Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Hypocrisie de David Cameron et d'Angela Merkel

Publié le 31 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

La chancelière allemande est en visite à Londres pour rencontrer David Cameron au 10 Downing Street.

Je n'imagine pas que leurs pourparlers sur l'immigration dans l'UE puissent aller vers une solution ...!!!

Confrontée à des critiques de plus en plus virulentes sur sa politique d’asile, Angela Merkel a déclaré qu’elle s’attendait à ce que le gros des réfugiés retourne dans leurs pays respectifs à moyen terme, notamment une fois la paix revenue en Syrie ???

Mais le gouvernement allemand a réagi jeudi en annonçant un durcissement des conditions d’octroi du droit d’asile et une accélération des procédures d’expulsion.

Ces pauvres diriigeants européens sont de plus en plus dans le déni de réalité ! Ils se fichent vraiment du monde !

Rive Gauche

commentaires

Encore un sondage bidon qui prouve l'inculture politique des Français !

Publié le 31 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

À quoi sert un tel sondage ? Selon une enquête Ifop, 50% des Français et 61% des sympathisants de gauche souhaitent voir Nicolas Hulot jouer un rôle plus important à l'avenir ... Il devance Martine Aubry et Manuel Valls... ???

Cécile Duflot est tellement peu sûre d'incarner l'écologie qu'elle appelle au retour de Nicolas Hulot la bête médiatique...

La gauche représentée par Nicolas Hulot ? Je rêve, j'hallucine ! Il vend davantage une image marketing qu'un programme politique.

Hulot ? Et pourquoi pas Philae, le labrador de François Hollande !!!

Dans ces sondages hystériques, la presse joue un rôle de chef d'orchestre.

Je pardonne aux lecteurs de ne pas être de mon avis, mais je ne pardonne pas aux médias d'être des pollueurs d'opinion.

Rive Gauche

commentaires

Le gouvernement se contente de reculer les échéances pour les éleveurs surendettés

Publié le 31 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : l'État débourse 130 M€ pour indemniser les éleveurs victimes de la grippe aviaire.

Inutile de tourner autour du pot. L'apparition de ces maladies dans les élevages est la conséquence directe de la crise des éleveurs.

D'une façon ou d'une autre il faut aider les éleveurs du sud-ouest, payer les heures travaillées, les machines et les infrastructures.

Pourquoi l'agriculture française, qui était le fleuron de notre enrichissement national, est-elle rendue à cet état de crise ? La population en France augmente chaque année, et chaque année l'on voit le nombre d'agriculteurs diminuer.

Les agriculteurs ont appliqué à la lettre les consignes de la politique agricole européenne, encouragés en ce sens par les instances syndicales liées aux lobbies (FNSEA) : Ils ont modernisé en empruntant beaucoup pour surproduire toujours davantage et tout cela piloté par Xavier Beulin le patron du puissant syndicat agricole la FNSEA.

L'agriculture française crève, sous nos yeux, depuis longtemps, d'une forme de libre échange qui n'a finalement qu'un seul but augmenter les profits des intermédiares et non du producteur.

La concurrence s’est fortement amplifiée, notamment avec l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, l’Amérique du Sud et bien d’autres pays mondiaux.

L'Allemagne a créé des usines porcines dont certaines concentrent plusieurs milliers de bestiaux avec de la main d'œuvre bulgare ou roumaine sous payée, et vend de la viande de porc moins chère à la grande distribution française toujours prête à trahir l'économie nationale pour augmenter ses marges.

Est ce que les Français sont prêts à payer le juste prix pour ces produits? Je n'en suis pas sûr ! Les politiciens français et européens ont été inconséquents dans leurs choix mais la responsabilité des consommateurs est grande aussi dans leurs achats. Et on peut rajouter à cela  des restaurants qui se contentent de réchauffer des plats industriels.

commentaires

Les manifestations contre l'état d'urgence n'ont aucun sens !

Publié le 31 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : Plusieurs dizaines de manifestations ont eu lieu samedi à Paris et en province pour dénoncer le projet de déchéance de nationalité et l'état d'urgence.

Plusieurs dizaines de manisfestants ? Il y a encore beaucoup trop d'irresponsables dans ce pays !

L'Etat d'urgence et la déchéance de nationalité ne dérangent absolument pas les citoyens qui n'ont rien à se reprocher.

Petit rappel pour les manifestants : Quatre Français sur cinq sont favorables à une nouvelle prolongation de trois mois de l'état d'urgence à partir du 26 février

Lutter pour la liberté c'est bien, mais tout est question d'appréciation de l'urgence. Nous sommes en permanence sous la menace des terroristes. Le plus urgent c'est d'agir contre ceux qui sont identifiés par nos services de polices et les empêcher de nuire.

Je n’ai aucun problème avec l'Etat d'urgence, c’est la moindre des choses, nous sommes en guerre. Ceux qui ont à s’en plaindre ne sont peut-être pas exempts de tout reproche !

