Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Bruno Le Maire «Je n'ai pas de respect pour François Hollande» : De tels propos sont méprisables !

Publié le 31 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Le candidat primaire à la primaire de la droite, Bruno Le Maire a violemment chargé le président de la République. «Je n'ai pas de respect pour François Hollande».

Ce sont des propos qui sont violents à l’égard du Président de la République. Franchement Bruno, tu t’es entendu ? Tu t'es regardé ? Tu n’as pas l’impression d’en faire un peu trop ?

Il est vrai que Bruno a un message à faire passer pour tenter de faire mieux que 3 à 5% aux primaires des Républicains, et ça empêche Le Maire de dormir.

Bruno Le Maire  n’est pas tout à fait un perdreau de l’année en politique.
Il a été directeur de cabinet de Dominique de Villepin de 2006 à 2007, secrétaire d'État aux Affaires européennes de 2008 à 2009, député, et ancien ministre de l'agriculture de 2009 à 2012.

Bruno Le Maire : nul en agriculture?
Regardez, cela se passe, le mardi 22 février 2011 dans les studios de Canal + en marge du salon de l'Agriculture de Paris.
En deux mois, il s'y est ridiculisé à deux reprises. Sur des questions très simples comme savoir à combien de mètres carrés équivaut un hectare, ou reconnaître le cri du dindon. 
Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, Bruno Le Maire répond à côté de la plaque ou reste muet à chaque question.
C'est à peine croyable.

Ce qu’il y a de bien, quand on est un candidat à la primaire de la droite, c’est que l’on peut taper indifféremment sur François Hollande ou sur Nicolas Sarkozy. Ainsi Bruno Le Maire s’en donne donc à cœur joie. Et il n’hésite pas à rappeler les erreurs commises par Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2012 (bien qu’il était ministre lors de ce quinquennat).
Quand il s’agit de trouver un responsable à la situation sociale explosive qui touche aujourd’hui la France, Le Maire parvient à minimiser l’impact de François Hollande pour tout mettre, ou presque, sur le dos de Sarkozy.
Selon le Point du 2 juin 2016, Le Maire estime que Sarkozy est plus responsable de la situation sociale actuelle que ne l’est Hollande : "Hollande n’est pas responsable de cette situation, il est juste à la mauvaise place au mauvais moment."
Et de poursuivre : "Le délitement de la gouvernance a commencé sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Il se poursuit sous son mandat, mais c’est lui qui paie au prix fort cette décomposition." 
Monsieur Le Maire : Attention aux grandes déclarations qui créent de grandes déceptions ! 

La médiocrité de la classe politique peut s'expliquer par leur irrésistible envie du pouvoir ! 

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

Quelles sont les communes les moins dépensières ?

Publié le 31 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

La dépense publique explose : savez-vous ce qu’il en est chez vous, dans votre commune ? L'Argus des communes de Contribuables Associés évalue chacune des communes de France sur le critère de la dépense publique par habitant. Plus la commune est dépensière par rapport à la moyenne des communes de même taille, plus sa note est faible. 

Voir argus des communes, lien ci-joint

commentaires

Jérusalem : Le tombeau du Christ ouvert pour la première fois depuis 1809

Publié le 31 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Pour la première fois depuis au moins deux siècles, des scientifiques ont ouvert le lieu considéré par les chrétiens comme étant le tombeau de Jésus-Christ dans l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. 

Une équipe de conservateurs grecs travailleront à la restauration de la chapelle construite par-dessus et autour du caveau funéraire où l’on considère que Jésus a été placé, et d’où il est ressuscité des morts après la crucifixion.

La plaque de marbre recouvrant la tombe a été déplacée durant trois jours dans le cadre de travaux de restauration menés dans cette église située dans la vieille ville.

Selon la tradition chrétienne, le corps de Jésus a été posé dans un lit funéraire taillé dans le roc à la suite de sa crucifixion par les Romains en l'an 30 ou 33. 

L'opération en cours doit permettre d'effectuer des analyses des matériaux et des structures, ont indiqué à l'Agence France-Presse des experts. Le projet de restauration dans l'église du Saint-Sépulcre, le site le plus sacré du christianisme, a débuté en mai.

Le tombeau est situé dans une petite structure connue sous le nom d'édicule qui a été reconstruite en marbre à la suite d'un incendie.

Il est soutenu depuis des dizaines d'années par une structure métallique, qui maintient ensemble les blocs de marbre. Mais ceux-ci se désolidarisent sous l'effet, autrefois des intempéries et, aujourd'hui, de l'afflux quotidien de milliers de pèlerins et touristes.

L'édicule dressé sous la coupole de l'église sera démonté et reconstruit à l'identique, a indiqué la Custodie. Seules les pièces trop fragiles ou cassées seront remplacées tandis que les plaques de marbre pouvant être conservées seront nettoyées. La structure qui les supporte sera consolidée.

Cette restauration est prévue pour durer huit mois afin d'être terminée pour les fêtes de Pâques de 2017. 

commentaires

Les salariés d'iTELE en grève depuis le 17 octobre

Publié le 30 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Je soutiens les journalistes et les salariés d'iTELE

Je soutiens les journalistes et les salariés d'iTELE

commentaires

Arnaud Montebourg n’est pas une alternative à François Hollande

Publié le 30 Octobre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

L'ex-ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, grande figure des frondeurs, veut être une alternative à François Hollande pour la présidentielle. Il a déjà écrit sur son carton d'invitation qu'il allait proposer un projet alternatif pour la France.

