Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Les formules de politesse ne sont pas tout à fait sincères

Publié le 26 Mai 2017 par Rive gauche in Ma philo

Les formules de politesse font ressortir le caractère malhonnête et corrompu des bonnes manières. La politesse est l’art de paraître vertueux sans l’être.

Nous saluons quelqu'un en lui demandant : 'S'il va bien ?", alors que nous nous fichons un peu de son état.
Dire "bonjour" à une personne alors que nous nous moquons que sa journée soit bonne.

Voici deux exemples : Une personne qui, par habitude ou par éducation, dit "ça va?" à des ami(e)s, alors qu'au fond elle s'en fout un peu;
ou un enfant qui dit : "elle est moche la dame" ou "il est con le monsieur" alors qu’un adulte peut le penser, mais s’il est bien éduqué, ne le dira jamais.

Dans ces deux cas, la politesse est artificielle. En ce sens l’hypocrisie n’est pas condamnable sur le plan social.

Quoi de plus anodin que de saluer son voisin ? Sauf que vous le détestez… cordialement.

Quand nous essayons d'être souriants avec les personnes que nous détestons, et que nous félicitons nos amis de leurs réussite il est certain que les règles de politesse laissent penser que nous sommes souvent hypocrites..

Il est évident que la politesse exige de nous des mensonges, assez régulièrement. Nous devons parfois mimer des sentiments que nous ne ressentons pas du tout.

Bref, la politesse, nous oblige, en effet, à pas mal d'hypocrisie.

Faut-il aller jusqu'à la misanthropie, et regretter de vivre dans ce monde d'apparences où tous les gens sont faux?

Cela risque de faire de nous des Alceste, qui refusent toutes les conventions sociales mensongères.

Il est hors de question de se demander si la politesse n'est que de l'hypocrisie, parce qu'elle ne peut pas être seulement cela.

Elle est aussi une convention sociale, permettant de faciliter les échanges entre les personnes, et de ce point de vue, il n'y a rien à lui reprocher.

Les humains ne sont pas des saints : ils souhaitent parfois humilier les autres, les agresser; ils ont sans cesse de très méchantes pensées à l'égard des autres.

En résumé, la politesse n'est pas un encouragement à mentir, c'est au contraire le seul moyen qu'ont les hommes, qui peuvent être incroyablement méchants, de refouler autant que possible cette méchanceté.

En bref, la politesse est bien de l'hypocrisie, mais au sens le plus fort du mot : non pas seulement ne pas dire ce qu'on pense, mais aussi masquer ses mauvaises actions grâce au vernis de la respectabilité.

On n’est jamais authentiquement soi-même tant que l’on en reste à un rapport poli avec les autres.
Rive Gauche