L'état d'urgence conduit inévitablement à augmenter les risques de décisions un peu arbitraires. Dans ce domaine comme dans d'autres le risque zéro n'existe pas, mais il y a encore assez de contre pouvoir pour dénoncer les abus éventuels.

Il est nécessaire de prolonger l’état d’urgence en attendant les réformes du code de procédure pénale. Avec le nouveau code, le gouvernement entend renforcer de façon pérenne les outils et moyens mis à la disposition des autorités administratives et judiciaires, en dehors du cadre temporaire de l'état d'urgence.

L’Élysée estime que la prolongation s’impose car le risque de nouvelles attaques est important.

La première liberté c’est de vivre dans un monde sécurisé.

C'est mon avis, je ne vois pas pourquoi j'en changerais, car j'ai le sentiment d'être dans le vrai.

Rive Gauche

commentaires

Primaire à gauche : Un délit d'irrespect envers le Président François Hollande !

Publié le 30 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Il y a des questions que je me pose régulièrement jusqu’au moment où je prends enfin le temps de tout écrire sur mon blog…

Cette gauche qui propose des formes d’engagement auxquels je participe en toute modestie me convient... mais la question se pose sur une certaine gauche...

Le torchon brûle entre une partie de la gauche et François Hollande sur la déchéance de nationalité. Eh bien cette partie de la gauche précisément m'emmerde plutôt deux fois qu'une.

Cette partie de la gauche a une vision politique qui ne me correspond pas. Cette pseudo-gauche  n'hésite pas à lancer quelques charges agressives, partisanes, outrancières contre la déchéance de nationalité.

Cette partie de la gauche s’égare au nom de valeurs humaines et oublie que la France est en état de guerre. Quand certains s'attaquent à la France et aux Français par le biais d'attentats, il me semble juste de les soustraire de la liste de ceux qui aiment la France en leur retirant la nationalité française.

J'en ai marre de cette pseudo-gauche qui se prend au sérieux et qui par des pseudo-arguments se permet de critiquer sévèrement la décision de leur Président François Hollande.

Des intellectuels, comme l'économiste Thomas Piketty ou le sociologue Michel Wieviorka, et des dirigeants écologistes, tels que Dany Cohn-Bendit, lancent un appel pour une primaire des gauches et de l'écologie en vue de 2017 !!!

Le terme intellectuel est impropre pour des gens qui ne sont que des courtisans qui naviguent dans les hautes sphères des bobos parisiens et ne connaissent rien aux souffrances et aspirations des Français !

Thomas Piketty intellectuel ? Je suis mort de rire ! Ce sont surtout des personnes d'extrême gauche. Et que veulent-ils ces gens-là ? Un débat ? NON. Ils veulent surtout prendre la place car elle est bonne.

Est-ce une manœuvre désespérée d'une extrême gauche qui est la seule à n'avoir pas compris qu'elle a déjà disparu ? La question est posée, et la question étant posée, il suffit de consulter les résultats des élections pour obtenir la réponse.

Le fait de porter atteinte à la fonction d’une personne peut constituer un délit d'outrage, un délit d’irrespect. Il ne faut pas oublier que François Hollande est Président des Français jusqu'en 2017.

La question se posera s'il ne se représente pas, point barre ! Ce délit, reste proche du délit d'injure, mais la différence c'est qu’il bénéficie de la protection applicable à la liberté d’expression.

Et puisque je fais une obsession, que je focalise, je continue. Après les attentats du 13 novembre, une certaine unité nationale avait émergé à juste raison ! Et voilà que ces trublions de gauche viennent la briser. Quand aurez-vous compris que vous êtes complice du FN en agissant ainsi !

Cette pseudo-gauche et les médias en mal d'audiences dénoncent cette mesure, mais le peuple, de droite et de gauche, dans sa grande sagesse, souhaite exclure de sa communauté les assassins barbares de ses enfants.

Je pardonne aux lecteurs de ne pas être de mon avis, mais je ne pardonne pas aux trublions de gauche d'être du leur !

Rive Gauche

commentaires

Ma philo : Les Femen, une caricature de ce qu'est devenu le Féminisme

Publié le 30 Janvier 2016 par Rive gauche dans Ma philo

Les faits : Pendant quelques minutes, des Femen ont réclamé la libération de Jacqueline Sauvage devant la prison dans laquelle elle purge sa peine.

Torses nus, slogans peints sur la poitrine, les sept femmes ont commencé à creuser un trou devant la prison symbolisant un tunnel pour son évasion, a expliqué l'une des membres du groupe. 

Parler des Femen c'est déjà leur accorder trop d'intérêts !

Pauvre Femen, personne ne les écoute, les voilà obligées de montrer leurs seins pour se faire entendre (?) ou voir ... triste époque, triste réalité !

Elles encourent un seul risque, attraper une pneumonie !

Aujourd’hui le féminisme bat de l’aile...

