Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Peut-on fermer les mosquées salafistes ?

Publié le 30 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Fermeture des mosquées salafistes, expulsion, déchéance de la nationalité, moyens renforcés pour le renseignement... Manuel Valls promet une guerre de longue haleine contre le terrorisme.

Cette menace ne concerne pas que la France : 5000 européens sont présents en Irak ou en Syrie. Les projections pour la fin de l'année prévoient 10 000 européens.

Tout le monde cause, analyse, disserte, contredit, s'enflamme, se fâche tout rouge ... Mais qui agit ? Je parle de ceux qui sont aux responsabilités bien sûr.

On ferme, on expulse, on déchoit de la nationalité française. Oui, mais quand ? Et qui en aura le courage ? Si nous avions des politiques courageux et visionnaires ça se saurait !

C'est mon avis, et je le partage !

commentaires

Ma philo : Guerre de civilisation, ou guerre de la barbarie contre la civilisation

Publié le 30 Juin 2015 par Rive gauche dans Ma philo

Il faut utiliser les bons mots, et ne pas esquiver les vrais débats !
Guerre de civilisation ? La lutte se situe aussi au sein de l'islam. Entre d'un côté un islam aux valeurs humanistes, universelles et de l'autre un islamisme obscurantiste et totalitaire.
Les attentats relève d’une guerre déclarée à la civilisation. La civilisation a une responsabilité de se défendre. C’est ce que nous devons faire.
La civilisation française dans ses grandes valeurs est mise à mal, c’est une évidence.
La vision noire de l'avenir que prédit Zemmour devient réalité. Quand il parlait de cinquième colonne,  quand il parlait de quartier où la culture française n'existe plus, de jeunes français qui nous haïssent... c'était raciste et il fallait le faire taire. Malheureusement, c'est désormais devant nos yeux.
 
Il ne faut pas rester sur l'expression civilisation ou non, on s'en fiche. C'est une sorte de guerre différente de ce que l'on connait dans notre histoire Européenne. Le but des guerres traditionnelles est la paix. Une paix qui fonctionnait si les adversaires les acceptaient parce qu'elle représentait la relation des forces. La guerre que mène les salafistes, et qu'ils nous imposent, cette guerre ne cherche pas une paix acceptable pour les participants mais la destruction de l'autre. Cela transgresse les capacités de la France.
 
La guerre des civilisations est unilatérale. Le monde islamique attaque tous les autres. En Inde, en Chine, les musulmans ont aussi des problèmes. En Occident, nous mettons la tête dans le sable et écoutons des sornettes sur la religion de paix et d'amour. En 1938, c'était la même chose avec les nazis, mais cette fois, nous sommes encore moins sûrs de gagner parce que l'ennemi est parmi nous, infiltré dans l'armée, dans la police, dans les hauts fonctionnaires, dans l'instruction nationale, dans les hommes et femmes politiques. Pour l'instant les islamistes ne sont pas unis mais leur guerre intérieure finira bien par trouver un vainqueur, il nous restera alors se soumettre ou mourir. Alors plutôt mourir mais en combattant pour sauver les valeurs de l'occident et de mon pays !
 
Le mobile de cette barbarie est le fanatisme religieux, détruire ce qui fait civilisation. J’ajouterais que les leaders de Daech ne sont sans doute eux-mêmes, ni fanatiques ni même religieux. Assoiffés de pouvoir, ils utilisent la religion et développent le fanatisme des masses comme un puissant outil au service de leurs desseins. Cela s'est vu maintes fois dans l’histoire : par les rois chrétiens pour les croisades, par Hitler, par Staline... etc
 
L'Europe qui se divise sur cette question ridicule de la dette Grecque ferait mieux de s'unir dans un effort commun de qualité militaire. Pour combattre, avec les Américains et les autres alliés traditionnels, y compris les pays arabes qui le souhaitent, cette menace mortelle de notre civilisation.
Rive Gauche
commentaires

Charles Pasqua était un dinosaure de la vie politique française

Publié le 30 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Le parrain des Hauts-de-Seine est mort lundi à 88 ans.

L’un des derniers barons du gaullisme historique, un homme de l’ombre, de la police parallèle du SAC au temps du RPF et de l’UDR et premier flic de France au service du RPR de Jacques Chirac puis d’Edouard Balladur.

Charles Pasqua c’est aussi les affaires et quinze ans de déboires judiciaires.

Il s'était retiré de la vie politique en 2011, rattrapé par les affaires en série… 

commentaires

La France a fait moins bien que ses voisins

Publié le 30 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

La dette a en effet crû l'an dernier plus rapidement que dans les autres pays européens.

