Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Vacances bling-bling pour Nicolas Sarkozy !

Publié le 31 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Sarkozy a décidé de passer les vacances dans un petit coin paradisiaque de Corse, entre les falaises de Bonifacio et les hauteurs de Sartène, tout au sud de l'île, dans le domaine de Murtoli 2 500 hectares de rêve.
 
Le prix affiché sur le site internet du domaine est de 34 200 € la semaine au mois d'août.
 
Reste que Sarkozy pourrait bénéficier d'une ristourne...!
commentaires

Migrants : Ces routes qui mènent à Calais... !

Publié le 30 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

200 à 300 clandestins arrivent à Calais tous les jours...

Comment arrivent-ils jusque là ?

Je croyais qu'on ne les laissait pas passer à Ventimille?

On nous aurait menti?

Qui a laissé ces gens entrer sur le territoire ? Ils n'ont pas été parachuté à Calais que je sache.

Je viens de lire que Cameron commençait à s'inquiéter de ce problème.

Cette réaction tardive est typiquement britannique : dès que ses intérêts sont en jeu la perfide Albion se réveille alors qu'elle reste assoupie lorsque les ennuis ne touchent que ses voisins.

Bel exemple de solidarité européenne !

commentaires

Ma philo : Nous n’avons pas les mêmes valeurs !

Publié le 28 Juillet 2015 par Rive gauche dans Ma philo

Oui, je sais, cela relève plus de la réplique d'ados ou du slogan pour rillettes... Mais il peut s'appliquer à......... et à.... ou à.... aussi... et là, ça n'a pas traîné...!

Juste des valeurs non partagées. Et des pas glorieuses !  Pour vous dire, ces gens dont je cause ont le quotient intellectuel d’un mollusque en chaleur !

Si par hasard, quelqu'un ne m'apprécie pas à ma juste valeur, en gros ne m’aime pas, je m’en tamponne le coquillard, partant du principe que de toute façon, sa rage à mon égard est la conséquence immédiate d’une aigreur, venue tout droit des tréfonds de sa bêtise et de sa médiocrité intellectuelle !

Et encore, si seulement leur connerie avait une certaine cohérence… Mais exiger d’eux ce minimum semble visiblement déjà trop pour leurs cervelles de colibris.

Dans ce cas, comment voulez-vous que la bave des crapauds, symboles de la laideur physique et intellectuelle, puissent atteindre le gentil garçon que je suis ? Là, je vous pose une question, pourtant je sais que vous n'êtes pas capable d'y répondre, vu votre quotient intellectuel...!

Je pardonne à ces jean-foutre de n'être pas de mon avis, mais je ne leur pardonne pas d'être du leur !

Nous n’avons pas les mêmes valeurs !

commentaires

La Libye, un pays en plein chaos

Publié le 28 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Plus de trois ans après la chute du régime Kadhafi, la Libye est en proie au chaos. Le pays compte deux Parlements - et deux gouvernements - rivaux, l'un basé à Tripoli sous la coupe de la coalition de milices Fajr Libya, et l'autre dans l'est, ce dernier étant le seul reconnu par la communauté internationale.

Seif al-Islam Kadhafi, le fils le plus en vue du défunt dictateur Mouammar Kadhafi, ainsi que huit proches de ce dernier, ont été condamnés à mort mardi.

Qui étaient les juges ? Des criminels de guerre qui ont mis la Libye et à feu et à sang, ceux là même que BHL et Sarkozy présentaient comme les libérateurs du peuple oppressé.

Quelles que soient les horreurs auxquelles il a pu participé, on devrait lui laisser la vie sauve. Il va partir avec ses secrets. Sarkozy doit jubiler, il n'y aura plus de témoins des Millions d'Euros qui ont financé la campagne Présidentielle 2007 !

A cause de Sarkozy ce pays a été détruit et ramené à l'âge des pierres... Mais comme le disait Einstein, la bêtise humaine étant aussi infinie que l'Univers...!!!

commentaires

Le chômage continue de monter en France, alors qu'il baisse partout en Europe

Publié le 27 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Avec 5,70 millions de chômeurs, la France est le mauvais élève de l'Union européenne.

En moyenne, dans les 28 pays de l'Union européenne, il décroît: entre mai 2012 et mai 2015, le taux est passé de 10,4 % à 9,6 %...

Quelles sont les causes ? Le Medef et l'assistanat !

Pourtant, jamais le patronat n’avait obtenu autant d’un gouvernement, socialiste de surcroît : baisse de charges d’un montant inédit, simplification des normes, report du compte pénibilité et de la réforme du temps partiel.

Les milliards déversés n’ont pas fait baisser la courbe du chômage.

C'est un vrai problème, un mal français ! Malgré les baisses de charges, les entreprises françaises n'investissent pas, ce qui fait qu'en France, contrairement aux pays européens, le chômage monte.