L'histoire du féminisme depuis les années apparaît comme un mouvement de libération des femmes visant à faire voler en éclats une politique qui avait occulté l'injustice. Le féminisme prône d'abord l'égalité sociale pour rejoindre d'autres formes d'émancipation.

Ainsi pour vendre, au-delà du nécessaire voire du raisonnable, la plupart des publicités travaillent sur le fantasme. Beaucoup de publicités reposent sur des fantasmes masculins et déshabillent les femmes. La nudité ou l’érotisme de l’image ne sont pas condamnables mais révèlent une société qui adapte ses exigences aux réalités de la nature humaine.

L’émancipation des femmes dans les années 60 à 80 a généré une crise de l’identité féminine dans les années 2000. Certaines femmes pallient cette difficulté en se réfugiant dans les stéréotypes d’époque. Ainsi ces femmes ont du mal à se sentir femmes si elles n’affichent pas une fragilité ou une infériorité intellectuelle. Il est évident que les hommes préfèrent vraiment ce type de femmes.

La société dite libérale a favorisé l'émancipation de la femme. Elle a pu accéder à des responsabilités, et avoir des tenues ou des comportements libres.

Le féminisme identitaire cherche avant tout à défendre ou revaloriser le féminin par rapport à des valeurs masculines imposées par des siècles de patriarcat. Le féminin n’est pas nié, mais c’est au contraire son égale valeur avec le masculin qui est proclamée.

Cette tendance a, certes, connu des excès, allant parfois jusqu’à tomber dans la misandrie. Dans les années 1960, certaines féministes aimaient à dire qu’une femme a autant besoin d’un homme qu’un poisson d’une bicyclette !

Pour faire disparaître le sexisme, faudrait-il faire disparaître la distinction entre les sexes et surtout nier leur naturelle complémentarité ? Tout comme, pour faire disparaître le racisme, faudrait-il nier l’existence des races ?

En d’autres termes, les femmes sont des hommes comme les autres ! C’est évidemment de cette  tendance qu’est née la théorie du genre. S’il n’y a plus d’hommes et de femmes, si le recours au genre permet de déconnecter le masculin et le féminin de leur sexe, on voit mal en quoi la théorie du genre peut encore être considérée comme féministe.

Qu’est-ce en effet qu’un féminisme qui nie la réalité d’une spécificité féminine, c’est-à-dire de ce qui caractérise les femmes en tant que femmes ? Un pseudo féminisme qui suscite un engouement général des plus suspects : Cela rappelle la bulle médiatique autour de ni putes ni soumises, qui fut célébrée dans la mesure où elle permettait de renforcer la stigmatisation de l’islam.

Les mouvements féministes qui existent en France ne sont pas des mouvements faits pour les  femmes, mais pour des femmes intellectuelles qui ressemblent à des hommes, qui nient le fait qu’une femme puisse être féminine.

Dans le monde actuel, l’exhibition d’une paire de seins est d’une affligeante banalité. En exhibant des poitrines, les Femen ont imaginé qu’elles allaient faire impression.

Elles sont souriantes, jeunes et avenantes, pas forcément belles, leur but n’est pas de faire fantasmer. Inutile de détailler le message politique qu’elles vendent à la presse tel qu’il apparaît dans leur marketing médiatique. Elles font seulement sourire.

Disons qu’elles ont cru que, pour se faire entendre, il leur fallait recourir à une nudité qui n’est plus conçue comme un moyen de séduire ou de provoquer le désir, mais comme un défi agressif.

Elles veulent, dans un mouvement pernicieux, faire croire à l’opinion publique qu'elles se mobilisent sur le modèle des mouvements féministes d’émancipation.

La plupart des féministes ont très vite pris leurs distances vis-à-vis de ces exhibitionnistes, auxquelles elles ont reproché d’utiliser leur corps pour mobiliser l’attention médiatique.

“On ne naît pas femme : on le devient." Simone de Beauvoir / Le Deuxième Sexe

La meilleure preuve de respect que je puisse donner à l'intelligence du lecteur, c'est de le laisser réfléchir sur mon thème "Les Femen, une caricature de ce qu'est devenu le Féminisme".

Rive Gauche

commentaires

Alain Finkielkraut, philosophe réactionnaire, à l'Académie française

Publié le 30 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Le 10 avril 2014, il est élu à l'Académie française. Et ce 28 janvier 2016, Alain Finkielkraut, l'un des philosophes les plus populaires s'apprête à devenir immortel. 

Le philosophe a une haute idée de la France, mais aussi et surtout une très haute idée de lui-même.

Rien n'est plus important que ne pas se tromper d'époque. Telle est, d'une certaine manière, la grande obsession qui traverse La seule exactitude, le dernier ouvrage d'Alain Finkielkraut.

Pourquoi cette mise en garde? Essentiellement parce que Finkielkraut n'en peut plus d'entendre certains petits sermonneurs progressistes nous expliquer que les années 1930 seraient de retour.

Il y décrypte plutôt une nouvelle idéologie dominante : Les militants antiracistes d'aujourd'hui ne cessent de pratiquer un amalgame particulier: les musulmans seraient les nouveaux juifs.

