blanc ou métropolitain, ils seraient effarés !

Je voudrais rappeler ici le principe du droit à l'autodétermination. Sans faire l'apologie du colonialisme, il est vrai que les DOM-TOM ont souvent un niveau de vie plus élevé que les territoires indépendants voisins.

Le cas de Mayotte est assez représentatif à cet égard si on considère le contraste économique et social avec les autres îles appartenant, elles, à la République des Comores.

Quand la question leur a été posée directement par référendum ou indirectement lors d'élections où des partis indépendantistes étaient présents, ces populations ont choisi de demeurer françaises.

Ceux qui sont contre l'indépendance des DOM-TOM rappellent que ces territoires apportent une surface maritime énorme (la seconde au monde) et donc des ressources présentes et à venir.

Les DOM-TOM sont loin de la métropole, combien coûte cette fantaisie ?

  • Pour vous donner une idée, la Martinique coûte au contribuable français quelque 2,3 milliards d’euros par an, pour la Guadeloupe la facture s'élève à 3,1 milliards, et la Nouvelle-Calédonie, dans le Pacifique Sud, 2,9 milliards d’euros.
  • Les dépenses budgétaires brutes en direction des Outre-mer représentent 16,3  milliards d'euros, les dépenses fiscales en faveur des DCOM, relevant de la mission Outre-mer, sont de 4,5 milliards d'euros. Soit un coût pour le contribuable de 20,8 milliards d'euros.
  • A cela s’ajoutent un peu moins de 9 milliards liés aux missions régaliennes de l’Etat puis 5,3 milliards de non-recettes causées par des dispositifs fiscaux dérogatoires.
  • A cela il faut ajouter les coûts des abus et immigration clandestine (Surinamaises accouchent en Guyane et bénéficient des dispositifs sociaux français). 
  • La France paie également la note pour tous les emplois du secteur public, pour les allocations-chômages, pour sa politique de protection sociale et redistribution (allocations, minima sociaux ont un coût élevé), compte tenu du développement économique faible de ces territoires (chômage, allègements : charges sociales, fiscalité).

Les DOM-TOM coûtent cher à la France en terme financier mais également en terme d’image. Dès lors on peut se demander quel est l’intérêt de conserver ces possessions !

Quant à savoir pourquoi la France n’a jamais lâché ses coûteux partenaires coloniaux, comme les Britanniques l’ont fait, c’est un peu plus compliqué. Même les plus ardents partisans de l’indépendance ne veulent pas quitter le vaisseau amiral !

S'ils veulent leur indépendance, qu'on leur donne mais par contre qu'ils se débrouillent pour tout et ne reçoivent plus rien de la France !
On ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre... C’est donnant donnant.
Rive Gauche