Maintenant la question qui se pose, qui se pose à Arnaud Montebourg, et à tout candidat de la gauche, c'est : candidat pour quoi faire? Est-ce que c'est simplement pour figurer? Ou pour faire perdre la gauche ?

Arnaud Monteboug est le candidat officiel des opposants à François Hollande mais il n'arrive pas à s'imposer comme candidat naturel. Je ne veux pas de ce chemin désespérant pour la gauche qui consiste à être éliminé au soir du premier tour.

Je ne voudrais pas que la gauche imite la primaire des Républicains. On est arrivé à une forme de ridiculisation du processus de la primaire.

A chacun de vérifier si Montebourg, Hamon, Linemann, Filoche... ont les capacités d'être celui ou celle qui remplacera François Hollande ?

A chacun de vérifier si les Montebourg, Hamon, Lienemann, Filoche... ont une véritable valeur ajoutée à faire valoir ?

Pour paraphraser Georges Clemenceau qui avait dit : "La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires." je dirais : La politique est une affaire trop sérieuse pour être confiée à des opportunistes ou des arrivistes.

Seule l’union de toutes les forces de gauche permettra une victoire à l'élection présidentielle de 2017. C’est sur la base de ces valeurs que la gauche l’a emporté en 2012.

La droite n'a pas à s'en faire, la machine à perdre est de retour chez les socialistes.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

Le Nuit debout des policiers

Publié le 30 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

En dépit du plan annoncé par le ministre de l’intérieur en faveur des policiers, des rassemblements ont continué d’avoir lieu dans plusieurs villes de France.

Je n'ai toujours pas compris ce qu'ils veulent. En tout cas, à leur tour, ils sont une nouvelle fois de plus, une énième fraction de la population à remettre directement en cause l'autorité de l'Etat. 

Le mouvement de protestation des policiers s’invite dans la campagne présidentielle. 

Hors de tout syndicat, ces manifestations s'inscrivent dans la continuité du mouvement de colère engagé depuis deux semaines et auquel de nombreux policiers ont pris part lors de rassemblements nocturnes.

Du simple gardien de la paix au gradé, en passant par des adjoints de sécurité, les policiers battent le pavé, soutenus par des citoyens lambda.

Je comprends leurs attentes et leurs désirs d'être mieux soutenus. Mais je ne pense pas qu'ils aient raison en manifestant publiquement dans les rues. Ils ont d'autres moyens à leur disposition pour se faire entendre.

Je pose une question : Ces policiers se sont engagés à servir l'ordre, donc qui servent-ils vraiment en continuant à manifester bien qu'ayant obtenu gain de cause ? Ne me dites surtout pas que c'est le FN, je ne vous croirais pas !

Leur attitude donne une image négative de la profession. Et je note que les syndicats sont encore une fois largués.

Rive Gauche

 

commentaires

Approuvez-vous le mouvement de colère des policiers ?

Publié le 30 Octobre 2016 par Rive gauche dans Sondage

Dans ce climat très particulier, la mobilisation des policiers est perçue comme un symptôme très préoccupant de la dégradation de la situation sécuritaire.

Le degré de violence et de menace est sans précédent et la politique pénale n'est pas adaptée.

Rive Gauche

commentaires

Le TFC ne méritait pas de perdre contre Lyon

Publié le 30 Octobre 2016 par Rive gauche dans Sports

Merci l'arbitre de ne pas avoir sifflé le penalty en fin de match pour Toulouse...!!! C'est étonnant, cette fois, on n'a pas entendu Aulas critiquer l'arbitre.

Pour Lyon, c'est une victoire de circonstance et rien d'autre, les 3 points sont un camouflet.

Que retenir de ce match ? Merci l'arbitre de pas avoir sifflé le penalty pour Toulouse a la fin du match ! 

Quant à Toulouse, ils ont fait preuve de beaucoup d'engagement mais ça n'a pas suffit. Le TFC sur l'ensemble du match a dominé mais Lyon a les 3 points.

commentaires

À quoi sert le traité de libre-échange entre le Canada et l'UE ?

Publié le 29 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Le CETA pose les bases d'un partenariat économique entre l'Union européenne et le Canada. Les secteurs les plus concernés seront notamment l'agriculture, la législation et les marchés publics, à travers plusieurs mesures-clés:

Suppression des droits de douane. L'UE et le Canada pourront exporter leurs produits industriels sans avoir à s'acquitter des droits actuels. L'économie est chiffrée à 600 millions d'euros par an pour les exportateurs européens. Pour exporter ces produits, le Canada devra mettre en place des filières garanties sans OGM et sans hormones.

Des marchés publics plus ouverts. La participation des entreprises à des marchés publics de l'autre côté de l'océan sera facilitée. 

Des normes partagées. L'objectif, à terme, est d'uniformiser les normes entre Canada et UE dans certains domaines. 

Une juridiction commune. Les entreprises auraient notamment la possibilité de porter plainte contre un État adoptant une politique publique contraire à leurs intérêts.

Des règles encadrant les spécificités culturelles et les indications géographiques -à titre d'exemple, le Roquefort et autres spécialités gastronomiques ne pourront être nommés ainsi que s'ils viennent effectivement des régions concernées.