L'attachement national serait la dernière étape avant la xénophobie, qui pousserait au racisme et nous replongerait dans les heures les plus sombres de l'histoire.

Alain Finkielkraut le dit et redit: Il ne s'agit pas de radicaliser le conflit entre les sociétés européennes et l'Islam, mais de constater qu'une immigration de peuplement aussi massive que constante n'ira pas sans bouleverser la société d'accueil.

Alain Finkielkraut plonge dans le monde, ses brumes et ses impuretés, pour chercher à l'éclairer un peu, tout en sachant qu'on ne sait jamais exactement dans quelle époque on vit.

Raymond Aron disait que l'homme fait l'histoire mais ne sait pas l'histoire qu'il fait. Finkielkraut cherche néanmoins à le savoir un peu. Il est l'interlocuteur dont on ne peut se passer pour comprendre le monde dans lequel on vit.

Finkielkraut représente une parole libre, et il nous réapprend la liberté de pensée.

Philosophe, Alain Finkielkraut est l’auteur de L’identité malheureuse (2013), Et si l’amour durait (2011), Un coeur intelligent (2009) ; il anime depuis trente ans l’émission hebdomadaire « Répliques » sur France Culture.

commentaires

Gérard Depardieu : sa nouvelle pub est douteuse !

Publié le 29 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : « Pour fumer un cerf, faut toujours être à l'heure. Grâce à ma C....., j’étais à l’heure, et c’était son heure », déclare Gérard Depardieu en jetant un regard à sa proie, un cerf empaillé.
Un spot de très mauvais goût, aussi gênant qu’improbable.
L’acteur s’est mis dans la peau d’un chasseur de cerf qui se dit fier d’être russe.
Mais il continu a faire du fric en France et de gros pigeons Français vont voir ses films...!!!
Gérard Depardieu est tombé bien bas...!!!
Je lui conseille d'aller voir un psy !
commentaires

Les contribuables solidaires des taxis !

Publié le 29 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : Pour mettre fin à cette grève impopulaire, le Premier ministre Valls a sorti le carnet de chèques ... et c'est le contribuable qui trinque !!!

Le marché s'est ouvert à la concurrence. Dès lors, c'est tout le modèle économique des taxis (vieux de 100 ans) qui est chamboulé.

Que faire alors avec ce système de licences obligatoire pour les taxis ? racheter ces licences de taxis coûterait 8 milliards d'euros.

Question : Puis-je demander aux chauffeurs de taxis pourquoi ils refusent systématiquement le paiement par chèque ou carte ? Les VTC accusent les taxis de faire du black, ce qui explique leur réticence à se faire payer autrement qu’en espèces, et de tricher sur leurs revenus.

Les lobbys des taxis sont toujours très actifs et freinent toute tentative de modernisation. Ils ont le monopole et ne veulent rien céder.

La puissance du lobby des taxis est indéniable. C'est un combat d’arrière garde, d'une profession bientôt rayée du paysage, tuée par les nouvelles technologies.

L'avenir des taxis : Au Japon, les transports clients se font par voiture sans chauffeur !

commentaires

Canal+ négocie un rapprochement avec BeIN Sports

Publié le 29 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Canal+ pourrait ainsi redevenir l’acteur de référence du sport à la télévision et enrayer la fuite des abonnés.

Ces dernières années la chaîne cryptée a perdu les droits de diffusion de plusieurs compétitions sportives importantes au profit de BeIn.

Canal+ gagnerait en visibilité et pourrait envisager plus rapidement que prévu un renforcement dans le contenu.

Les pertes de BeIN sont estimées à plus de 250 millions d’euros par an.

Canal+ et BeIN se sont donnés jusqu’au début mars pour conclure un accord ou constater l’échec des discussions.

commentaires

Affaire Sauvage : L'émotion est trop médiatisée !

Publié le 29 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

La France est un état de droit et ceux qui savent ont jugé. Elle a été condamnée en première instance et en appel par deux cours d'assises à la même peine d'emprisonnement.

Cette mère a vu deux de ses filles sur trois être battues et violées sans réagir pendant longtemps. Pourquoi, face à l'horreur du quotidien, pas la moindre fuite, pas la moindre plainte sinon par le meurtre si tardivement ? 

Une remarque personnelle : Comment expliquer l'absence de réactions des voisins, des services sociaux, de la mairie ? La lacheté, peut-être !

Notre société cultive en ce moment deux maux : Violence et lacheté... Hé oui !

Si les agressions graves sur les deux filles et la réalité de cette vie d'enfer inspirent pitié et compassion, le pouvoir politique n'a pas à intervenir dans cette affaire qui ne regarde que la justice.

commentaires

Sarkozy, sa femme et ses enfants avaient passé leurs vacances de fin d’année au Maroc, dans un palais prêté par le roi Mohammed VI !

