Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

La France de Sarko va t’en guerre

Publié le 24 Août 2008 par Rive gauche





Sarkozy ayant succombé au charme de Bush, les Etats Unis ont saisi l'occasion pour nous compromettre dans leur vision du monde.
Tous les discours sur la démocratie, sur la liberté, sur les droits des femmes, que défendraient les soldats de la coalition autour des Etats Unis, ne sont qu'hypocrisie. Si les libertés et surtout les femmes afghanes ont tout à craindre d'un retour des talibans, c'est la mise en place d'un pouvoir corrompu, incapable de reconstruire un pays, qui leur en ouvre le chemin.

Nul ne peut bien sûr se réjouir de la mort de soldats, quelle que soit leur nationalité, mais on n'a pas vu se manifester la même émotion pour les femmes, les enfants, les paysans victimes des opérations militaires menées par les alliés en Afghanistan. La population civile, bombardée et occupée, n'aime pas les Occidentaux, même si elle déteste les talibans.

En politique étrangère, Sarko témoigne d'une véritable rupture avec celle suivie par ses prédécesseurs à l'Elysée. Sa politique étrangère apparaît moins prudente, sauf pour les Droits de l'homme et plus belliqueuse sur les zones de conflits.

Sarko avait promis qu'il irait chercher la croissance si elle n'était pas au rendez-vous. Mais où et à quel prix ? Au prix de l'engagement de la France dans un conflit militaire. Absurde ? Pas si sûr... Ce terrain propice ne serait-il pas l'Afghanistan aujourd'hui et la République islamique d'Iran demain ? L'Iran est dans la ligne de mire de l'administration américaine... et maintenant dans celle du Quai d'Orsay avec la nouvelle base militaire à Abou Dhabi opérationnelle en 2009.

En France, comme aux USA, le complexe militaro-industriel tire de grands secteurs de l'économie. Mais, aujourd'hui, de nombreuses entreprises d'armement peinent à imposer leurs matériels sur le marché international, comme Dassault qui n'a pas vendu un seul avion de chasse Rafale à l'étranger. Autant dire que l'engagement de troupes françaises sur un vaste champ d'opérations militaires serait une aubaine pour le complexe militaro-industriel français et pour l'ensemble de l'économie nationale.

Mon idée n'est pas si absurde que ça, n'est-ce pas ?


Site : Rive Gauche

 

commentaires

Le piège afghan

Publié le 21 Août 2008 par Rive gauche





La décision de Sarko, en avril dernier, d'envoyer des renforts en Afghanistan, en réponse aux demandes des américains, est désastreuse pour nos troupes. La France ne doit pas rester à la remorque d'une stratégie américaine brutale, planétaire et confuse. Cette stratégie est un échec patent.

U
ne fois de plus, la France souffre des conséquences de la volte-face du candidat Sarko qui ne jugeait pas décisive la présence française en Afghanistan. Il ne pourra pas échapper aux interrogations qui se posent sur la stratégie de la France. Il devra définir les contours de la mission de ces soldats dont il a estimé nécessaire de renforcer les effectifs.

Aujourd'hui, les voix de plus en plus nombreuses se font entendre, y compris au sein de la majorité, pour réclamer une réorientation de l'engagement allié. Comme pour l'absence de positions formelles  sur la défense des Droits de l'homme bafoués par les dictateurs amis de Sarko, là encore, la politique étrangère de la France a besoin d'un peu plus de lisibilité.

Il apparaît que, faute de solution militaire en Afghanistan, la seule issue ne peut être que politique. L'intelligence doit prendre le pas sur la force.

Extrait émission France 5 du mercredi 20 août

Site : Rive Gauche

 

commentaires

La France de Sarko est en récession

Publié le 18 Août 2008 par Rive gauche





La consommation des ménages stagne, l'investissement recule et le commerce extérieur se dégrade toujours plus. L'ensemble de ces facteurs ont pesé sur la croissance et contribué à ralentir l'activité. On peut dire que c'est une catastrophe sur toute la ligne.

Après l'annonce d'un recul du PIB français de 0,3%% au deuxième trimestre, Fillon rappelle six ministres pour tenter de trouver des solutions pour relancer la croissance, mais les marges de manoeuvre sont quasi nulles.

La politique économique du gouvernement n'a fait qu'aggraver la situation. Sarko et Fillon ont affaibli les finances publiques en faisant voter le paquet fiscal de 15 milliards d'euros par an (75 milliards sur 5 ans). Cet argent fait maintenant défaut et empêche toute possibilité de relancer l'économie. L'idéologie de la droite s'est révélée totalement prise en défaut. Ce cadeau fiscal, destiné aux copains milliardaires de Sarko, fût une erreur majeure dénoncée par de nombreux économistes.

Les Français voient les chiffres du chômage qui ne baissent plus, les prix qui ne cessent d'augmenter et le pouvoir d'achat qui rétrécit comme une peau de chagrin. La hausse des tarifs de l'électricité et du gaz, annoncée par le gouvernement, vient alourdir l'ardoise.

Avec un bilan aussi désastreux, il y a de quoi renvoyer Sarko à Neuilly. Si le mécontentement populaire prend de l'ampleur, des têtes pourraient tomber !

Site : Rive Gauche

commentaires

La France de Sarko c’est la précarité

Publié le 7 Août 2008 par Rive gauche





Une enquête de l'Insee publiée mercredi montre que la baisse du chômage s'accompagne d'une hausse des formes précaires d'emploi, comme l'intérim, les stages, les CDD ou les contrats aidés qui représentent 12% de l'emploi (6,1% en 2004) et du temps partiel qui concerne 17,2% des salariés.

Autre constat : les discriminations à l'embauche, les difficultés de parvenir à l'égalité hommes femmes sur le marché du travail, et le temps partiel très répandu parmi les femmes, qui occupent 82% de ces emplois
. Une sur trois est à temps partiel.

La France de Sarko génère des avantages pour une minorité de la population et la précarité pour le reste !
Réformes à la mode Sarkozy = régressions sociales généralisées.

Site : Rive Gauche

commentaires

Les Français travaillent 41 heures par semaines

Publié le 6 Août 2008 par Rive gauche





Une enquête de l'Insee publiée mercredi confirme que les Français, depuis des années, travaillent nettement plus de 35 heures. Un temps de travail qui, au-delà des polémiques sur les 35 heures, n'a pas varié depuis 2003.

L'enquête montre aussi que la baisse du chômage s'accompagne d'une hausse progressive des formes précaires d'emploi, comme l'intérim, les stages, les CDD ou les contrats aidés qui représentent 12% de l'emploi (11,1% en 2004). Elle pointe par ailleurs l'importance du temps partiel, qui concerne 17,2% des salariés.

Autre constat : les discriminations à l'embauche, les difficultés de parvenir à l'égalité hommes femmes sur le marché du travail, et le temps partiel très répandu parmi les femmes, qui occupent 82% de ces emplois. Une sur trois est à temps partiel.

Qui voulait faire passer les Français pour des fainéants ? La droite !

commentaires