Le texte est par ailleurs accusé de servir de «cheval de Troie» pour les États-Unis: alors que les négociations sur le TTIP n'ont toujours pas abouti.

commentaires

Bayrou prédit une nouvelle défaite à Sarkozy : En 2017, il pourra toujours se reconvertir dans la prédiction !

Publié le 29 Octobre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Dans un texte fleuve intitulé «Un affrontement fondateur», François Bayrou, dit vouloir «répondre aux attaques et insultes» de Nicolas Sarkozy. Et il prédit que les Français «s'apprêtent à lui dire non une deuxième fois».

Dans l'hypothèse où Juppé gagne la Présidentielle, la seule chose que je puisse souhaiter c'est qu'il ne le prenne pas dans un quelconque ministère.

Petit rappel pour notre camarade François Bayrou : Il a été ministre de l’Éducation nationale de 1993 à 1997. Il garde un silence pudique sur cette période. Malheureusement pour lui, il n’est pas interdit d’avoir de la mémoire.

A cette époque, François Bayrou avait choisi l’école privée contre l’école laïque. Dés son arrivée au ministère de l’Éducation nationale, il a un projet : réviser la loi Falloux, en décembre 1993, au nom du gouvernement RPR-UDF. La censure du Conseil constitutionnel a permis de faire échouer cette tentative.

Ainsi, il engage le ministère de l’Éducation nationale dans une frénésie de groupes de travail et de commissions : le nouveau contrat pour l’école qui débouche sur un catalogue hétéroclite de 158 propositions dont n’émerge pas grand-chose, la commission Fauroux pour préparer un référendum sur l’école finalement enterré, les travaux de la commission Bouchez sur le collège, restés lettre morte…

Enfin, il a soigneusement rangé dans les tiroirs : l’aménagement des rythmes scolaires, le développement des filières technologiques et professionnelles, la création d’un statut étudiant…
François Bayrou, spécialiste de l’écran de fumée pour faire oublier ses cuisants échecs.

Le Modem ? Tous les adhérents et les cadres sont partis, mais François Bayrou est encore et toujours là... De mauvaises langues voudraient nous faire croire que Bayrou est las ! Mais ce ne sont que de mauvaises langues !

Rive Gauche

commentaires

Présidentielle américaine : Hillary Clinton ou Donald Trump, la peste ou le choléra ?

Publié le 29 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

"Ce n’est pas le meilleur choix pour l'Amérique." Cette phrase n'est pas de moi, mais de Rudy Giuliani, ancien maire de New York.

Les avatars de ces élections US me semblent symptomatiques du déclin généralisé des processus de représentation à travers le monde.
L'aspiration des peuples à confier leur destin à des élus honorables est détournée par des aventuriers de tout poil qui cherchent avant tout à satisfaire un ego démesuré ou à échapper à la justice.

Hillary Clinton, ex-avocate, est cordialement détestée pour sa suffisance et son arrogance.
En France, nous avons connu un ex-avocat devenu président et on se rappelle encore du bilan désastreux qu'il a laissé au bout de 5 ans.

La candidate démocrate incarne tout ce que les Etats-Unis ont pu construire et exporter de néfaste dans le monde en termes de modèle économique et de choix internationaux !

Détestée par certains, la candidate démocrate ne s’affirme pas comme une alternative évidente à Trump. Elle représente avant tout l’élite américaine.

Néo-libérale et interventionniste, Hillary Clinton est selon beaucoup au service de Wall Street. Ainsi, trois discours rémunérés 675 000 dollars prononcés chez Goldman Sachs ne l’ont pas aidée à se défaire de cette réputation, d'autant que, parmi ses cinq principaux donateurs individuel, trois sont des banques de Wall Street.

A la tête de la diplomatie américaine (2009-2013), elle est épinglée par le FBI pour négligence, car elle aurait utilisé un serveur privé pour ses mails.
Présente dans les cercles du pouvoir depuis plus de vingt ans, Hillary Clinton est freinée par son passé encombrant.
Elle reste affaiblie face à la volonté de renouveau de beaucoup d’Américains, désireux de mettre fin à la dynastie Clinton.

Son rival, Donald Trump a beau attaquer Hillary Clinton et parler de corruption, je ne suis pas certain qu'il soit aussi blanc que neige dans certaines affaires...!

Si Hillary Clinton gagne, elle frappera les esprits en devenant la première présidente et la première commandante en chef des Etats-Unis. Elle sera parmi les plus âgées de l’histoire américaine au début de son premier mandat.

Les agissements de leur ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton en rapport avec sa fondation et son engagement pour les interventions militaires en Afghanistan et en Irak ... devraient les aider dans leur choix du balai. 

Face à un bipartisme américain quasiment verrouillé, beaucoup restent pessimistes quant aux chances des petits partis. 

Hillary Clinton ou  Donald Trump ? Entre une menteuse et un tricheur, le choix est cornélien.

Rive Gauche

commentaires

Qui serait, selon vous, le meilleur président de la République ?

Publié le 29 Octobre 2016 par Rive gauche dans Sondage

Mon sondage valide donc la stratégie selon laquelle Manuel Valls devrait remplacer François Hollande comme candidat à la présidentielle.