Publié le 28 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : Le Canard Enchaîné a révélé mercredi que Nicolas Sarkozy, sa femme et ses enfants avaient passé leurs vacances de fin d’année au Maroc, dans un palais prêté par le roi Mohammed VI.

Nicolas Sarkozy aurait préféré que cette information reste confidentielle, cette révélation fut un cauchemar personnel autant que médiatique.

Nicolas Sarkozy ne semble pas pouvoir résister à l’appel du luxe…!!!

Rive Gauche

commentaires

Grèves des agriculteurs et des taxis : Le ras-le-bol des Français !

Publié le 28 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les Français rejettent massivement les grèves !

Est-il normal que ces grévistes puissent bloquer des routes, des aéroports, des villes et prennent les Français en otage ?

Quelle attitude adopter, alors, pour le gouvernement ? 71 % des Français souhaitent que le gouvernement ne cède pas aux revendications des grévistes.  

Le droit de protester ne doit pas empêcher les gens, qui ne sont pas concernés par ces grèves, de se rendre au travail.

Bernard Cazeneuve doit faire intervenir les forces de l'ordre pour rétablir la liberté de circuler en France. (Petit rappel : en 1992 intervention de l'armée contre les routiers qui bloquaient la France)

C'est mon avis, je ne vois pas pourquoi j'en changerais, car j'ai le sentiment d'être dans le vrai.

Rive Gauche

commentaires

Les contribuables solidaires avec les agriculteurs

Publié le 28 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Après les 600 millions d'euros d'aides annoncées en juillet dernier,

  • Les prises en charge des intérêts d'emprunt seront elles doublées pour atteindre 100 millions d'euros
  • Les prises en charge des cotisations sociales seront triplées pour atteindre 50 millions d'euros
  • Les aides versées par l'État, les régions et l'Union européenne seront portées à 350 millions d'euros par an pendant trois ans.
  • En intégrant un effet de levier financier, cela doit permettre d'atteindre un milliard d'euros par an.

Valls a dévoilé jeudi une nouvelle série de mesures de soutien aux agriculteurs soit :

  • 290 millions d'euros.

Soit au total plus de 3 milliards d'euros en 3 ans.

Une fois de plus le pouvoir cède sous la pression et le contribuable finance les agriculteurs assistés.

commentaires

D'un côté, le chômage augmente, de l'autre, des emplois ne trouvent pas preneurs : Pourquoi ?

Publié le 27 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

D'un côté, il y a le chômage qui gagne chaque mois un peu plus de terrain en France : 3,85 millions de chômeurs fin 2015.

De l'autre, des centaines d’emplois vacants faute de candidats intéressés : 500000 métiers ne trouvent pas preneurs.

15% des entreprises avouent avoir rencontré des difficultés à embaucher. Au palmarès de ces emplois qui ne trouvent pas de candidats : cuisiniers, caissiers, bouchers, boulangers, vendeurs, conducteurs, carrossier ou kinésithérapeute.

La question est de savoir pourquoi ces offres d'emplois ne trouvent pas preneurs ? La meilleure réponse est tout simplement l'assistanat; il favorise le chômage !

Quand le social prend le dessus sur le mérite, l'assistanat remplace le travail : RSA, Prime d'activité : le concours Lépine de l'assistanat !

Les aides sociales distribuées sans contrepartie ont créé des générations d'assistés, incapables de se prendre en charge et de se rendre utiles, même s'ils en sont physiquement capables.

Ces assistés permanents transmettent à leurs enfants un mode de vie destructeur pour leur dignité et leur sens des responsabilités.

Si rien n'est fait pour réintégrer le plus grand nombre de personnes possibles, qui devront se lever tôt le matin, accepter des contraintes pour gagner leur vie, cette frange de la population dépressive, de plus en plus irresponsable, va s'étendre et gangrener encore plus notre société.

Le principe de base devrait être que le chômage est une situation strictement temporaire. Les allocations doivent être pensées comme un moyen de trouver un emploi, non pas comme un revenu normal.

commentaires

Sarkozy se compare à Racine : Je rêve, j'hallucine !

Publié le 27 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : En déplacement à Strasbourg pour présenter son nouveau livre, et se comparant au grand dramaturge du XVIIe siècle, Sarkozy a déclaré : « Jean Racine a été très perturbé par les critiques quand il a sorti Phèdre. Les critiques sont oubliées, Racine non. Sans doute j’ai trop tenu compte des commentaires ».

Je n'ai qu'un seul commentaire : Grandeurs et misères des hommes politiques avides de pouvoir !

Rive Gauche

commentaires

Bonne nouvelle : Christiane Taubira démissionne !

Publié le 27 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

L'Elysée a annoncé mercredi matin la démission de la ministre de la Justice.

Elle est remplacée par Jean-Jacques Urvoas.

Quand j'ai entendu cette nouvelle, j'ai mis le champagne au frigo !

J’ai pas peur de l’avouer, j’ai vraiment honte de le dire, mais ce midi, j’ai repris deux portions de frites avec mon entrecôte, et j'ai sorti une bonne bouteille de Bordeaux.

