Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

L’Elysée épinglé par la Cour des comptes

Publié le 20 Juillet 2009 par Rive gauche


L’Elysée dilapide nos deniers
Vidéo envoyée par Rive-gauche

 

Premier constat : Le budget de l’Elysée s'élevait à 110 millions d'euros en 2008, et a augmenté de 18,5 % par rapport à 2007, soit sept fois plus vite que le budget de l'Etat.

Les collaborateurs de l'Elysée ont été augmentés de 50% en deux ans.

Deuxième constat : Pour répondre à l'attente de l'opinion, Sarkozy n'utilise plus l'avion de la présidence de la République, mais des avions de ligne. Un contresens économique, selon le président de la Cour des comptes :

« Cette banalisation est coûteuse, plus coûteuse que voyager à bord d'un avion officiel, car le Président doit être accompagné de six ou sept collaborateurs à bord de l'avion de ligne (groupe de protection, aide de camp, transmetteur…) et un avion officiel  le suit quand même pour pouvoir le transporter à tout moment en cas de crise. » .

Troisième constat : L'Elysée continue de présenter son budget en six grandes rubriques qui ne sont pas détaillées. Impossible de savoir, par exemple, le détail des dépenses courantes de fonctionnement (réceptions, téléphone, courrier, électricité…), qui atteignent 26 millions d'euros et sont en hausse de 51 %.

Quatrième constat : La mise en concurrence semblent encore assez peu pratiquée, déplore enfin la Cour des comptes. C'est le cas pour les achats de Boucherie, de fruits et légumes, de boissons non alcoolisées, de crèmerie, de combustibles ou de fournitures administratives, mais aussi concernant la garden-party du 14 juillet 2008.

Pour attribuer le marché de l'organisation de cette réception, une consultation a bien été organisée, mais elle n'a été que de pure forme. Le prestataire retenu a facturé ses services 296 437 euros, alors qu'un concurrent proposait une offre s'élevant à 186 904 euros.

Cinquième constat : La Cour insiste sur une convention signée le 1er juin 2007 entre la présidence de la République et un cabinet d'études chargées de réaliser des études d'opinion, pour un coût avoisinant 1,5 million d'euros. Principal client du cabinet stigmatisé dans ce rapport : l'institut Opinion Way et son « Politoscope », facturés 392 288 euros à l'Elysée.

Sixième constat : Un poste budgétaire est toutefois en baisse, de plus de 50 % en deux ans, et ne cesse de diminuer depuis l'arrivée de Sarkozy à la présidence :

C'est celui des aides sociales qui sont accordées aux personnes en extrêmes difficultés ayant épuisé toutes les aides sociales distribuées, et qui en désespoir de cause s'adressent à l'Elysée.

 

commentaires

TVA resto : arnaque confirmée

Publié le 19 Juillet 2009 par Rive gauche


TVA resto : arnaque confirmée
Vidéo envoyée par Rive-gauche



TVA : les restaurateurs se sucrent avec une addition toujours salée.
C’est un peu l’Arlésienne de ce début d’été : où est passée la baisse de la TVA dans la restauration ?
Les premières remontées du terrain confirment que la baisse de 14,1 points du taux de TVA n’a eu qu’une répercussion très relative sur l’addition du consommateur.

La Direction générale de la répression des fraudes a réalisé un peu plus de 3 750 contrôles du 6 au 10 juillet. Résultat : Un peu plus d’un restaurant sur deux a répercuté à ce jour la baisse de la TVA sur les prix.
Autrement dit, les restaurateurs ont souvent préféré encaisser le bénéfice immédiat de cette réduction d’impôt plutôt que de miser sur le gain incertain de nouveaux clients.

commentaires

TVA : les restaurateurs se sucrent avec une addition toujours salée

Publié le 17 Juillet 2009 par Rive gauche

C’est un peu l’Arlésienne de ce début d’été : où est passée la baisse de la TVA dans la restauration ? 
Les premières remontées du terrain confirment ce que nombre d’observateurs avaient anticipé : la baisse de 14,1 points du taux de TVA n’a eu - pour le moment - qu’une répercussion très relative sur l’addition du consommateur.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a réalisé «un peu plus de 3 750 contrôles» du 6 au 10 juillet. Résultat : «Un peu plus d’un restaurant sur deux» a répercuté à ce jour la baisse de la TVA sur les prix dans «l’esprit de l’accord» conclu entre le gouvernement et les organisations professionnelles.

Autrement dit, les restaurateurs ont souvent préféré encaisser le bénéfice immédiat de cette réduction d’impôt plutôt que de miser sur le gain incertain de nouveaux clients.
http://www.liberation.fr/
commentaires

+20% pour la facture d'électricité en 2012 ?

Publié le 8 Juillet 2009 par Rive gauche

Selon son PDG Pierre Gadonneix, EDF veut augmenter ses tarifs d'un cinquième sur trois ans, ou «un peu plus», pour que le groupe cesse de s'endetter.

Pour financer ses investissements et acquisitions, EDF s'est lourdement endetté, son endettement ayant explosé de 50% à 24,5 milliards d'euros en 2008.
http://www.liberation.fr/

commentaires

Les très riches un peu moins très riches

Publié le 8 Juillet 2009 par Rive gauche

La fortune des 500 Français les plus fortunés a diminué de 27% en un an. L'Hexagone compte désormais 33 milliardaires.