L'an dernier, la dette a bondi de 84,4 milliards d'euros pour atteindre 2037,8 milliards.

Ce fardeau représente une ardoise de 30700 euros par Français.

Paradoxalement la charge des intérêts à baissé l'an passé de 1,7 milliard pour l'Etat, du fait de la faiblesse historique des taux.

Le phénomène n'en reste pas moins très inquiétant.

La France a fait moins bien que ses voisins
commentaires

Grèce : Les risques d'une sortie de l'euro sont d'une ampleur inconnue

Publié le 29 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Une sortie grecque de la zone euro et un défaut de paiement amèneraient l'Europe dans une zone inconnue.

C'est donc le remboursement de sa dette de près de 300 milliards d'euros qui serait suspendu.

Mais à qui la Grèce doit-elle ce montant? Quand devra-t-elle rembourser ?

La somme que la Grèce doit à la France, via des prêts bilatéraux ou le Fonds européen de stabilité, dépasse les 40 milliards d'euros.

C'est, selon les estimations, entre 600 et 1.000 euros par contribuable français.

Un chiffre à prendre avec prudence : il ne s'agirait pas d'une perte immédiate, le remboursement de la dette grecque s'étalant sur 50 ans, jusqu'en 2054 !

L'Etat français se priverait également des intérêts du remboursement de cette dette, cela représenterait un manque à gagner de 400 millions d'euros par an.

Si la Grèce ne rembourse pas, les taux d'intérêts sur le marché de la dette vont globalement augmenter.

Un effet similaire en France pourrait donc rendre difficile ses engagements européens, c'est la croissance française qui serait étouffée, et donc à terme la situation de l'emploi.

Les pays de la zone euro risquent de voir revenir la spéculation et de se retrouver avec une économie paralysée par sa monnaie et une déstabilisation complète du système.

commentaires

Sécurité routière : Ce qui change au 1er juillet

Publié le 29 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Situation Amende Points

Avoir plus de 0,5 g d'alcool par litre de sang

0,2 g par litre de sang pour les jeunes conducteurs, moins de 3 ans de permis, ce taux peut être dépassé avec juste un verre de vin ou un demi de bière

4500 €

 

6

 

Être sous l'emprise de stupéfiants 4500 € 6
Regarder un écran non destiné à l'aide à la conduite 1500 € 3
Manipuler un téléphone 135 € 3
Ne pas porter sa ceinture 135 € 3

Interdiction des oreillettes, casques, écouteurs, récepteurs Bluetooth pour téléphoner à bord.

Les cyclistes aussi seront mis à l'amende s'ils pédalent avec des écouteurs.

On n'autorisera plus désormais que les systèmes qui passent par les haut-parleurs de l'autoradio, du GPS, ou d'un kit type Bluetooth.

135 € 3
Ecouter de la musique trop fort (empêchant d'entendre la circulation) 75 € 0
Manger un sandwich 75 € 0
Se maquiller même à l'arrêt dans les bouchons 75 € 0
Fumer une cigarette avec un mineur à bord (en cours d'examen au Parlement) 68 € 0
commentaires

Frédéric Lefebvre : Il faut terroriser les terroristes !

Publié le 29 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Député (Les Républicains) des Français de l'étranger, l'ancien ministre propose une commission d'enquête parlementaire pour identifier et surveiller les associations qui « encouragent la haine et les actes fanatiques ».

Nous avons les moyens légaux d'agir. Appliquons-les contre les associations qui prônent le fondamentalisme et le conservatisme. Nous ne pouvons laisser gangrener notre démocratie sans réagir.

Quand le CCIF (Collectif contre l'Islamophobie en France), en réaction à la décapitation en Isère, minimise cet acte barbare et dit, dans un communiqué que le «vrai danger» est l'islamophobie, ne véhicule-t-il pas par la victimisation une culture de l'excuse de la violence?

Un tel organisme peut il rester un interlocuteur officiel des pouvoirs publics? NON !

Ces associations qui encouragent la haine et les actes fanatiques, il ne faut pas que les surveiller, il faut les dissoudre et les interdire, une bonne fois pour toutes, y compris les imams intégristes et les mosquées qui les abritent.

Voilà qui est clair et mérite d'être soutenu ! C'est mon avis, vous n'êtes pas obligé de le partager !

Frédéric Lefebvre : Il faut terroriser les terroristes !
commentaires

La sortie de la Grèce de la zone euro est inévitable !

Publié le 29 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

La Grèce, qui risque de ne pas pouvoir rembourser 1,5 milliard d'euros au FMI le 30 juin, a décidé d'organiser un référendum sur les propositions de ses créanciers, provoquant une rupture des négociations.