Je n'oublierais jamais qu'elle a été une des causes de l'échec de Lionel Jospin à accéder au second tour de l'élection présidentielles de 2002.

Je pardonne à mes lecteurs de ne pas être de mon avis, mais je ne leur pardonne pas d'être de l'avis de Christiane Taubira et de son laxisme.

Rive Gauche

commentaires

Grèves en France : C'est la chienlit !

Publié le 27 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

La France en a vu d'autres, mais actuellement, on est en pleine chienlit.

Après les enseignants, les agriculteurs assistés, les contrôleurs aériens, les pilotes, les taxis, les médecins, les notaires, les avocats, les huissiers ... en 2015 !

Voici en 2016 les médecins, les taxis, la fonction publique, les enseignants, les contrôleurs aériens et toujours les agriculteurs assistés... Tiens, les pilotes n'ont pas encore fait grève !

Grève des agriculteurs assistés.

Après un premier plan d’aides à l’élevage de 700 millions d’euros l’été dernier, les agriculteurs ont décroché 290 millions d'euros après leurs manifestations du lundi 25 et mardi 26 janvier, sans compter les aides de la PAC.

Grève des corparatistes : les taxis.

Ils veulent garder leur monopole. Quant aux fameuses plaques, elles ont été distribuées gratuitement au début, ce sont les taxis eux-mêmes qui ont fait grimper les prix : 200000 euros depuis 2013.

Grève des nantis : enseignants, professeurs et contrôleurs aériens...

Les avantages des contrôleurs aériens :

  • 24 heures de travail par semaine
  • 20 semaines de congés par an
  • Salaires : début 2000 €, fin de carrière 6500 € nets par mois
  • Départ retraite : En 2015, la durée minimum de travail est portée de 15 à 17 ans, l'âge requis progressivement de 50 à 52 ans.

Et je ne vous parle pas des avantages des fonctionnaires de l'Education nationale.

Pendant ce temps, les autres, ceux qui ne font pas grève, essaient de travailler entre deux prises en otage par ces grévistes ! 

En 1968, Charles de Gaulle avait déjà dénoncé la chienlit. Tous ces jeunes, ces femmes et ces hommes qui manifestent, cassent, dégradent, font grève et empèchent les Français de travailler... en effet, c'est la chienlit.

Dites-moi Monsieur Valls, qu'attendez-vous pour remettre de l'ordre dans le pays ? Si vous ne voulez pas envoyer les chars, je vous conseille quelques grands coups de pied au bas du dos à tous ces grévistes.

La France, championne du monde des grèves. Il y en a marre des grèves, de la culture de la grève. La grève dans ce pays est très hypocritement présentée comme un droit, alors qu'elle est, dans les faits, un privilège réservé à ceux qui sont suffisamment protégés pour ne pas prendre le moindre risque à la faire.

Les damnés de la Terre sont en grève ! Et prennent les Français en otage !

La France, le pays des fromages, et des grèves !

Rive Gauche

commentaires

Grève des taxis : Le gouvernement doit siffler la fin de la récré !

Publié le 27 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les lobbys des taxis sont toujours très actifs et freinent toute tentative de modernisation. Ils ont le monopole et ne veulent rien céder.

Les taxis sont des ringards ! Le monde évolue... et l'uberisation de l'économie finira bien par triompher.

Il faut vivre avec son temps, le concept des taxis est dépassé. Ils se plaignent des charges, des licences etc... Je leur conseille le pousse-pousse (voir image), c'est écologique, économique et moins bruyant. Il suffit juste d'être en bonne condition physique ! Et les passagers ? Eux seront ravis.

En France c'est toujours la même chose, je fais grève et je prends, en otage, les Français, en toute impunité. Dans certains pays il y a longtemps qu'ils auraient envoyé les forces de l'ordre.

Vu la politesse et la gentillesse des chauffeurs de taxi ... ils n'ont pas mon soutient ! A l'étranger, les chauffeurs sont aimables, et ne font pas de remarque désobligeante.

Un rappel historique pour Manuel Valls : Juillet 1992, grève des routiers, un pays pris en otage. Le gouvernement de l'époque envoie les chars contre les camions. Des routiers menottés comme des délinquants. Fin de la grève, retour au calme, fin de la récré !

Cette nuit, j'ai fait un rêve ... I have a dream ... Puis-je espérer qu'un gouvernement, un tant soit peu courageux, envoie quelques CRS et des militaires pour rétablir l'ordre public à coups de matraque et d'interpellations des récalcitrants ou est-ce un rêve pieux ?

Grève des taxis : Le gouvernement doit siffler la fin de la récré !
commentaires

Le monopole des taxis est-il intouchable ?

Publié le 26 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Dès qu'une catégorie socio-professionnelle détient un pouvoir de nuisance, elle en use et en abuse ! Quelle absurdité !