Rive Gauche

commentaires

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous passons à l'heure d'hiver

Publié le 29 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Ce qui veut dire qu'il faut reculer sa montre d'une heure. Dans la nuit de samedi à dimanche, les Français repasseront - avec tous leurs voisins de l’Union européenne - à l’heure d’hiver.

Avec elle change le nombre d’heures de lumière du jour auquel nous sommes exposés dans la journée. 

C’est d’abord en 1784 que Benjamin Franklin, physicien, écrivain et diplomate américain, souligne l’idée de décaler les heures aux changements de saisons, dans le but d’économiser de l’énergie. Mais personne ne donna suite à l’idée jusqu’à ce qu’elle fut relancée en 1907 par un inventeur et entrepreneur britannique du nom de William Willet.

Et pourtant, les grandes nations vont attendre une crise majeure, en l'occurrence la Première Guerre mondiale, pour adopter ce changement d'horaire. En 1916-17, l'Angleterre, l'Allemagne et la France finissent ainsi par accepter cette véritable révolution qui va perdurer pendant toutes les années 30 jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

L’idée de ce changement d’heure bi-annuel n’est pas née dans la France des années 1970 comme on l’entend souvent... la France vit encore sur le fuseau horaire de l'Occupation.

A l'arrivée des nazis en 1940, la France a avancé sa montre d'une heure pour s'aligner avec l'Allemagne. Cette décision n'a jamais été annulée.

Il faudra attendre encore une autre crise, cette fois-ici le premier choc pétrolier en 1973, pour qu'on y songe sérieusement. La France adoptera de nouveau le changement d'heure en 1975 (décret du 19 septembre 1975) sous Valéry Giscard d'Estaing. 

Tous les ans à la même période, la France recule ses montres d’une heure: à 3 heures du matin, il sera 2 heures.

Pourtant, si l'on voulait vraiment vivre calés sur le soleil, on retarderait son horloge non pas d’une mais de deux heures. 

Le changement d'heure, une mesure de plus en plus décriée et de moins en moins efficace.

Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées au sein de l'Union européenne : le passage à l'heure d'été s'y effectue le dernier dimanche de mars, celui à l'heure d'hiver, le dernier dimanche d'octobre.

Le changement d'heure a été instauré en France en 1976 à la suite du choc pétrolier de 1973-1974.

Il a pour objectif d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage. Il s’agit principalement de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel.

Il a permis d’économiser 440 GWh (gigawattheure, 1 GWh équivaut à 1 million de kWh) en éclairage en 2009, soit l'équivalent de ce que consomment 800.000 ménages en un an pour leur éclairage (800000 sur 26 millions ménages !!!). 

Effet sur la santé publique :

Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement touchés et mettent environ une semaine pour s'adapter aux nouveaux horaires.

Hémisphère nord :

Les pays de l’hémisphère nord qui ont recours au changement d’heure, notamment les États-Unis, le Canada (sauf la province de Saskatchewan) et les pays européens (sauf l’Islande, la Russie, la Géorgie, l'Arménie et la Biélorussie.

Hémisphère sud :

Le changement d’heure a également lieu dans certains pays de l’hémisphère sud, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande.

commentaires

Marseille : Des policiers rappelés à l’ordre

Publié le 28 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Pour le préfet, les manifestations auraient dû s’arrêter après les annonces du gouvernement.

Le préfet a souligné le caractère « illégal » des manifestations qui ont eu lieu dans toute la France depuis le 17 octobre, « avec l’utilisation des voitures de police, des brassards, parfois pendant les heures de service ».

Il n’y aura pas de sanction ni de mise à pied, mais il s’agit de fermement rappeler les règles », a ajouté le préfet.

La suite de l'article voir lien ci-joint.

commentaires

À Paris, les camps de migrants gonflent après le démantèlement de la jungle de Calais

Publié le 28 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Des contrôles ont été mis en place, sur les routes, sur les voies ferrées, pour faire face à un éventuel afflux de migrants venant de la jungle de Calais mais plus de 2.000 migrants se sont installés à Paris. 

Dans les quartiers du nord de Paris, les campements de migrants ont déjà été vidés à maintes reprises. Mais depuis plusieurs jours, les tentes igloo se multiplient, au moment où, à 300 kilomètres de là, les autorités françaises démantèlent l'immense bidonville de Calais.

6,5 M€ montant du budget d’investissement du site de la porte de la Chapelle qui sera pris en charge à hauteur de 80 % par la mairie de Paris, le reste étant financé par l’Etat. La Ville et l’Etat cofinanceront également — à parts égales — le budget de fonctionnement (2,4 M€ par an au total).

A la présence de toxicomanes et des vendeurs à la sauvette, vont s'ajouter ces migrants. Ça va sûrement attirer le peu de touristes qui veulent encore venir en France.

Après s'être aliéné les personnels de la ville de Paris voila que Mme Hidalgo s'aliène ses habitants, même ceux qui ont voté pour elle.

commentaires

Lienemann se qualifie pour la primaire à gauche : Et pourquoi pas Philae le labrador de François Hollande ? Hallucinant !

Publié le 28 Octobre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Hallucinant ! L'une des chefs de file des frondeurs, a laissé entendre qu'elle pourrait déposer sa candidature «dès demain matin» à la primaire du PS...!!! Non mais je rêve ! Franchement Madame Lienemann, soyez sérieuse ! 
Chez les frondeurs, c'est la cour de récréation. Ils font les soldes ! S'ils veulent un sachet de billes, je peux cotiser. 
J'attends mieux de la politique que ce goût de la manœuvre. 