Si l’on s’en tient aux chiffres de Pôle emploi sur 2014 : 560.000 offres d’embauches n’étaient pas satisfaites.

Malgré la crise, certains postes ne trouvent pas de candidats.15% des entreprises avouent avoir rencontré des difficultés à embaucher. Au palmarès de ces emplois qui ne trouvent pas de candidats : cuisiniers, caissiers, bouchers, boulangers, vendeurs, conducteurs.

D'un côté, il y a le chômage qui gagne chaque mois un peu plus de terrain en France. De l'autre, des centaines d’emplois vacants faute de candidats intéressés. 110000 offres d'emplois non pourvues au premier trimestre 2015.

La question est de savoir pourquoi ces offres d'emplois ne trouvent pas preneurs ?

La meilleure réponse est tout simplement l'assistanat, il favorise le chômage !

C'est mon avis, vous n'êtes pas obligé de le partager !

commentaires

Les éleveurs laitiers reprennent le chemin de la mobilisation

Publié le 27 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Il y en a marre des riches pauvres agriculteurs.

Je me pose beaucoup de questions à leur sujet ...

Pourquoi les autres pays ne sont pas dans la même situation ? Pourquoi en France ça ne marche pas ? Aucune sympathie pour la FNSEA et son président Xavier Beulin ! La FNSEA est un syndicat de droite donc il agit pour mettre le bazar avec la bénédiction de Sarkozy et de ses lieutenants. Bref, on est en pleine idéologie qui nous conduit droit dans le mur !

Et si on arrêtait de subventionner tout ce petit monde ? On pourrait leur faire payer les dégâts !

N'est-ce pas ces braves agriculteurs subventionnés qui emploient des milliers de personnes saisonniers dont l'écrasante majorité n'a pas de titre de séjour ?

Des milliers de taxis et d'ouvriers manifestent et le préfet emploi la méthode dure pour les disperser... Quelques centaines d'agriculteurs manifestent, souillent la FRANCE, bloquent les routes et les autorités laissent faire !!!

Peut-être serait-il temps qu'ils soient jugés pour leurs dégradations ?

Je pardonne aux gens de ne pas être de mon avis, mais je ne pardonne pas aux agriculteurs éleveurs d'être du leur.

commentaires

Le gouvernement envisage une réforme de la taxe qui finance les énergies renouvelables

Publié le 26 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Cette réforme intervient alors que l'Assemblée nationale vient de voter le principe de l'augmentation de la taxe carbone jusqu'en 2030.

Cette taxe devient insoutenable pour les consommateurs. C’est une taxe payée pour financer les énergies renouvelables et coûte 6 milliards d'euros par an aux consommateurs. En constante augmentation, elle constitue, hors abonnement, 15% de la facture d’électricité des ménages. Comme elle augmente d'environ 2,5% par an, elle s'ajoute aux hausses régulières de tarifs.

L'Etat veut étaler cette taxe entre électricité, gaz et carburants pour mieux répartir son impact. Cela diminuerait d'environ 10% la facture d'électricité mais augmenterait celles du gaz et surtout des carburants.

commentaires

Une jeune fille tabassée pour avoir bronzé en maillot de bain dans un parc à Reims

Publié le 26 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Mercredi après-midi, une jeune rémoise de 21 ans avait décidé, en compagnie de ses amies, de prendre un bain de soleil en maillot de bain au parc Léo Lagrange. Une tenue qui a semblé innapropriée à un groupe de cinq adolescentes. L'une des jeunes filles de ce groupe est en effet allée à la rencontre de la jeune femme, lui indiquant que sa tenue était «contraire à la morale». S'ensuit une altercation entre les jeunes filles.

Alors que le ton monte entre les deux femmes, tout le groupe est venu fondre sur la jeune fille en maillot de bain pour la rouer de coups.

Je précise que ce sont des musulmanes qui l'ont agressée au non de leur intolérance. La Charia appliquée par les jeunes femmes elles mêmes ? Je rêve; j'hallucine !

Nos politiques devraient s'interroger sur l'inquiétude de notre peuple face au diktats venus d’ailleurs. Mais ils savent dissimuler leur lâcheté sous de grands principes : "tolérance", "repentance", "vivre ensemble" qui les rassurent sans rien résoudre.

Les Français, dont je fais partie, ont connu un pays dans lequel il faisait bon vivre ensemble.Mais ça, c'était une autre époque !

commentaires

Les agriculteurs éleveurs casseurs nous les brisent !

Publié le 25 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Une ambiance de guérilla a régné une bonne partie de la nuit au centre-ville de Montauban. Hier matin, l'heure était aux comptes pour estimer les dégâts, et au nettoyage. Une odeur d'étable embaumait le centre-ville où les stigmates de la nuit alimentaient les conversations.

Ce type de violences, dégradations, vandalisme, exactions diverses se produisent un peu  partout en France. Cela partait d'une bonne cause, et puis ça dégénère. Ces agriculteurs casseurs ne sont pas des gens à respecter car ils ne sont pas respectueux.