En tout cas cette grève est contre productive car elle aura pour effet de mettre en valeur l'offre des concurrents.

Ce pays est en pleine déliquescence. Des groupuscules corporatistes se permettent de faire la loi, telles de minables bandes de voyous de banlieue.

C'est très français de toujours trouver des prétextes pour ne pas s'adapter au monde moderne, aux nouvelles technologies et à l'économie de marché.

De quoi se plaignent-ils les taxis ? Et la satisfaction des clients, vous pensez ? La politesse, un comportement orienté clients, une voiture propre et pas le contraire, la baisse des tarifs... ! 

Quant aux fameuses plaques, elles ont été distribuées gratuitement au début, ce sont les taxis eux-mêmes qui ont fait grimper les prix.

La puissance du lobby des taxis est, en tout cas, indéniable :

  • C'est lui qui freine l’essor des VTC et d'Uber.
  • C’est lui qui a demandé à bénéficier de couloirs réservés et à être moins nombreux.
  • C’est lui qui a bloqué l’attribution des licences, pas plus nombreuses aujourd’hui que dans les années 1930.
  • C’est lui qui a empêché que soient installées des stations Autolib et des bornes de recharge électriques dans les aéroports parisiens.
  • C’est lui qui s’oppose à un prix forfaitaire pour la desserte des aéroports, comme c’est le cas dans beaucoup de capitales européennes.
  • C’est lui qui a obtenu que les voies qui leur sont réservées soient interdites aux deux-roues et aux VTC.

Les VTC nuisent-ils vraiment aux taxis ?

Entre les taxis et les VTC, les arguments volent bas. Les VTC accusent les taxis de faire du black, ce qui explique leur réticence à se faire payer autrement qu’en espèces, et de tricher sur leurs revenus.

A l’inverse, les taxis accusent les VTC de concurrence déloyale : il leur suffit de payer 100 euros pour exercer leur profession, il n’existe aucun contrôle sur leurs assurances de transport de personnes.

Les taxis accusent Uber d'organiser le transport entre particuliers en situation illégale absolue. En effet, Uber n'acquitte aucune charge sociale et aucune charge fiscale.

Les voitures de transport avec chauffeur (VTC), dont Uber est l'un des leaders, ont le droit de calculer leurs tarifs selon la même méthode que les taxis. En revanche, ils ne peuvent pas recourir à la géo localisation avant réservation.

Faire bouger les choses est toujours inacceptable pour certaines catégories professionnelles.

Le projet Macron souhaitait déverrouiller les monopoles à vie, monopoles obsolètes aujourd'hui pour certains métiers tels que les notaires, les huissiers de Justice, les taxis, les auto-écoles, les pharmaciens…etc.

C'est chaque fois la même rengaine du conservatisme. La France est malade de ses politiques, des syndicats, des lobbies, et des diverses corporations.

Les chauffeurs de taxis ne seront pas condamnés pour dégradations, ils ont le soutient des élus. Le gouvernement va céder et les taxis auront toujours le monopole en France.

Je pardonne aux lecteurs de ne pas être de mon avis, mais je ne pardonne pas aux taxis d'avoir un comportement de voyous et de prendre les Français en otage.

Rive Gauche

commentaires

Un livre sur l'affaire Cahuzac : L'occasion d'un pseudo écrivain de faire du Hollande-bashing !

Publié le 26 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : L’histo­rien Jean-Luc Barré s’in­té­resse au person­nage de Jérôme Cahu­zac ???

Son livre est publié deux semaines avant le début du procès pour fraude fiscale de Jérôme Cahuzac.

Biographe de François Mauriac et collaborateur de Jacques Chirac pour la rédaction de ses Mémoires, Jean-Luc Barré livre une piste inédite dans l’origine de l'affaire Cahuzac !!!

A la veille de son procès, le 8 février, l'ancien ministre, devenu un paria de la République peine à se reprendre en main.

Mais maintenant j'attends avec impatience les autres affaires, Bygmalion, Buisson, Khadafi , sondages de l'Elysée, Tapie etc etc ... !!!

C'est mon avis, je ne vois pas pourquoi j'en changerais, car j'ai le sentiment d'être dans le vrai.

Rive Gauche

commentaires

Grève des taxis : Des comportements de voyous !

Publié le 26 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : Dix-neuf personnes ont été arrêtés à la Porte Maillot et un chauffeur de navette qui a forcé un barrage et renversé un manifestant, est entendu par la police.

Honnêtement comment les soutenir face à de telles démonstrations répétées de violences ? Agressions physiques, ports d'armes, saccages, intimidations... Les taxis sont lamentables ! C'est totalement intolérable !

Quelle absurdité ! Dès qu'une catégorie socio-professionnelle détient un pouvoir de nuisance, elle en use et en abuse ! En tout cas cette grève est contre productive car elle aura pour effet de mettre en valeur l'offre du concurrent.

La puissance du lobby des taxis est, en tout cas, indéniable. C'est un combat d’arrière garde, d'une profession bientôt rayée du paysage, tuée par les nouvelles technologies.