Montebourg, Hamon, Lienemann, Filoche… la gauche du PS, l’heure est à la multiplication des candidatures… Sont-ils l'avenir de la gauche ? NON !

Devant le danger libéral représenté par les candidats de droite, seul le mécanisme d’union de la gauche peut faire barrage à la droite. 

Seule l’union de toutes les forces de gauche permettra une victoire à l'élection présidentielle de 2017. C’est sur la base de ces valeurs que la gauche l’a emporté en 2012.

A gauche, la machine à perdre est-elle de retour ? 
Il y a 14 ans, le 21 avril 2002, la gauche était partie divisée, souvent plus occupée à regarder le voisin qu'à avoiner la droite. Ainsi, la gauche s'est présentée en ordre dispersé et Lionel Jospin a perdu la Présidentielle.

Aujourd'hui, les passes d'armes entre les responsables de la gauche rejouent le même scénario ? La droite n'a pas à s'en faire, la machine à perdre est de retour du côté des socialistes.

Mais la fin de la récréation pourrait bien être sifflé par la droite en 2017 !

Rive Gauche

commentaires

Les écolos appellent à la désobéissance civile à Notre-Dame-des-Landes : Et après ça veut donner des leçons de démocratie !

Publié le 28 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Et ils se considèrent comme républicains alors qu'ils rejettent loi et vote citoyens... C'est du n'importe quoi. En réalité, les écolos ne reconnaissent le résultat des votes que quand ça les arrange !

«L'évacuation, c'est pour cet automne. Ça se fera», martèle le premier ministre depuis des semaines au sujet de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

«Si le premier bulldozer arrive ou le premier gendarme arrive pour commencer à vider la ZAD ou commencer le chantier, je serai là et je désobéirai à la loi» vocifère Yannick Jadot... Mais qui connaît Jadot et à quoi sert-il ? Ces écolos prouvent une nouvelle fois leur mépris total de la démocratie.

De mauvaises langues objecteront que la surface politique de ces écolos est encore plus fine que les particules qui encombrent les centres urbains les jours de pollution de l'air. 

C’était donc ça ! Pour sortir l’écologie politique de son incurie, il fallait donc un nuage de fumée, gloseront les plus perfides qui voit en l'écologie l'imposture de nos temps politiques modernes.

En parfaits fantômes politiques, les écolos sont peut-être en train de passer à côté d'un grand mouvement politique…En attendant le prochain nuage de fumée.

La nature est cependant mal faite car elle a oublié de doter ces écolos d'un cerveau avec lequel ils auraient fini par prendre conscience de leur stupidité.

Rive Gauche

commentaires

Le conflit s'enlise à iTélé

Publié le 28 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Après une brève réunion d'échanges avec les salariés mercredi, la direction de Canal+ n'est pas revenue à la table des négociations et les salariés d'iTélé ont massivement voté jeudi matin la poursuite de leur grève.


«En fait il n'y a pas de négociations. La direction joue l'enlisement, elle dit non à tout, sauf peut-être donner une pincée de plus pour ceux qui veulent partir», a commenté un journaliste avec découragement.
«Il n'y a aucune avancée, même plutôt un recul. La seule perspective de ce mouvement est la porte de sortie. Aucune réunion n'est prévue. Mais c'est un combat pour l'honneur, il faut le mener», a-t-il ajouté
.


Outre le départ de l'animateur controversé Jean-Marc Morandini, les salariés demandent une charte éthique pour garantir leur indépendance vis-à-vis de leur principal actionnaire, Vincent Bolloré, et davantage de moyens pour relancer la chaîne, lourdement déficitaire.

«On ne peut pas continuer à fonctionner comme ça, dans une entreprise où les salariés ne sont pas respectés», a estimé une salariée du groupe. Une cagnotte en ligne a été mise en place pour soutenir les salariés privés de salaire en raison de la grève de près de deux semaines.

Je soutiens les journalistes et les salariés d'iTELE, 

Rive Gauche

Le conflit s'enlise à iTélé
commentaires

Le grand prix du roman de l'Académie française a été décerné à la romancière Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Publié le 27 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Voici venir l'époque la plus tragique et la plus glorieuse pour nous autres lecteurs. Quelle difficulté de choisir un livre parmi toutes les parutions de la rentrée littéraire.

Rive Gauche

commentaires

Claude Bartolone boycotte le discours de François Hollande : Pauvre Monsieur Bartolone

Publié le 27 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Monsieur Bartolone, soyons sérieux: votre tactique n'est pas seulement ridicule. Elle est irresponsable. 

La gauche la plus bête du monde ? Il y a soixante ans le socialiste de la IVe République Guy Mollet inventait une expression : « la droite la plus bête du monde ».
Depuis, la gauche française lui a ravi le titre. À l'aise et sans contestation possible. Pour preuve, après le lamentable Bartelone qui a boycotté le discours de François Hollande au Louvre ce mercredi pour les commémorations du centième anniversaire de la naissance de François Mitterrand.

Et le respect dans tout ça, il n'existe plus ? Je constate que le respect dans notre société est une valeur qui n'existe plus ... chez les politiques comme Bartolone ...  comme chez les jeunes !