Il existe d’autres moyens de pressions que la violence. Réveillez-vous, ouvrez les yeux, apprennez à réfléchir plutôt que de tout casser ! Le système économique actuel n'est plus viable. Les petites exploitations n'ont aucun avenir.

Les forces de l'ordre sont retenues par peur de dérapages ou de bavures, le gouvernement a de moins en moins la main sur le maintien de l'ordre dans la rue, et, parallèlement, on a une justice molle. Les Français respectueux des lois ont du soucis à se faire.Tout cela favorisent les extrêmes droite ou gauche qui jettent de l'huile sur le feu !

commentaires

Les éleveurs ne remercieront jamais assez les contribuables !

Publié le 25 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

j'avais espéré, pour ne pas dire souhaité, que le gouvernement prennent des mesures d'urgence pour rétablir l'ordre républicain avec des CRS et gendarmes mobiles face aux éleveurs et agriculteurs voyous, et bien NON, les représentants de l'état baissent les bras.
 
Tous ces éleveurs vivent de l'assistanat depuis 20 ans. Demain, ils voteront selon les consignes de la FNSEA qui les jettera dans les bras de Sarkozy et de ses amis de la grande distribution.
 
Les 600 millions de fonds annoncés en aide viendront s'ajouter à la dette de la France. Une de plus ! Les agriculteurs ont trop longtemps vécu grâce aux aides de la PAC. La plupart d'entre eux n'ont pas su se moderniser, ni agrandir leur exploitation, seul Beulin et d'autres peu nombreux l'ont fait et tirent des revenus importants. C'est la fin des petites fermes familiales.
 
Ces pauvres éleveurs sont défendus par Beulin et sa ferme de 500 hectares. Xavier Beulin : homme d’affaires, représentant de collectivités publiques, président de la FNSEA depuis 2010, patron d’industrie fort occupé, président de Sofiprotéol, groupe agro-industriel au chiffre d'affaires de 7,5 milliards d'euros. Sofiprotéol produit presque l'intégralité du biodiesel.
 
C'est pour cela, que le rôle de l'État devrait consister, avant tout, à leur apprendre à penser.
 
Sondage bidon : 81% des Français sont prêts à payer plus cher pour manger de la viande française ... la belle blague ... c'est déjà possible en allant chez un bon boucher !
 
Eh bien je dis STOP ! Je siffle la fin de la récré... Tous au boulot... A vos vaches, cochons et couvées...!
Le contribuable, que je suis, dit STOP ! Dorénavent, et pas plus tard que demain, je veux mon entrecôte gratuite chez mon boucher pour rembourser l'aide accordée !
Je pardonne aux éleveurs de ne pas être de mon avis, mais je ne leur pardonne pas d'être du leur.
commentaires

Les caméras de vidéoprotection à Toulouse

Publié le 25 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

La carte des 44 caméras de vidéoprotection en fonctionnement à Toulouse

La carte des 44 caméras de vidéoprotection en fonctionnement à Toulouse

 

 

Le maire Jean-Luc Moudenc avait promis aux Toulousains 350 caméras de vidéoprotection d'ici la fin de son mandat, en 2020.

Le premier quartier servi sera les Izards, dans le courant du mois d'août.

Cinquante-cinq autres caméras seront installées d'ici la fin de l'année sur les quartiers Arnaud Bernard, Saint-Pierre, les Izards, Bellefontaine, les Pradettes, Empalot, Bonnefoy, Alsace-Lorraine et Amouroux.

Un budget d'1,7M€ a été prévu pour ce déploiement : 800 000 € pour les caméras, et 900 000 € pour le nouveau PC vidéo. L'État participera à hauteur de 775 000 €, soit 44 % du budget total.

Le PC d'observation va bientôt déménager près de la Maison de l'affiche et de la bibliothèque municipale.

commentaires

Les écolos bouffent à tous les râteliers !

Publié le 24 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Régionales : EELV s'allie avec le Front de gauche plutôt qu'avec le PS.

D'ou leur surnom les pastèques : vert dehors, rouge dedans.

Les écolos ? Des rigolos qui ne recherchent que le pouvoir avec aucune crédibilité sur les vrais problèmes à résoudre et.qui se moquent éperdument de l'écologie.

Dans quatre régions, comme le Nord-Pas-de-Calais/Picardie et la région Paca, des accords EELV/Front de gauche sont en cours ou déjà ficelés pour l'élection de décembre.

Dans la région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, une alliance vient d'être formée entre le Front de gauche et EELV, comme dans la région Rhône-Alpes-Auvergne.

Au PS et même au sein d'EELV, on fulmine.

Bon si ça les amuse ! J’espère seulement que les militants écolos comprendront qu'on les prend pour des CONS !

commentaires

La FNSEA, la machine de guerre de l’homme d’affaires Beulin !