Les pratiques de la Grèce, marchés parallèles, refus de l'impôt, corruption massive, dépenses totalement improductives, achats d’armes, triches généralisées dans tous les secteurs sont connues depuis des décennies. Tsipras sait que l'UE a plus à perdre qu'à gagner d'un défaut de la Grèce. Le referendum fait partie de cette stratégie.

Les contribuables Français et Allemand seront, une nouvelle fois, les dindons de cette farce grotesque. Qu'on en finisse une fois pour toute avec cette situation grotesque ! La Grèce s'est mise seule dans cette situation. Il faut claquer la porte et exiger le remboursement !

La dette publique grecque s'élève aujourd'hui à 320 milliards d'euros. Ce pays a déjà une ardoise de 47,8 milliards d'euros avec la France, ce qui représente 735 euros par Français.

L'Europe n'a jamais eu le courage de mettre les grecs face à leurs responsabilité. L'Europe doit savoir tirer les conséquences de ses erreurs. J'espère que les dirigeants européens travaillent sur l'hypothèse d'un départ de la Grèce de la zone euro et si possible de l'UE !

Si un accord se fait, cela arrangera les dirigeants européens, cela tranquillisera les marchés financiers et les banques, mais cela augmentera davantage l'engagement financier des pays et des contribuables.

Dernière les dettes d'Etat, se cachent les véritables vampires capitalistes, les investisseurs et usuriers des temps modernes.

C'est mon avis, et je le pense !

commentaires

Le salafisme se développe en France

Publié le 28 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Marine Le Pen a demandé samedi à Perpignan la «fermeture des mosquées salafistes» en France au lendemain de l'attentat en Isère où un chef d'entreprise a été décapité.

Les services de renseignement s'inquiètent de la multiplication des prises de contrôle des mosquées par des salafistes.

Le nombre des mosquées passé aux mains des fondamentalistes a plus que doublé en quatre ans, passant de 44 à 89 entre 2010 et l'année dernière.

On estime les salafistes au nombre de 15000 à 20000 personnes en France. Il s’agit de Français ou de convertis.

Pour une fois, je partage l'idée de Le Pen. En effet tant qu'on laissera certaines mosquées salafistes ouvertes, tant qu'on laissera le prosélytisme religieux sévir dans nos prisons, on aura droit à ces lavages de cerveaux sur une partie assez faible mais néanmoins inquiétante de notre jeunesse.

Cependant, la naïveté de nos élites politiques, le laxisme et la bienveillance de nos multiples associations ou de la Ligue des Droits de l'homme empêchent souvent toute action sérieuse et mettent le pays en danger !

Il faut arrêter les mesurettes et s'attaquer aux racines du mal de façon énergique. Mais la première des décisions à prendre serait de supprimer la double nationalité.

Le salafisme se développe en France
commentaires

Attentat en Isère : Face à la terreur, l'impuissance des occidentaux !

Publié le 27 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

L'auteur de l'attentat en Isère a été à plusieurs reprises dans les radars des services de renseignement français, en raison de ses liens avec la mouvance salafiste. Cela montre l'impuissance des pouvoirs publics, malgré la vigilance accrue des services de renseignement.

Son profil radicalisé n'avait donc pas échappé aux autorités, et ce pendant des années. Comment cet individu fiché a t-il pu accéder à une zone Seveso ? Si l'on énumère les derniers auteurs d'attentats en France, tous sont passés à l'acte, tous avaient été repérés un jour par le renseignement. Mais parfois, faute de moyens humains, les policiers doivent décider d'abandonner le suivi d'un homme.

Les services de renseignement font un travail obscur pour lequel ils sont rarement considérés. Il faut leur donner plus de moyens. Tout est une question de volonté politique. L'Etat doit mettre plus de moyens financiers, techniques et humains pour avoir des résultats.

Mais la France est une terre d'accueil empêtrée dans ses lois protectionnistes, et on ne peut rien faire pour lutter contre la radicalisation de certains. On est totalement démunis et vulnérables, même si la police fait un travail titanesque.

Un constat d'impuissance donc ! Les dirigeants politiques de tout bord font souvent preuve d'angélisme vis à vis du terrorisme et réagissent par une escalade dans la communication, avec en arrière-pensée, l’espoir d’une récupération électorale. Quand vont-ils revenir sur terre et réaliser que la paix mondiale et la sécurité des populations sont menacées ?

Il n’existe pas d’autre solution que la constitution d’une coalition internationale, impliquant l’ensemble du monde occidental pour relever le défi de la terreur lancé à l’humanité.