Le respect comme la politesse sont des vertus morales à laquelle on se livre par respect des autres. Hélas, ces qualités ne se retrouvent pas chez tout le monde !

Le respect est une valeur essentielle. 
La fonction présidentielle appelle un respect particulier. François Hollande représente tous les Français. Monsieur Bartolone, soyez respectueux et vous vous sentirez bien mieux dans votre peau.

Il faut dire que cet individu est un récidiviste, il avait déjà insulté Pécresse lors des régionales en 2015.

Monsieur Bartolone, je me contenterais de vous plaindre, car vous êtes le quatrième personnage de l'Etat,  mais dans votre naufrage, c'est le Parti Socialiste que vous abîmez. Et c'est cela qu'il fallait que je vous dise.

Je trouve la réaction de Batolone plutôt primaire ! Vous me direz que c'est un sujet assez secondaire !

François Hollande avait raison quand il affirmait que Claude Bartolone n'avait ni le charisme ni l'envergure pour faire un premier ministre !

Pour paraphraser Georges Clemenceau qui avait dit : "La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires." je dirais : La politique est une affaire trop sérieuse pour être confiée à un amateur et un arriviste.

Mon article n'a pas pour but de faire plaisir, non plus de faire du tort, il a pour but essentiel d'inciter à la réflexion et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Rive Gauche

commentaires

Que penser de ces socialistes déserteurs passés en Macronie ?

Publié le 26 Octobre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Emmanuel Macron a dévoilé mercredi l'organigramme de son mouvement autour d'un secrétaire général le député PS Richard Ferrand, élu à l'Assemblée en 2012 grâce à la victoire de son Président François Hollande. Ce militant socialiste de longue date a d'abord été proche d'Henri Emmanuelli. 

Benjamin Griveaux le communicant, ancien élu PS, il a été vice-président d'Arnaud Montebourg au Conseil général de Saône-et-Loire, il est confirmé porte-parole du mouvement

Stéphane Travert, le socialiste normand, il est depuis 2012 élu de la 3e circonscription de la Manche, grâce à la victoire de son Président François Hollande. Sur son site, on remarque immédiatement une photo de lui avec Benoît Hamon.

Les ralliements de Catherine Barbaroux, qui a travaillé avec Martine Aubry, de Bariza Khiari, la sénatrice PS de Paris...et d'autres seconds couteaux socialistes ou encartés...etc.

Le PS avait déjà annoncé qu'un soutien à Macron serait une cause de radiation immédiate du parti et ça veut dire, pas d'investiture pour les élections. 

Quand on hésite sur la voie à suivre, il faut se souvenir d’où l'on vient. C’est la seule façon de ne pas s’égarer et surtout d'avancer.

S'ils ne sont pas exclus par le PS, de toute façon, en 2017 les déserteurs seront exclus par les électeurs. En résumé et pour faire court, c'est plié pour eux ! Ils iront pointer à Pôle emploi !

La plupart pourront toucher l'allocation d'assurance mutuelle qui est versée aux députés non réélus.
L'allocation chômage est dégressive et la durée de versement est limitée à 6 semestres soit 3 ans au maximum :
Chômage des députés : Montant égal à 100% de l'indemnité de base (Qui est de 5514 € bruts / mois) pour le 1er semestre, puis 70% le 2d semestre, 50% le 3e semestre, 40% le 4e semestre, 30% le 5e semestre et 20% le 6e et dernier semestre.
Aux élections, c’est en séduisant les cons que l'on gagne du pognon !

 

Macron comparé à Hermès, dieu des voleurs, des commerçants et des banquiers : 

​​​​​​​«Macron, il me fait rire mais pas toujours. Lui, ce serait plutôt un président hermétique, au sens de Hermès, dieu des commerçants, des banquiers et des voleurs», «Je lui donnerai bien mon argent, mais pas le pays», lâche sur le ton de l'humour Pierre Joxe membre du conseil constitutionnel, en référence au passé de banquier d'affaire du fondateur d'En Marche! 

 

Je n'ai aucune sympathie pour Macron, les traîtres et les déserteurs. Je note qu'il y a un certain nombre de vieux crocodiles du CAC 40 et de chefs d'entreprises qui l'ont pris sous leurs ailes...

Sans Hollande, Macron n’en serait pas aujourd’hui à rêver d’un parcours élyséen. Macron, en revêtant l’habit du traître, donne un coup de couteau dans le dos de celui qui l’a fait conseiller puis ministre.

À Matignon comme au Parti socialiste, on a surnommé Emmanuel Macron "Brutus". Ainsi la créature du président de la République lui a échappé et lui porte un coup qui pourrait lui être fatal. Mais tout le monde ne peut pas être Brutus. Et François Hollande n’est pas César, on peut en convenir.

Macron: attention! Les trahisons finissent toujours mal…. Brutus lui même s’est donné la mort 19 mois après l’avoir infligée à César. Judas et Brutus brûlent, dit-on, dans la gueule de Lucifer.
La trahison imprime sa tache sur le traître qui peut avoir les plus grandes difficultés à s’en défaire, et il risque fort de se retrouver trahi à son tour…!

Rive Gauche

commentaires

26 octobre, centième anniversaire de la naissance de François Mitterrand, premier président de gauche de la Vème République.