Publié le 24 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Viande bovine : la FNSEA va bloquer une quinzaine d'abattoirs à travers la France, afin de protester contre la baisse du prix de la viande de boeuf.

La FNSEA a beau jeu de faire semblant, mais qui est derrière la FNSEA et que fait la FNSEA contre l'UE et les producteurs étrangers subventionnés ? Rien, car les gros de la FNSEA sont les premiers bénéficiaires de l'UE.

Homme d’affaires, syndicaliste, représentant de collectivités publiques, Xavier Beulin préside la FNSEA.

Pourquoi Xavier Beulin, patron d’industrie fort occupé a t-il pris la tête de la FNSEA en 2010 ? Parce que la FNSEA est une machine de guerre. Le syndicat pousse les portes et les ministères accèdent à ses demandes. Les gouvernements, gauche et droite confondus, composent avec la FNSEA.

Elle est souvent seule à négocier, ne tolérant pas la présence de la Confédération paysanne, de la Coordination rurale ou du Modef, trois syndicats minoritaires.

La puissance de la FNSEA repose sur une main-mise historique sur les chambres d’agriculture, leur budget et leurs services, dont le plus important concerne l’accès aux aides publiques, fondamentales en agriculture.

La source essentielle de la puissance de la FNSEA est qu’elle tient les chambres d’agriculture soit un budget atteignant 700 millions d’euros en 2014. Les chambres apportent à la fois des fonds et des hommes aux ordres sur le terrain.

Une part importante des moyens financiers est fréquemment détournée dans l’intérêt des représentants du syndicalisme majoritaire.

La FNSEA est incontournable. Pas seulement au sein des chambres d’agriculture. Elle siège dans les Safer qui autorisent ou refusent les achats de terres agricoles. Elle siège dans les banques qui accordent ou non les prêts. Elle est présente au sein des assurances (Groupama), de la sécurité sociale des agriculteurs (MSA), des organismes de formation, de l’enseignement agricole, de la recherche publique, au Conseil économique et social.

Politiquement, la FNSEA a ses entrées dans toutes les structures, des mairies rurales, aux conseils généraux et régionaux dans les territoires.

Elle a des relais dans les administrations et tous les ministères à Paris, à la Commission européenne à Bruxelles.

Difficile de trouver un cliché de Xavier Beulin sur son tracteur dans son exploitation de 500 hectares. Son véritable lieu de travail est son bureau installé dans les beaux quartiers du 8e arrondissement de Paris.

Et pourtant, beaucoup d’agriculteurs ne se rendent toujours pas compte qu’ils sont en train d’être vendus à un industriel,

Qui tient la FNSEA tient l’agriculture en France. Les ministres, le président, se plient, en échange de la paix sociale sur le front agricole.

commentaires

Colère des éleveurs : Il faut siffler la fin de la récré !

Publié le 23 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

À la veille d'un week-end de chassé-croisé sur les routes des vacances, les éleveurs devraient lever les barrages et cesser de prendre en otage les Français.
 
C'est dramatique mais quelque part, je ne vais pas les plaindre.
La profession vote à 80% pour des partis de droite qui réclament toujours plus de dérégulations et d'ouverture à la concurrence.
Les agriculteurs ont exactement le modèle économique qui correspond à leurs votes. De quoi se plaignent-ils ?
Heureusement qu'ils ne peuvent pratiquement pas prendre de vacances, ça leur ferait des frais en plus...que les contribuables devraient payer.
 
Viande de bœuf ou viande bovine ?
Quand cessera-t-on d'essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes ? Ce qu'on cherche à nous faire ingurgiter, c'est de la VACHE et on voudrait nous vendre cette viande au prix fort !! 
 
La colère des éleveurs, qui se manifeste par des blocages divers, n'est pas un droit, elle est, dans les faits une véritable escroquerie politique et économique.
 
Je pardonne aux éleveurss de ne pas être de mon avis, mais je ne leur pardonne pas d'être du leur.
Eh bien je dis STOP !
commentaires

Cette fois-ci je ne peux plus me retenir...

Publié le 22 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Le sujet est trop grave...  Aujourd’hui j’ai décidé de sortir de l’ombre... Il est grand temps de faire une mise au point... Depuis combien de temps je crie haut et fort qu'il faut arrêter cet amalgame intolérable !

J'en appelle à la responsabilité collective pour calmer les tensions et endiguer cette dérive dangereuse. De grâce, cessons de tout mélanger et de mettre de l'huile sur un feu déjà tellement dévastateur.

Seule une solution politique est possible et le dialogue s'impose.Tous ceux qui me connaissent le savent : sur ce sujet très controversé, mon discours n'a jamais varié.

Or qu’entend-on ? Les éleveurs qui protestent.

Les éleveurs, que dis-je ? Des assistés... OUI

600 millions octroyés généreusement par le gouvernement...

ET QUI VA PAYER ?