Sinon, la chute dans l’abîme se poursuivra, inexorablement, jusqu’à ce que le pire survienne !

commentaires

Attentat en Isère : On est en guerre, il n'y a pas de secret !

Publié le 26 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Quelle barbarie ! Macabre mise en scène ! La décapitation n'a jamais été autant employée et aussi théâtralisée depuis l'arrivée de Daech en Irak et en Syrie. La décapitation est avant tout employée pour provoquer un effroi suprême.

Je n'ai perçu aucune réaction des organisations d'extrême gauche, ni des associations humanitaires si promptes à défendre les migrants, pas plus que celle du recteur de la mosquée de Paris.

Bientôt, Il faudra faire la guerre chez nous, se défendre, défendre nos gosses, défendre nos valeurs. Défendre surtout ce qui peut encore l'être, car trop d'associations, trop de lois et trop d'avocats nous mettent des bâtons dans les roues, nous empêchent de hurler nos vérités quand ce n'est notre douleur.

Comment un homme surveillé par la DGSI, islamiste radicalisé, peut-il travailler dans une entreprise qui livre des produit dangereux ? Cazeneuve et ses psychiatres, leur angélisme sera notre ruine, sur tous les plans.

Le salafisme est il interdit en France? Tous les salafistes de France sont-ils derrière les barreaux ou expulsés immédiatement pour les bi-nationaux ? NON, le ver est désormais dans la pomme. Demain ce sera le pommier qui sera attaqué... Puis le verger... Et après ?

Une étape de plus a été franchie dans ce processus de guerre contre la France et les Français. Il est impératif que l'Occident se réveille de son long sommeil, de cette torpeur stérile et aveugle. Il en va de notre avenir à tous. Il faut agir et vite !

C'est mon avis, vous n'êtes pas obligé de le partager !

commentaires

Le champ du cygne des taxis ?

Publié le 25 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

 

Honnêtement comment les soutenir face à de telles démonstrations répétées de violences ?

Guet-apens, agressions physiques, saccages, intimidations...

Les taxis sont lamentables ! C'est totalement intolérable !

On ne balance pas des parpaings sur des véhicules au risque de tuer l'un de ses occupants !

On ne moleste pas un client au prétexte qu'il utilise les services de la concurrence, etc.

 

La meilleure manière de protester en tant que consommateur face au comportement inadmissible des taxis : tout simplement de ne plus prendre le taxi au profit des VTC.

Pour ma part ma décision est prise et définitive : le taxi plus jamais !

 

C'est mon avis et je le pense !

commentaires

Grèves des taxis : les Français, otages permanents !

Publié le 25 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Grèves : Taxis, médecins, SNCF, contrôleurs aériens, pilotes...  :

les grèves se multiplient pour des raisons souvent indécentes en période de crise économique, accroissant les inégalités entre ceux qui font grève et ceux qui les subissent.

Les coalitions de fédérations et syndicats de taxis (CFDT, CGT, FO, SUD...) entendent se battre pour des causes qu’ils sont les seuls à trouver nobles ou pour garder des avantages acquis, souvent d’un autre âge, quitte à pourrir la vie de la très grande majorité des Français...!

Grèves des taxis : les Français, otages permanents !
commentaires

Philippe Noguès quitte le Parti socialiste

Publié le 24 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Il quitte le Parti socialiste et le groupe socialiste au Palais-Bourbon.
Elu député en juin 2012 grâce à la victoire de François Hollande au Présidentielle de mai 2012, il déserte et abandonne le PS.
Le minimum d'honnêteté serait de démissionner de son mandat de député et de revenir devant les électeurs !
Il croit vraiment avoir été élu sur son nom ? Sur ses convictions personnelles? Assurément pas. Il a été élu par des électeurs PS avec le parrainage du PS : C'est lui qui trahit l'électeur.
Qu'il démissionne et qu'il affronte une nouvelle élection.
Oui, mais voilà... la soupe est bonne !
commentaires

L'Europe roulée dans la farine par Obama : Malgré les sanctions, les hélicoptères américains Bell seront assemblés en Russie !

Publié le 24 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Les US ne se gênent pas pour continuer leur business avec n’importe qui et notamment avec la Russie.
Pendant ce temps notre gouvernement tergiverse sur la livraison des Mistral, se fait tirer l’oreille pour le remboursement et fait des courbettes devant Obama, et comme d’habitude nous sommes les dindons de l’affaire.

Ceci montre la totale hypocrisie d'Obama et des Etats Unis.