Publié le 26 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

L'année 2016 est une année François Mitterrand, avec le 8 janvier le 20e anniversaire de la mort de l'ancien président de la République française et le 26 octobre, le centième anniversaire de sa naissance.

Simple figure historique pour les plus jeunes, acteur politique essentiel, haï autant qu'admiré, pour leurs aînés, François Mitterrand a suivi un parcours politique sans précédent depuis la Libération.

Issu de la moyenne bourgeoisie charentaise, catholique et de droite, il naît à Jarnac le 26 octobre 1916. Il monte à Paris en 1934 «faire son droit». Un moment attiré par la pensée de la droite nationale, François Mitterrand, plus individualiste que militant, adhère pendant quelques mois aux Croix de Feu du colonel François de La Rocque.

Prisonnier des Allemands en juin 1940, il réussit à s'évader à la troisième tentative, en décembre 1941. Il rejoint la clandestinité en 1943 pour animer, sous le nom de «capitaine Morland», le réseau des prisonniers de guerre et déportés.

A la Libération, en 1944, il épouse Danielle Gouze dont il aura deux fils, Jean-Christophe et Gilbert.

En 1946, il devient député de la Nièvre. Un an plus tard, il est le plus jeune ministre de la IVe République naissante. Jusqu'en 1957, il occupe des portefeuilles importants (comme l'Intérieur ou la Justice) dans plusieurs gouvernements.

En 1965, il met le Général de Gaulle en ballottage et, en 1971, fonde le nouveau Parti socialiste. François Mitterrand a fait du Parti socialiste un instrument de conquête du pouvoir et un parti de gouvernement.Parlementaire pendant 35 ans, 11 fois ministre sous la IVe République, président de la Vème durant 14 ans, il incarnait le renouveau du socialisme français et l'union de la gauche.

Les Français découvrent alors la «force tranquille» de cet homme qui avait échoué en 1965 contre le général de Gaulle et en 1974 contre VGE.

Mitterrand avait été élu président contre Valéry Giscard d'Estaing, le 10 mai 1981.S'appuyant sur l'union avec les communistes, il ramène, en 1981, la gauche au pouvoir pour la première fois depuis le «Front populaire». Au prix de remises en question, il installera une gauche gestionnaire dans la durée.

Son premier gouvernement dirigé par Mauroy prend des mesures de gauche : augmentation du Smic, 5ème semaine de congés payés, diminution de la durée hebdomadaire du travail, abolition de la peine de mort et nationalisations.

D'abord président du changement avec les réformes économiques et sociales (nationalisations, retraite à 60 ans, 5ème semaine de congés payés) ou de société (décentralisation, abolition de la peine de mort), il sera ensuite celui de la rigueur avant d'être le premier à gérer une cohabitation, en 1986.

En 1985, Mitterrand signe avec le Chancelier Kohl l'Acte unique Européen, nouveau départ pour la construction européenne.

Affaiblie par la rigueur économique et l'augmentation du chômage, la gauche perd les législatives de 1986. Mitterrand est contraint de nommer Chirac premier ministre.

Côte à côte, François Mitterrand et le Premier ministre de droite Jacques Chirac représentent la France lors de sommets internationaux entre 1986 et 1988. De cette cohabitation de plus en plus conflictuelle, François Mitterrand sort vainqueur à la présidentielle de 1988.

Elu en 1988 avec 54% des voix, il devient le premier Président de la Ve république à être réélu au suffrage universel. Son second septennat s'ouvre au centre en faisant appel à son plus vieil adversaire Michel Rocard qu'il nomme 1er ministre.

Fatigué physiquement par un cancer de la prostate, touché par le suicide de son ami Bérégovoy,  déstabilisé, il se trouve à nouveau confronté à la cohabitation en 1993 avec Balladur.

Il assure malgré tout ses fonctions jusqu'au terme de son mandat. Il ne participe pas à la campagne présidentielle de 1995, si ce n'est pour marquer sa sympathie à Lionel Jospin.

Sur la scène internationale, il se veut d'abord l'avocat du tiers-monde. Mais c'est l'image du militant acharné de l'Europe qu'il s'attache le plus à façonner en oeuvrant à la construction européenne.Toujours fidèle à l'Europe, il favorise la signature des accords de Maastricht.

Resté deux septennats à l'Elysée, l'ex-président français est décédé le 8 janvier 1996, à l'âge de 79 ans des suites d'un cancer.

Ce tacticien politicien hors pair, véritable animal politique repose désormais à Jarnac aux côtés de ses parents.

 


Le 10 Mai 1981, François Mitterrand l'emporte et devient le 1er président de gauche de la Vème République.

Le 10 mai 1981, je m'en souviens comme si c'était hier. Ce 10 mai fut pour moi une des plus belles journée de ma vie... politiquement parlant.

A 20 heures, devant mon écran, j'ai crié ma joie. "François Mitterrand, Président de la république française !" Enfin un président de gauche !

J'avais le profond sentiment que mon petit bulletin, déposé dans l'urne et sur lequel était porté le nom de François Mitterrand, allait avec tant d'autres, faire basculer la France dans une ère nouvelle, une ère moderne pour la sortir enfin du conservatisme de droite que j'avais toujours connu. C'était le bulletin de l'espérance.