Le cochon de contribuable, encore et toujours lui !

Eh bien je dis STOP ! Je siffle la fin de la récré... Dorénavent, et pas plus tard que demain, je veux mon entrecôte gratuite chez mon boucher !

Être seul de mon avis me paraît agréable, quand j'ai le sentiment d'être dans le vrai.

commentaires

Mais qui profite aujourd'hui de la politique agricole commune ?

Publié le 22 Juillet 2015 par Rive gauche

Avec 58 milliards d'euros par an, les subventions accordées à l'agriculture représentent le deuxième poste budgétaire le plus coûteux de l'Union européenne. Plus du tiers des recettes de l'UE sont utilisées pour subventionner l'agriculture.

Les intentions de départ étaient vertueuses : aider les petits agriculteurs, stabiliser les prix alimentaires, assurer les approvisionnements et favoriser les exportations.

Quelques décennies plus tard, la situation est catastrophique : Les exploitations de taille modeste ne peuvent plus survivre, tandis que les grosses, qui pratiquent l'agriculture et l'élevage à une échelle industrielle, prospèrent.

La qualité des produits s’en ressent, tandis que se multiplient les atteintes à l’environnement et les mauvais traitements infligés aux animaux.

La réforme de la Politique Agricole Commune est entrée en vigueur le 1er janvier 2015. La fin des quotas laitiers a totalement changé le donne pour les producteurs.

La nouvelle Politique Agricole Européenne est aujourd'hui critiquée par les petits exploitants: Ce sont les grosses structures qui tirent leur épingle du jeu.

Bien manger, mais à quel prix ?

Petite fable pour notre éleveur : Chemin faisant, l'éleveur se met à rêver de la somme que va lui rapporter cette vente... Hélas, il tombe sur les intermédiares perdant ainsi d'un seul coup toutes ses illusions dont sa vache, son cochon et sa couvée...!

commentaires

La colère des éleveurs : En cause, la baisse du prix de la viande

Publié le 22 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Comment un éleveur peut-il accepter de vendre sa viande 3,98€ et de la retrouver à 14,50€ sur les étals des grandes surfaces? Qui se goinfre au passage?

Les prix des produits de l'élevage se fixent selon un mécanisme propre à la France.

Comment ça marche?

Pour le porc :

  • Les abatteurs (industriels) achètent aux éleveurs et le prix est fixé par une confrontation directe entre l'offre et la demande comme en salle des ventes. C'est une enchère dégressive et le vendeur concerné accepte ou refuse l'offre de prix.
  • Le lendemain les abatteurs revendent aux grandes et moyennes surfaces et aux salaisonniers. Enfin, de son côté, la distribution revend sur le marché sans réglementation.

Côté bœuf :

  • Les cotations du bœuf sont établis par l'organisme public FranceAgriMer. De fait, l'industriel fait le prix.
  • Mais une enseigne de supermarchés peut aussi passer commande à prix fixe pour une promotion par exemple.

Le prix dépend de l'offre et de la demande. La loi du marché où chacun vend et achète librement. Il n'y a pas grand chose à faire si ce n'est assouplir les contraintes environnementales et administratives des éleveurs et augmenter les aides.

La France est le 1er producteur de l’Union européenne de viande bovine avec près de 200 000 exploitations en élevage bovin.

Elle occupe la 3e position pour l’élevage porcin,

et la 2nd pour la volaille.

Il existe au total 260 abattoirs de bœufs, de porcs et de moutons en France, qui souffrent pour la plupart d'un manque de compétitivité face à leurs voisins européens, espagnols et allemands en tête.

Les abatteurs fournissent ensuite les industriels en jambons, steaks et jarrets.

L'embargo russe, qui a privé nombre de débouchés à l'export, a joué les détonateurs de la crise.

Pensez à lever l'embargo contre la Russie et la viande francaise se vendra chez Poutine.

commentaires

Vallauris : le roi saoudien veut un ascenceur pour descendre à la plage

Publié le 22 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Le bras de fer du jour, c’est celui qui oppose le roi d’Arabie Saoudite et la maire Vallauris Golfe-Juan, à propos de la villa dont dispose le souverain en bord de mer.

Le roi veut faire construire un ascenseur pour descendre plus facilement à la plage.

C'est peut-être pour sa sécurité ? 

j'ai dit une bêtise ?

commentaires

Xavier Beulin (Fnsea) et Pierre Gattaz (Medef) même combat !

Publié le 22 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Xavier Beulin, patron de de la FNSEA, peut-il réellement défendre les paysans ?
Ses prises de positions ces dernières années sont claires : il a toujours choisi l'industrie agroalimentaire plutôt que d'empêcher la disparition des paysans.
Beulin représente une agriculture minoritaire et industrielle. Il rejette d'un revers de la main les autres confédérations et syndicats paysans.
Et c'est avec lui que le gouvernement poursuit la cogestion du secteur agricole...!
 