Les baisés c'est qui ? C'est nous !

commentaires

Nos très chers amis américains !

Publié le 24 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Les États-Unis avaient placé sur écoute les trois derniers présidents français: Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Outre trois présidents de la République, elles concerneraient également des ministres, des hauts fonctionnaires, des parlementaires et des diplomates.

Ce n'était certainement pas des questions économiques qu'ils espionnaient, puisque ces personnages cités n'y connaissent et n'y comprennent strictement rien.

Ils n'ont pas dû apprendre grand chose vu le niveau général de la classe politique française. En revanche, il se murmure que du côté du Kremlin, notre ami Poutine est plié en deux de rire depuis cette nouvelle.

Ces gens qui donnent des leçons de démocratie et de liberté au monde entier se comportent comme de vulgaires délinquants, de petites frappes.

C'est mon avis, et je le pense !

Nos très chers amis américains !
commentaires

Pourquoi il est quasi impossible de toucher au monopole des taxis en France

Publié le 24 Juin 2015 par rive gauche dans Edito

La guerre entre les chauffeurs de taxis et les utilisateurs de l’application UberPop se poursuit. Les organisations de chauffeurs, réunis en intersyndicale, ont appelé à un mouvement de grève nationale. Les taxis veulent la peau d’UberPop, ce service qui met en relation voyageurs et chauffeurs occasionnels. 

Quelle absurdité ! Dès qu'une catégorie socio-professionnelle détient un pouvoir de nuisance, elle en use et en abuse ! En tout cas cette grève est contre productive car elle aura pour effet de mettre en valeur l'offre du concurrent Uber.

Au lieu d'agresser les chauffeurs d'Uber, au lieu d'empêcher les gens d'aller travailler en bloquant routes, périphériques, gares et aéroports, les taxis devraient se poser la question des tarifs. Ils sont beaucoup trop élevés !

Ce pays est en pleine déliquescence. Des groupuscules corporatistes se permettent de faire la loi, telles de minables bandes de voyous de banlieue.

La puissance du lobby des taxis est, en tout cas, indéniable :

  • C'est lui qui freine l’essor des VTC et d'Uber.
  • C’est lui qui a demandé à bénéficier de couloirs réservés et à être moins nombreux.
  • C’est lui qui a bloqué l’attribution des licences, pas plus nombreuses aujourd’hui que dans les années 1930.
  • C’est lui qui s’est opposé à une desserte ferroviaire directe entre l’aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy et la capitale.
  • C’est lui qui a empêché que soient installées des stations Autolib et des bornes de recharge électriques dans les aéroports parisiens.
  • C’est lui qui s’oppose à un prix forfaitaire pour la desserte des aéroports, comme c’est le cas dans beaucoup de capitales européennes ;
  • C’est lui qui a obtenu que les voies qui leur sont réservées soient interdites aux deux-roues et aux VTC.

Les VTC nuisent-ils vraiment aux taxis ? :

Entre les taxis et les VTC, les arguments volent bas. Les VTC accusent les taxis de faire du black, ce qui explique leur réticence à se faire payer autrement qu’en espèces, et de tricher sur leurs revenus.

A l’inverse, les taxis accusent les VTC de concurrence déloyale : il leur suffit de payer 100 euros pour exercer leur profession, il n’existe aucun contrôle sur leurs assurances de transport de personnes.

Les taxis accusent Uber d'organiser le transport entre particuliers en situation illégale absolue. En effet, Uber n'acquitte aucune charge sociale et aucune charge fiscale.

Les voitures de transport avec chauffeur (VTC), dont Uber est l'un des leaders, ont le droit de calculer leurs tarifs selon la même méthode que les taxis. En revanche, ils ne peuvent pas recourir à la géo localisation avant réservation.

Faire bouger les choses est toujours inacceptable pour certaines catégories professionnelles. C'est chaque fois la même rengaine du conservatisme. La France est malade de ses politiques, des syndicats, des lobbys, des diverses corporations.

Et le client, vous y pensez au client ? Celui que beaucoup de vos collègues refusent de prendre parce que la course n'est pas assez intéressante ? Je n'invente rien, je l'ai vécu !

Les chauffeurs de taxis ne seront pas condamnés pour dégradations, ils ont le soutient des élus. Le gouvernement va céder et les taxis auront toujours le monopole en France.

" Dans un monde qui change, malheur à celui qui stagne", affirmait Tony Blair ex Premier ministre anglais.

commentaires

Faut-il fixer un âge limite pour les parlementaires?

Publié le 22 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

C'est l'une des mesures d'un rapport remis lundi au gouvernement. Le texte propose aussi que députés et sénateurs ne puissent effectuer que trois mandats successifs maximum.