Certains symboles m'ont marqué, comme le président, une rose à la main, marchant vers le Panthéon. Mais c'est surtout les radios libres qui ont symbolisé le changement, à mes yeux.

L'autre symbole a été l'abolition de la peine de mort, on sentait le vent de l'histoire. Enfin, la fête à la Bastille et une certaine fierté d'être français ce jour là.

Une grande fête est organisée place de la Bastille ainsi qu' une cérémonie au Panthéon durant laquelle François Mitterrand se recueille seul sur le tombeau de jean Moulin (l'émissaire de De Gaulle pour réunifier la Résistance) et de Jean Jaurès.

A droite on s'inquiète de l'arrivée de la gauche et l'on raille cette cérémonie grandiloquente. Certains évoquent même l'arrivée des chars de L'Armée Rouge sur les champs Elysées...???

Rive Gauche

commentaires

Je soutiens iTELE

Publié le 25 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Je soutiens la lutte des journalistes d'iTELE pour une information de qualité dans le respect de la déontologie de leur métier.

Les grévistes demandent aussi la signature immédiate d'une charte éthique, la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général d'iTELE (Serge Nedjar), le retrait de l'antenne de Jean-Marc Morandini et plus largement la définition d'un projet stratégique et éditorial "clair et précis".

Solidarité et soutien aux journalistes d'iTELE et aux salariés de cette chaîne info.

Rive Gauche

commentaires

Si Taubira apparaît comme une alternative pour la Présidentielle, c'est l'apocalypse pour la France

Publié le 25 Octobre 2016 par Rive gauche dans Présidentielle 2017

Elle ne va quand même pas se présenter à la candidature, parce que là les socialistes vont dépasser toutes les bornes de la décence. 

Des parlementaires proches de ses idées multiplient les manifestations d'intérêt à son endroit à l'occasion d'entretiens et de déjeuners !

De son côté, le patron de Solférino Jean-Christophe Cambadélis n'a jamais coupé les ponts.

Non à son retour sur le devant de la scène politique, elle a trop fait de mal à la justice, au pays, à la nation.

Je n'oublierais jamais qu'elle a été une des causes de l'échec de Lionel Jospin à accéder au second tour de l'élection présidentielle de 2002.

Je pardonne à mes lecteurs de ne pas être de mon avis, mais je ne leur pardonne pas d'être de l'avis de Christiane Taubira et de son laxisme.

Rive Gauche

commentaires

Zineb El Rhazoui : Détruire le fascisme islamique

Publié le 24 Octobre 2016 par Rive gauche dans Edito

Cet ouvrage est un signal d'alarme, au nom de ces millions d’anonymes qui vivent chaque jour sous le joug du fascisme islamique, contre l’entreprise d’inversion morale des valeurs universelles de liberté.

Peut-on comparer fascisme et islamisme ? C’est l’avis de Zineb El Rhazoui, journaliste franco-marocaine et militante féministe menacée de plusieurs fatwas, qui a échappé à la mort en étant en vacances le 7 janvier 2015, jour où ses collègues tombaient sous les balles des frères Kouachi.

Après avoir quitté Charlie Hebdo le 9 septembre, la trentenaire publie aujourd’hui Détruire le fascisme islamique, court mais brûlant texte qui s’en prend aux islamistes comme aux « collaborationnistes » français qui, selon elle, ont oublié que les musulmans ne sont pas une communauté, mais des individus. 

Athée de culture musulmane, militante des droits de l’homme et des libertés individuelles, elle est sous la menace de plusieurs fatwas de mort. ZIneb est aujourd’hui la femme la plus protégée de France

Voir lien ci-joint

Mon avis sur les religions :

Les reproches que l’on peut faire à la religion sont classiquement ceux :

- de l’intolérance : La religion est un point de vue qui n’est pas partagé par tous. Ce point de vue mène souvent à l’intolérance, au conflit et à l’oppression de tous ceux qui ne pensent pas pareil. Elle est d’une manière générale source de conflit.

- du fanatisme : Il ne faut jamais oublier que les fanatiques sont toujours manipulés, de sorte que le terrorisme soi-disant religieux, par exemple, n’est bien souvent qu’une action politique déguisée en sacrifice religieux, voire un acte mafieux déguisée en action politique.

La croyance est une disposition de l'esprit qui se manifeste sous la forme d'une adhésion irréfléchie à une idée tenue pour vraie. C'est ce caractère irréfléchi qui nous fait dire que la croyance est le contraire même de la raison !

La religion est une affaire privée !

Les religions sont cependant utiles à condition qu’elles respectent la liberté de tout un chacun, qu’elles n’imposent pas des carcans, et qu’elle aient conscience de leurs limites et de leur relativité, même si, à strictement parler, elles ne sont pas indispensables.

La laïcité est le résultat d'une histoire, le fruit d'un combat, y déroger serait ouvrir une brèche à l'obscurantisme.

Si le choix religieux, d’ordre privé, déborde sur l’espace public, il peut alors concerner l’État.

La religion est bien la névrose obsessionnelle de l'humanité, et les chances d'en guérir sont minces.

La religion nuit gravement à la santé mentale des peuples.

" La religion n’est autre chose que l’ombre portée de l’univers sur l’intelligence humaine."

Victor Hugo (1802 - 1885)

Rive Gauche

commentaires
1 2 3 4 > >>