 
Pierre Gattaz, Patron du Medef, avait surpris, fin 2014, en déclarant que la situation de la France était catastrophique. Il faut dire que le patron des patrons a jusqu’ici excellé dans cet exercice.
Pourtant, jamais le patronat n’avait obtenu autant d’un gouvernement, socialiste de surcroît : baisse de charges d’un montant inédit, simplification des normes, report du compte pénibilité et de la réforme du temps partiel.
Patron d’un Medef de combat, Pierre Gattaz a beaucoup obtenu du gouvernement, sans sembler jamais satisfait...!
 
 
Les milliards déversés n’ont pas fait baisser la courbe du chômage. Cette politique est désastreuse sauf pour les dividendes distribués par les groupes français qui ont été de 40 milliards d’euros en 2014, soit une hausse de 30% en un an.
C'est un vrai problème, un mal français ! Malgré les baisses de charges, les entreprises françaises n'investissent pas, ce qui fait qu'en France, contrairement aux pays européens, le chômage monte.
 
Le gouvernement Valls est en train de se faire arnaquer par les patrons, par la droite, par Xavier Beulin et Pierre Gattaz, les mauvais larrons qui veulent nous faire marron ! 
On critique souvent la sphère publique et surtout la lenteur des réformes, mais la France ne peut évoluer qu’avec un patronat ouvrier et un syndicalisme paysan engagés mais non politisés.
 
La Fnsea et le Medef souhaitent la défaite de la gauche en 2017 et attendent avec impatience que la droite revienne au pouvoir.
C'est mon avis, vous n'êtes pas obligé de la partager !
commentaires

La colère des éleveurs ne s'apaise pas !

Publié le 21 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

C'est par convois de plusieurs tracteurs, chargés de paille, fumier ou encore pneus, que les éleveurs ont convergé vers les préfectures, les abattoirs et les enseignes de distribution.

Quand on a tenu pendant des décennies l'agriculture en survie par d'importantes subventions, et que celles ci disparaissent, après avoir pourtant bien prévenu, et qu'il n'y a pas eu de modifications de structures en entreprises agricoles, pas étonnant de ce qui arrive.

Sur le terrain, les barrages étaient maintenus dans la soirée, les leaders consultant leur base. En ce qui concerne la FNSEA, ce n'est jamais la base qui décide ... tout vient de Xavier Beulin, l'agriculteur qui ne met plus les pieds dans son exploitation ...

La FNSEA a beau jeu de faire semblant, mais qui est derrière la FNSEA et que fait la FNSEA contre l'UE et les producteurs étrangers subventionnés ? Rien, car les gros de la FNSEA sont les premiers bénéficiaires de l'UE.

Homme d’affaires, syndicaliste, représentant de collectivités publiques, Xavier Beulin préside la FNSEA.

Pourquoi Xavier Beulin, patron d’industrie fort occupé a t-il pris la tête de la FNSEA en 2010 ? Parce que la FNSEA est une machine de guerre. Le syndicat pousse les portes et les ministères accèdent à ses demandes. Les gouvernements, gauche et droite confondus, composent avec la FNSEA.

Elle est souvent seule à négocier, ne tolérant pas la présence de la Confédération paysanne, de la Coordination rurale ou du Modef, trois syndicats minoritaires.

La puissance de la FNSEA repose sur une main-mise historique sur les chambres d’agriculture, leur budget et leurs services, dont le plus important concerne l’accès aux aides publiques, fondamentales en agriculture.

La source essentielle de la puissance de la FNSEA est qu’elle tient les chambres d’agriculture soit un budget atteignant 700 millions d’euros en 2014. Les chambres apportent à la fois des fonds et des hommes aux ordres sur le terrain.

Une part importante des moyens financiers est fréquemment détournée dans l’intérêt des représentants du syndicalisme majoritaire.

La FNSEA est incontournable. Pas seulement au sein des chambres d’agriculture. Elle siège dans les Safer qui autorisent ou refusent les achats de terres agricoles. Elle siège dans les banques qui accordent ou non les prêts. Elle est présente au sein des assurances (Groupama), de la sécurité sociale des agriculteurs (MSA), des organismes de formation, de l’enseignement agricole, de la recherche publique, au Conseil économique et social.

Politiquement, la FNSEA a ses entrées dans toutes les structures, des mairies rurales, aux conseils départementaux et régionaux dans les territoires.

Elle a des relais dans les administrations et tous les ministères à Paris, à la Commission européenne à Bruxelles.

Difficile de trouver un cliché de Xavier Beulin sur son tracteur dans son exploitation de 500 hectares. Son véritable lieu de travail est son bureau installé dans les beaux quartiers du 8e arrondissement de Paris.

Et pourtant, beaucoup d’agriculteurs ne se rendent toujours pas compte qu’ils sont vendus à un industriel.