Une proposition qui a fait réagir. Certains y voyant un déni de démocratie, d'autres un moyen d'encourager la transmission.

Le député socialiste Gérard Bapt, 69 ans, hostile à un plafond, a cité Brassens : "Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con."

Bref, la gérontocratie française se croit toujours indispensable. Il faudrait mettre sur pied des stages de désintox du pouvoir car visiblement c'est une drogue dure.

En limitant l'âge des parlementaires à 70 ans et les mandats, l'Assemblée perdrait 144 députés.

Voilà une bonne initiative, mais, vu les réactions négatives, on n'est pas prêt d'en voir le début du commencement.

Faut-il fixer un âge limite pour les parlementaires?
commentaires

Les Etats-Unis accroissent les tensions avec la Russie

Publié le 22 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Depuis quelques mois le discours dominant en France consiste à identifier deux périls majeurs. Le premier est le danger du terrorisme islamiste. Le second est le scénario d'un retour de la guerre froide entre Européens et Américains d'une part, la Russie de l'autre.

Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, il y a un quart de siècle, les Etats Unis ont déployé des dépôts supplémentaires d’armes lourdes dans les pays européens membres de l’OTAN, Pologne, Roumanie, Bulgarie entre autres.

Pour ceux qui n'auraient pas compris, l'ennemi prioritaire de la France est clairement désigné : ce n'est pas la Russie, dont nul en Europe, en dehors des Etats Unis, ne craint un retour offensif. C'est le terrorisme islamiste. C'est l'ennemi intérieur qui recrute de plus en plus parmi les jeunes.

Que puis-je déduire d'un examen des programmes d'armement américains? Compte tenu des déclarations américaines depuis maintenant quelques mois, la menace ne semble venir que des Etats-Unis. La diplomatie des Etats Unis est dans ses armes.

L'impérialisme américain est une injure pour l'indépendance des Etats membres de l'UE. Les dirigeants de l’OTAN, Etats Unis en tête, sont en train de se livrer à une mascarade en Europe qui vise à ériger un nouveau rideau de fer entre la Russie et l’UE.

Les rêveries américaines en Ukraine ont d'ores et déjà entraîné beaucoup de dégâts. Prôner la paix partout dans le monde ce n'est pas relancer la guerre froide au cœur de l'Europe.

L'Europe se fait rouler dans la farine par Obama !

C'est mon avis, et je le pense !

commentaires

Des milliers de manifestants contre l'austérité et en soutien aux migrants

Publié le 20 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi à Paris, ailleurs en France et en Europe. Des réfugiés, des dizaines de sans-papiers, migrants et militants associatifs avaient aussi pris part au cortège.

C'est complètement hallucinant de voir cela. Des clandestins qui défilent ! Unique au monde.

Qui organise ces manifestations ? L'extrême gauche et les associations financées par nos impôts.

Le montant que l’Etat accorde est très proche du budget du ministère de la Défense, soit 30 milliards d'euros. L'Etat fait ainsi grand plaisir à quelques associations largement médiatisées mais sans doute bien moins aux contribuables qui ne comprennent absolument pas ces largesses accordées à leurs dépens.

Toujours les mêmes qui manifestent : Mélanchon, Besancenot, Laurent.

C'est à croire que, pour certains, leur vrai métier c'est de manifester.

C'est bien de manifester mais le mieux ne serait-il pas que tous ces hommes politiques prennent chez eux quelques uns de ces pauvres migrants ? Pour le reste c'est de la marche à pied qui donne bonne conscience et puis c'est bon pour la santé !

L'UE envisage des quotas pour répartir les immigrés entre pays européens.

Mais cette idée est loin de faire l'unanimité, François Hollande s'y était notamment opposé.

Que disent les lois ? Pourquoi ne sont-elles pas appliquées ? Pourquoi des élus et des associations se permettent-ils de bafouer les règles et de freiner l'action des préfets ?

Les Français ne veulent plus d'immigration, plus du tout. Les migrants qui ne déposent pas de demande d'asile doivent faire l'objet de reconduites à la frontière.

Le coût de la gestion de l'asile a triplé depuis 2007: plus de 650 millions d'euros en 2014, auxquels il faut ajouter les coûts médicaux de ces populations souvent fragilisées.

Le chiffre effarant d'un milliard d'euros dépensés annuellement est évoqué pour cette seule frange de la population étrangère, composée de milliers de Syriens, de Libyens, d'Érythréens, d'Albanais.

commentaires

Parti socialiste : Cambadélis dévoile ses équipes de direction

Publié le 20 Juin 2015 par Rive gauche dans PS

commentaires

Un pays peut-il refuser de payer sa dette ?