" Dans un monde qui change, malheur à celui qui stagne", affirmait Tony Blair ex Premier ministre anglais.

Rive Gauche

commentaires

Trois jeunes filles mineures et écervelées ont imposé des violences et des brimades aux résidents d'une maison de retraite

Publié le 26 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : En stage dans une maison de retraite de Seine-et-Marne, trois jeunes filles mineures ont filmé les violences et brimades qu'elles ont imposées à des personnes handicapées ou atteintes de maladies type Alzheimer avant de les diffuser.

Agées de 16 et 17 ans, elles ont été mises en examen, samedi 23 janvier, pour violences en réunion.

La nature est cependant mal faite car elle a oublié de doter, ces jeunes filles, d'un cerveau par lequel elles auraient bien fini par prendre conscience de leurs actes immondes, ignobles... des actes qui ont atteint un degré extrême de bassesse, d'ignominie... les mots me manquent !

Une seule punition pour ces trois écervelées : Leur appliquer la loi de talion et leur faire subir les mêmes outrages.

Être seul de mon avis me paraît agréable, quand j'ai le sentiment d'être dans le vrai.

Rive Gauche

commentaires

Quand j'entends Martinez CGT, je me pose cette question : A quoi sert la CGT ?

Publié le 26 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Ecoutant mardi matin Philippe Martinez, toujours patron de la CGT, je me dis qu'il ne faut rien attendre de ce syndicat. Comme d’habitude Martinez est à côté de ses pompes.

La CGT est un syndicat passéiste, sclérosé, conservateur ! La CGT est le syndicat spécialiste de la casse des entreprises.

La CGT a récemment tiré un trait sur cette stratégie d’ouverture à la négociation pour renouer avec une vision passéiste du syndicalisme.

La centrale de Martinez a fait table rase des évolutions intelligemment impulsées par Bernard Thibault. Quelle erreur ! Le tournant réformiste engagé par le charismatique ex-patron du mouvement était de bon augure pour l’ensemble des salariés français.

La négociation a toujours été plus efficace que les contestations à tous vents qui n’ont jamais permis de sauver des emplois.

On comprend mal pourquoi la CGT de Martinez s’entête à refuser le dialogue social que François Hollande tente de mettre en place. La CGT est le dernier des syndicats en termes de signature d'accords sociaux.

Dans le même temps, plusieurs sections locales du syndicat CGT, se souciant davantage de l’emploi des salariés que de postures doctrinaires, signent des accords d’entreprise. 

Je m’inquiète des dernières orientations de la CGT de Martinez vers la contestation radicale. La CGT fait fausse route ! Je dis à Martinez : Défendez les salariés et acceptez les règles du dialogue social !

Ce manque de pragmatisme au niveau national joue contre l’intérêt même des salariés.

Rive Gauche

commentaires

Grève de nantis : Les contrôleurs aériens bénéficient d'un statut et d'un mode de travail avantageux

Publié le 26 Janvier 2016 par Rive gauche dans Edito

Les faits : Le premier syndicat des contrôleurs aériens, le SNCTA, demande la revalorisation du pouvoir d'achat et ajoute (sans rire) nous ne sommes pas des privilégiés. A la lecture de ce tract, on croit rêver !!!

Les avantages des contrôleurs aériens :

  • 24 heures de travail par semaine
  • 20 semaines de congés par an
  • Salaires : début 2000 €, fin de carrière 6500 € nets par mois
  • Départ retraite : En 2015, la durée minimum de travail est portée de 15 à 17 ans, l'âge requis progressivement de 50 à 52 ans.
  • Ils bénéficient aussi depuis 1999 d'une « bonification indiciaire » de 55 points, à partir de l'âge de 35 ans, qui est pris en compte dans le calcul de la pension de retraite.
  • A l'instar d'autres fonctionnaires (les policiers par exemple), ils ont droit également à la bonification dite du « cinquième ». Concrètement, ils ont droit à quatre trimestres gratuits tous les cinq ans (dans la limite de cinq années) dans le calcul de leur retraite.
  • Les contrôleurs aériens perçoivent également au moment de leur retraite une « allocation temporaire complémentaire » égale à environ 1.200 euros bruts mensuels. Elle est versée à 100% durant cinq ans puis devient dégressive les huit années suivantes.
  • Résultat, ces fonctionnaires disposent d'un véritable régime spécial dérogatoire au sein de la fonction publique.

La grève dans ce pays est très hypocritement présentée comme un droit, alors qu'elle est, dans les faits, un privilège réservé à ceux qui sont suffisamment protégés pour ne pas prendre le moindre risque à la faire.

Bref, une véritable escroquerie intellectuelle, politique et économique au bénéfice des situations de rente de nos nantis statutaires.

C'est mon avis, je ne vois pas pourquoi j'en changerais, car j'ai le sentiment d'être dans le vrai.

Rive Gauche

commentaires
1 2 3 4 > >>