Qui tient la FNSEA tient l’agriculture en France. Les ministres, le président, se plient, en échange de la paix sociale sur le front agricole.

Avec leur mentalité d'assistés, ces pauvres éleveurs se trompent sur toute la ligne !

C'est mon avis, et je le partage !

commentaires

Excédés, les éleveurs manifestent

Publié le 19 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Un chômeur coûte à peu près moitié moins en allocation qu'un éleveur ne coûte en subvention.
Les éleveurs font semblant de croire qu'ils ne vivent pas en économie de marché, avec la loi de l'offre et de la demande.
Et les politiques continuent de prétendre qu'ils vont essayer de les aider, sachant bien pourtant qu'ils ne le peuvent pas.
Les agriculteurs estiment en effet que les trop faibles prix de la viande, de porc comme de bœuf, ne leur permettent pas de couvrir leurs coûts de production, en cause les acteurs de la filière transformateurs et grande distribution.
commentaires

DSK accuse Berlin d'imposer un diktat à Athènes

Publié le 18 Juillet 2015 par Rive gauche

Dans une lettre adressée à ses amis allemands, l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn dénonce "le diktat" imposé par l'Allemagne à la Grèce.  

DSK a trouvé son créneau pour exister : Fustiger en se gardant bien de donner des solutions qu'il n'a pas. N'était ce pas lui qui était directeur du FMI lors du premier plan de sauvetage sur trois ans en 2010 ? Un plan qui a échoué. Il est mal placé pour expliquer aux autres ce qu'il faudrait faire. Il n'a vraiment aucune pudeur.

commentaires

La moitié des radars ne sont pas sur des routes dangereuses

Publié le 18 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Une enquête du magazine Auto-Plus révèle que plus d'un radar sur deux n'est pas placé dans une zone à risques. Ils seraient placés selon une logique de rentabilité et non de sécurité.

Ces radars discriminants, ces radars capables d'identifier les différentes catégories de véhicules sont installés sur des sites jugés plus rentables, pour remplir les caisses de l'Etat.

Il s'agit une fois de plus, d'un racket subit par l'automobiliste français. C'est le plus sûr moyen de compenser le gaspillage de l'argent public.

Encore des libertés que l'on supprime au nom du sécuritaire, ici celle des automobilistes.

commentaires

Immigration clandestine : L'exemple Australiens à suivre !

Publié le 18 Juillet 2015 par Rive gauche dans Edito

Australie, l'exemple à suivre au plus vite :

Depuis son arrivée au pouvoir en septembre 2013, le conservateur Abbott n'a qu'un objectif en tête: «Stop the boats» («arrêter les bateaux»).

Via l'opération «Frontières souveraines», il a chargé l'armée de gérer l'arrivée des migrants clandestins sur les côtes australiennes. Ceux qui tentent la traversée sont contraints de faire demi-tour.

Le gouvernement de Tony Abbott a également lancé des campagnes publicitaires choc visant à dissuader les migrants clandestins, avec des messages du genre: «No way, you will not make Australia home» (Pas question, vous ne vous installerez pas en Australie).

Un clip vidéo a même été réalisé avec le Général Campbell, responsable de l'opération «Frontières souveraines». «Si vous arrivez en bateau sans visa légal, dit-il, vous ne pourrez faire de l'Australie votre résidence. Ces règles s'appliquent à tout le monde: famille, enfants, enfants non accompagnés…».

La stratégie de l'Australie porte ses fruits. L'Australie, qui voyait auparavant débarquer chaque jour des bateaux de clandestins, assure que depuis décembre 2013, une seule de ces embarcations a atteint les côtes australiennes.

Elle se permet de faire la leçon aux Européens: en avril dernier, alors que l'Union européenne était sommée d'agir face aux tragédies de migrants en Méditerranée, le ministre de l'immigration australien, Peter Dutton, a rappelé qu'en dix-sept mois, aucun décès n'était à déplorer au large des côtes de son pays.

Europe, France, l'exemple à ne pas suivre :

Les frontières de l'Europe sont de véritables passoires, mais personne ne veut analyser les causes réelles ou plutôt les vrais responsabilités de cette catastrophe humanitaire. En Afrique la croissance démographique hors de contrôle et l'instabilité politique ont un effet immédiat et qui va s’amplifier.

On ne peut pas accueillir tous les réfugiés, les demandeurs d'asile, les migrants, les clandestins alors que notre pays n'arrive même pas à réduire le chômage et à donner un avenir à sa jeunesse.

Aujourd'hui dix mille, demain cent mille, on encourage l'immigration clandestine.

Sur les 64 000 demandeurs d'asile, la moitié est logée à l'hôtel, pour un coût exorbitant de 25 millions d'euros par an.

Un chiffre à rapporter aux 2 milliards par an que coûte l'asile en France.

