Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Une majorité parlementaire pour Emmanuel Macron: Est-ce vraiment certain?

Publié le 14 Mai 2017 par Rive gauche in Législatives 2017

L'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la république est un événement majeur, il n'en reste pas moins que les quelque 21 millions de voix qu'il a obtenues ne représentent pas un vote d'adhésion.

Pour tous les Français qui ont voté pour lui, quelle qu'en ait été la raison, sa victoire a été un soulagement, celui de voir une deuxième fois le Front national écarté du pouvoir suprême.

La question cruciale, maintenant que le danger du Front national est écarté et qu'Emmanuel Macron est à l'Elysée, va désormais concerner les législatives.

L'enjeu est de parvenir à obtenir une majorité présidentielle, pour pouvoir agir rapidement et obtenir des résultats sur la lutte contre le chômage, seul moyen d'apaiser les peurs et les divisions qui se sont exacerbées pendant la campagne électorale la plus violente de notre histoire.

Pour obtenir sa majorité présidentielle, le nouveau chef de l'Etat va devoir adresser des signes forts pour rassembler et apaiser.

Le choix de son Premier ministre qui conduira la bataille des législatives sera un premier signe de sa volonté de recomposer la vie politique française autour d'un nouveau centre dont la vocation sera de rassembler du centre gauche au centre droit

Une nouvelle séquence va désormais s'ouvrir, de rassemblement autour de celui qui va conduire les destinées du pays.

L'élection législative sera une nouvelle élection au cours de laquelle 577 candidats défendront, devant les Français, le projet porté par le nouveau président de la république.

Sous la Cinquième, tous les Présidents nouvellement élus ont su trouver, à l’Assemblée nationale, une nette majorité.

Avec le quinquennat et ce qu'on a appelé l'inversion du calendrier - d'abord la présidentielle, ensuite les législatives -, tout est d'ailleurs fait pour qu'il en soit ainsi.

Le contexte inédit du scrutin de 2017 et le profil particulier d’En Marche et de son candidat rendent cette fois-ci l’exercice beaucoup moins prévisible. Les sortants dans un système majoritaire, appuyés par des structures locales bien implantées disposent d'un indéniable avantage.

La partie s'annonce toutefois très difficile pour le nouveau président confronté à des défis considérables, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays

Son projet promet de l'action, mais le risque est que le troisième tour social se passe dans la rue, même s'il réussit à réunir une large coalition à l'Assemblée nationale.

Une nouvelle génération de candidats sans expérience politique.Qui sont-ils ?