Les cinq premiers du classement, dominé comme en 2008 par Gérard Mulliez (Auchan) et sa famille (15 milliards d'euros).

Le reste du podium n'a pas changé: le patron de LVMH Bernard Arnault (14,6 milliards) et Liliane Bettencourt des cosmétiques L'Oréal (10,1 milliards) occupent les deuxième et troisième places.

Avec une fortune estimée à 7,7 milliards d'euros, la famille Hermès gagne deux rangs et s'empare de la quatrième position, devant Robert Louis-Dreyfus (groupe Louis Dreyfus), décédé samedi (7 milliards).
http://www.liberation.fr/

commentaires

Et vous, monsieur le député, vous travaillez le dimanche?

Publié le 8 Juillet 2009 par Rive gauche

commentaires

Arnaque sur la baisse TVA resto

Publié le 8 Juillet 2009 par Rive gauche

Arnaque sur la baisse TVA resto
Vidéo envoyée par Rive-gauche



La TVA est à 5,5% dans la restauration. Bon, aucune garantie de répercussion, ni sur les salaires (à la hausse) ni sur les prix (à la baisse). Mais l'UMP se réjouit et fait des cadeaux : les restaurateurs qui baissent les prix reçoivent en prime une carte du parti.

À Toulouse, 45 % des restaurateurs jouent le jeu de la baisse, et l’ont répercuté sur 7 plats à la carte, les eaux et les cafés... Certains restaurateurs ayant opté pour une solution médiane à trois tiers : 1/3 prix, 1/3 personnel, 1/3 trésorerie. Ceci dit, un zeste pour les prix, un chouya pour l’embauche, une diminution sélective sur quelques produits de la carte ne sont qu’une perversion du système qui s’apparente fort à un enfumage pur et simple de l’opinion publique et à un foutage de gueule monumental !

La baisse de la TVA dans la restauration est une bonne affaire, mais pour qui ? Il semble qu’une fois encore les clients seront les dindons d’une farce que les associations de consommateurs feraient bien de surveiller de près. Encore une loi qui ne va servir qu'à engraisser les patrons, alors qu'il faudrait baisser la TVA sur les produits de premières nécessités
.

commentaires

Jean-Marc Ayrault et le travail du dimanche

Publié le 7 Juillet 2009 par Rive gauche

Jean-Marc Ayrault et le travail du dimanche
Vidéo envoyée par Rive-gauche



La proposition de loi UMP sur les dérogations au repos dominical est une tromperie, réaffirme le chef de file des députés PS Jean-Marc Ayrault.

Le Groupe Socialiste s’inquiète des graves conséquences de la proposition de loi sur le travail du dimanche quant au droit des salariés.
Dans toutes les communes touristiques de France les employeurs du commerce pourront contraindre leurs salariés à travailler le dimanche sans aucune contrepartie de salaire ou de repos, sous peine de sanction jusqu’au licenciement.

commentaires

UMP: une carte d'adhérent dans chaque paquet de TVA à 5,5%

Publié le 5 Juillet 2009 par Rive gauche

La TVA est à 5,5% dans la restauration! Bon, aucune garantie de répercussion, ni sur les salaires (à la hausse) ni sur les prix (à la baisse). Mais l'UMP se réjouit et fait des cadeaux : les restaurateurs qui baissent les prix reçoivent en prime une carte du parti.

Seule mesure emblématique du gouvernement, la TVA à 5,5% donne lieu à l'UMP à des scènes de bonheur et de réjouissance comme on en a pas vu depuis la libération de Paris en août 1944.
http://www.marianne2.fr/
commentaires

TVA à 5, 5 % : les restos l'appliquent… à la carte

Publié le 4 Juillet 2009 par Rive gauche

Depuis le 1er juillet, tous les professionnels de la restauration bénéficient de la baisse de la TVA à 5, 5 %. Cette nouvelle réglementation doit permettre au chiffre d'affaires du restaurateur de progresser. Ce qui va profiter, au choix :
1) directement au consommateur avec une baisse des prix. Si la répercussion est intégrale, l'engagement porte sur 7 produits solides (hors boissons alcoolisées.
2) aux salariés, avec des créations d'emploi ou une amélioration de leur situation.
3) par des investissements pour moderniser, développer l'activité.

Certains restaurateurs ont opté pour une solution médiane à trois tiers : 1/3 prix, 1/3 personnel, 1/3 trésorerie.

commentaires

La TVA baisse, mais l’addition ne bouge pas

Publié le 1 Juillet 2009 par Rive gauche

Certains restent sceptiques quant à l’impact sur la clientèle. Et rouspètent contre les contreparties (facultatives) négociées en échange de ce «cadeau fiscal» du gouvernement.

Les restaurateurs sont libres de respecter l’accord, de l’adapter ou de l’ignorer. Certains établissements, notamment des indépendants, proposent donc leurs propres formules, comme des ristournes de 5 % ou des réductions sur un seul menu et des boissons.

Ainsi, Hippopotamus répercute la baisse de la TVA sur une cinquantaine de produits tandis que les brasseries du groupe Flo réduisent les prix sur les huîtres, le foie gras ou le saumon fumé.
http://www.liberation.fr/
commentaires