Publié le 19 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Dette grecque : le temps presse. La dette publique grecque s'élève aujourd'hui à 320 milliards d'euros, soit 177 % du PIB. Elle est essentiellement détenue par les gouvernements de la zone euro, le FMI et la BCE.

Combien coûterait à la France un effacement de la dette grecque? Soit une ardoise totale de 47,8 milliards d'euros pour la France, ce qui représenterait 735 euros par Français.

Doit-on vraiment rembourser la dette publique ?

La France est surendettée : 2000 milliards de dette, 50 milliards d’intérêts par an. Les intérêts de la dette sont en passe de devenir le premier budget de la nation.

Depuis 40 ans ce sont donc l’équivalent de la dette publique que nous avons payé rien qu’en intérêts, et comme nous ne remboursons pas la dette, cela ne peut que s’aggraver. Une dette d'un État impuissant et ventripotent qui depuis 40 ans vit au-dessus de ses moyens.

Le problème spécifique de la dette n’est pas technique, c’est une question extrêmement politique, car cette dette sert de prétexte à toutes sortes de politiques économiques et sociales.

Ce n’est pas la volonté du peuple qui donne la légitimité aux politiques menées, mais c’est la dette et la nécessité de la rembourser, les déficits et la nécessité de les réduire.

Reste une option, aujourd'hui taboue, mais économiquement rationnelle: le défaut de paiement. Un défaut de paiement permettrait à la nation de repartir sur des bases nouvelles.

C’est parfaitement possible pour un pays de refuser de payer sa dette. Et les exemples sont légion dans le monde : Equateur, Argentine, Paraguay.

Voilà autant de pays qui ont refusé de payer leurs dettes à la Banque mondiale, au Fmi et aux banquiers.

Ces pays n’ont pas connu le chaos. Bien au contraire, ils ont enregistré une amélioration des salaires, des pensions et des conditions de vie des populations.

Au lieu de ça, on voit notre gouvernement implorer un point de croissance. Vouloir rouvrir le robinet de la croissance ne changera rien et sortir de l’Europe non plus.

Au niveau européen ce sont les politiques néo libérales qui posent problème, la sortie de l’euro tient plus de la réaction, que de la réflexion. Et ces politiques néo libérales sont à combattre d’abord au niveau national.

Cela dit, il ne faut pas faire de l’Europe et de l’Euro des boucs émissaires. Si l’on regarde bien, la souveraineté défendue par les extrémistes de gauche comme de droite, les argumentaires économiques ne tiennent pas un instant. Ils ne résoudront jamais nos problèmes structurels comme le chômage et la dette.

Un pays peut-il refuser de payer sa dette ?
commentaires

Palme de la mauvaise foi : Xavier Bertrand

Publié le 18 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

Voilà, c'est décidé !

Je vais décerner la première Palme de la mauvaise foi à Xavier Bertrand pour l'ensemble de son oeuvre !

Un petit exemple qu'il faut que nous conservions tous en mémoire c'est l'extrême culot avec lequel le douceureux Xavier Bertrand est capable d'une parfaite mauvaise foi.

On connaissait Xavier Bertrand "l’anti-parisien", Xavier Bertrand "l’anti-ENA" ou Xavier Bertrand "l’anti-cabinets ministériels" mais on avait manifestement oublié Xavier Bertrand "l'anti-hauts fonctionnaires". Invité de BFM ce jeudi 18 juin, le candidat aux Régionales et à la primaire UMP a dégainé un nouvel argument "anti-système" censé le singulariser parmi ses concurrents à droite : lui est issu du monde de l’entreprise privée. Et d’ironiser :

"Alors c’est vrai qu’on n'est pas nombreux. Je dois même quasiment être le seul dans ceux que vous venez d’indiquer (Fillon, Sarkozy, Juppé, Le Maire). Ça veut dire que je connais peut-être plus que d’autres la réalité de ce dont on a besoin."

L’homme de terrain contre les technocrates, le Français ordinaire contre les aristocrates de la politique, un petit refrain que le député de l’Aisne n’a cessé de fredonner ces derniers mois.

Comme ce "sauveur de l'emploi" a occupé le poste de "ministre du travail et de l'emploi" sous le gouvernement Fillon avec les résultats que l'on sait, je nourris quelques doutes quand à ses capacités, non à faire des promesses, mais à les tenir ! Quitte à flirter parfois avec la mauvaise foi.

Chacun sait ce que son parti, après 17 ans de pouvoir, a fait de notre pays.