Au milliard prévu chaque année pour ceux qui arrivent, il faut ajouter l'autre milliard que coûtent ceux qui devraient partir et qui restent pour l'essentiel : les déboutés. Ils sont 185.000 et seulement 1 % des déboutés quittent le territoire français.

Il faut vraiment faire quelque chose au niveau européen pour arrêter cette immigration. Il y a quelques siècles on appelait cela des invasions.

Que disent les lois ? Pourquoi ne sont-elles pas appliquées ? Pourquoi des élus et des associations se permettent-ils de bafouer les règles et de freiner l'action des préfets ?

Les Français ne veulent plus d'immigration, plus du tout. Les migrants qui ne déposent pas de demande d'asile doivent faire l'objet de reconduites à la frontière.

Le coût de la gestion de l'asile a triplé depuis 2007.

commentaires

Ma philo : Aimer en secret, c'est souffrir en silence !

Publié le 17 Juillet 2015 par Rive gauche dans Ma philo

Voici une histoire... l'histoire d'un copain... Un copain peu banal...

Sa vie n'avait plus de sens depuis son divorce. Une vie monotone, une vie d'automne. Et puis...un jour... voilà qu'il est très attiré par une femme qui habite la résidence en face de chez lui. C'est lui qui me l'a dit, je n'invente rien, j'ai vu cette jeune femme, elle est jeune, elle est charmante.

Tu parles d'un hasard qui fait bien les choses ! Quelque chose d'intense s'est produit pour mon copain.

"Mais draguer une fille plus jeune que moi est toujours un peu délicat. Je ne dois pas prêter attention aux regards extérieurs, et aux cancans.... Si les « on dit » ne doivent pas me déstabiliser, soyons clairs, pour ces gens là je suis un vieux c.. qui sort avec une femme jeune... Cependant, il est certain que sortir avec cette femme renforcerait mon ego masculin"... affirme-t-il. 

Au contraire, lui dis-je, sortir avec une jeune femme est une chance pour toi, c'est ce qui pouvait t'arriver de mieux, profites-en...ajouté-je.

"C'est peut-être mon destin ? T'as raison...La nature étant bien faite, je ne vois aucun problème à sortir avec une femme plus jeune. Les femmes sont souvent plus mûres que les garçons au même âge, ce qui les pousse à rechercher un mâle aguerri pouvant satisfaire leurs besoins. L’une de mes priorités pour séduire cette femme, c’est de rester naturel, de passer outre notre différence d’âge. Les filles plus jeunes ont souvent l’image d'un homme mûr plus sage, plus cultivé que les garçons de leur âge..." poursuit-il.

"La rencontre d’une femme plus jeune, c’est bien évidemment, pour moi, le terrain de prédilection de la démonstration de ma personnalité de meneur. C'est l'occasion de démontrer que j'ai du caractère, une véritable personnalité et de l’expérience dans le domaine de la séduction. Mon âge me confère ce caractère sécuritaire, rassurant… Tout ce que la jeune femme recherche en réalité..."assure-t-il.

"Je la vois tous les jours et à chaque fois, mon coeur se met à battre la chamade. Je l'aime en secret, elle connait mon existence, mais, je n'ose l'aborder car elle trop belle et trop jeune pour moi. Elle a environ trente ans, et j'ai quelques années de plus... elle franchit l'été de la vie, je suis en automne et je vois l'hiver se pointer à l'horizon..."

"Elle est célibataire, sans enfants et ses réactions sont souvent calquées sur les miennes. Curieusement, ça m'a étonné, et j'ai cette étrange impression que mon destin m'aiguille petit à petit vers elle. Bizarre non ? J'habite à côté, à mon avis, elle va attendre de me croiser pour parler un peu, il y a une complicité à présent..." confie-t-il.

"L'amour c'est beau mais si ce n'est pas réciproque, ça devient tout à coup laid. Alors, comment me protéger de cet amour secret ? Ce sentiment qui est censé me faire du bien peut aussi me détruire ?  L'amour est fragile, il ne supporte par d'être seul, il ne peut grandir que dans la certitude. L'amour a toujour peur du doute car il perit... assure-t-il.

"Alors, dois-je faire un pas vers cette personne ? Avec le temps, je m'en voudrais de ne pas avoir su affronter cet amour secret !  Mon fardeau serait, sans doute, moins lourd, le garder pour moi n'est pas la meilleure des solutions, je me détruis à petit feu...Cette jeune femme n'est pas censé savoir ce que je ressens pour elle. Et si c'était réciproque ?" affirme-t-il.

Et moi de conclure : Elle est jeune, elle est jolie, elle en été, luii en automne... comment faire pour l'aborder, que doit-il faire pour lui plaire ?

Ne fait jamais d'une personne une priorité dans ta vie alors que tu n'es qu'une option
dans la sienne.

Fin provisoire de cette belle histoire, une histoire qui mérite une suite, une suite heureuse pour mon copain...j'espère.

Le Maître des Lieux Rive Gauche

commentaires
1 2 > >>