Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Le pactole des indemnités de campagne présidentielle

Publié le 20 Mars 2007 par Austin

En 2002, 16 candidats avaient réussi à passer l’obstacle des parrainages. En 2007, ils seront 12 prétendants à l’Élysée. Un écrémage qui permettra à l’État de limiter les frais de remboursement de campagne.

Depuis 1988, ceux qui ne réunissent pas les 500 signatures ne sont pas remboursés de leurs frais de campagne, d’où la crainte des Bové, Besancenot et consort de ne pas les obtenir.

Les candidats sélectionnés pour le 1er tour obtiennent 800 000 €, donc c’est tout benef pour les Bové, Besancenot et consort.

Ceux qui dépassent les 5 % reçoivent de l’État 8 millions d’€, donc c’est tout benef pour Le Pen, Bayrou et consort.

Quant aux deux finalistes, ils toucheront chacun près de 11 millions d’euros ... aux frais du contribuable !!!

Forts de ces remboursements, les candidats agréés ou non agréés regardent de moins en moins à la dépense : meetings, voyages, sites web, tracts ... Pour l’État, la facture explose : 27,7 millions d’euros en 1988, 28,9 millions en 1995 et 53,4 millions en 2002.

Les candidats seront certes moins nombreux cette année mais le relèvement du plafond des dépenses de campagne va alourdir la note. Aux dernières élections, les candidats pouvaient consacrer 14,8 millions d’euros au premier tour et 19,7 millions au second. Cette année, un décret de février 2007 a relevé les plafonds à 16 et 21,5 millions d’euros... aux frais du contribuable. Il reste à souhaiter que la fête ne soit pas gâchée par l'abus d'alcool et autres drogues ingurgités par les candidats, ou par les dérapages verbaux et nauséabonds qui peuplent et envahissent la campagne.

Austin

commentaires