 Palme de la mauvaise foi : Xavier Bertrand
commentaires

Ces emplois qui n’intéressent personne !

Publié le 18 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

D'un côté, il y a le chômage qui gagne chaque mois un peu plus de terrain en France. De l'autre, des centaines d’emplois vacants faute de candidats intéressés. 110000 offres d'emplois non pourvues au premier trimestre 2015.

Une polémique revient régulièrement sur les offres d’emplois non pourvues, c’est à dire les postes qui ne trouvent pas preneurs. Sacré paradoxe à l’heure où la France compte 3 millions et demi de chômeurs.

Alors que le chômage ne cesse de progresser en France, des centaines de postes restent vacants dans divers secteurs d'activités faute de candidats intéressés. D'autres, au contraire, sont submergés par l'afflux de Curriculum vitae et lettres de motivation.

Si l’on s’en tient aux chiffres de Pôle emploi sur 2014 : 560.000 offres d’embauches n’étaient pas satisfaites.

Malgré la crise, certains postes ne trouvent pas de candidats.15% des entreprises avouent avoir rencontré des difficultés à embaucher. Au palmarès de ces emplois qui ne trouvent pas de candidats : cuisiniers, caissiers, bouchers, boulangers, vendeurs, conducteurs.

La question est de savoir pourquoi ces offres d'emplois ne trouvent pas preneurs ? La meilleure réponse est tout simplement l'assistanat; il favorise le chômage !

En France, il est si facile de se faire assister qu’on s’émerveille encore que des gens continuent à travailler !

Quand le social prend le dessus sur le mérite, l'assistanat remplace le travail.

Ces emplois qui n’intéressent personne !
commentaires

Migrants : Le gouvernement va créer 10500 places d'hébergement supplémentaires

Publié le 17 Juin 2015 par Rive gauche dans Edito

10500 places d'hébergement supplémentaires pour les migrants d'ici courant 2016. Ce plan a été annoncé mercredi par le ministre de l'Intérieur.

Ces annonces interviennent alors que Paris a été le théâtre ces dernières semaines de plusieurs évacuations de campements insalubres.

Aujourd'hui dix mille, demain cent mille, c'est encourager l'immigration clandestine.

Sur les 64 000 demandeurs d'asile, la moitié est logée à l'hôtel, pour un coût exorbitant de 25 millions d'euros par an.

Un chiffre à rapporter aux 2 milliards par an que coûte l'asile en France. Car au milliard prévu chaque année pour ceux qui arrivent, il faut ajouter l'autre milliard que coûtent ceux qui devraient partir et qui restent pour l'essentiel : les déboutés. Ils sont 185.000 au bas mot, selon les hypothèses de la Cour des comptes.

Seulement 1 % des déboutés quittent le territoire français.

Je déplore la faiblesse des expulsions concernant les clandestins et les déboutés. Le gouvernement devrait procéder à des charters pour les renvoyer chez eux. Coût d'une expulsion : minimum 4000 euros par migrant !

Le gouvernement n'a toujours pas compris que ce n'est pas le genre de mesures que les Français attendent. Une fois que ces migrants seront fixés chez nous, l'Etat leur offrira le regroupement familial ! Les Français veulent de la fermeté et retour au pays.

La France compte plus de 3.5 millions de chômeurs, je ne suis pas raciste, mais il faut savoir dire stop ! On ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

On ne peut pas accueillir tous les réfugiés, les demandeurs d'asile, les migrants, les clandestins alors que notre pays n'arrive même pas à réduire le chômage et à donner un avenir à sa jeunesse.

Les frontières de l'Europe sont de véritables passoires, mais personne ne veut analyser les causes réelles ou plutôt les vrais responsabilités de cette catastrophe humanitaire. En Afrique la croissance démographique hors de contrôle et l'instabilité politique ont un effet immédiat et qui va s’amplifier.

Il faut vraiment faire quelque chose au niveau européen pour arrêter cette immigration. Il y a quelques siècles on appelait cela des invasions.

Australie, l'exemple à suivre au plus vite : Via l'opération «Frontières souveraines», le gouvernement australien a chargé l'armée de gérer l'arrivée des migrants clandestins sur les côtes australiennes. Ceux qui tentent la traversée sont contraints de faire demi-tour.

La stratégie a porté ses fruits : L'Australie, qui voyait auparavant débarquer chaque jour des bateaux de clandestins, assure que depuis décembre 2013, une seule de ces embarcations a atteint les côtes australiennes.

Migrants : Le gouvernement va créer 10500 places d'hébergement supplémentaires
commentaires
1 2 > >>