Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Les formules de politesse ne sont pas tout à fait sincères

Publié le 26 Mai 2017 par Rive gauche dans Ma philo

Les formules de politesse font ressortir le caractère malhonnête et corrompu des bonnes manières. La politesse est l’art de paraître vertueux sans l’être.

Nous saluons quelqu'un en lui demandant : 'S'il va bien ?", alors que nous nous fichons un peu de son état.
Dire "bonjour" à une personne alors que nous nous moquons que sa journée soit bonne.

Voici deux exemples : Une personne qui, par habitude ou par éducation, dit "ça va?" à des ami(e)s, alors qu'au fond elle s'en fout un peu;
ou un enfant qui dit : "elle est moche la dame" ou "il est con le monsieur" alors qu’un adulte peut le penser, mais s’il est bien éduqué, ne le dira jamais.

Dans ces deux cas, la politesse est artificielle. En ce sens l’hypocrisie n’est pas condamnable sur le plan social.

Quoi de plus anodin que de saluer son voisin ? Sauf que vous le détestez… cordialement.

Quand nous essayons d'être souriants avec les personnes que nous détestons, et que nous félicitons nos amis de leurs réussite il est certain que les règles de politesse laissent penser que nous sommes souvent hypocrites..

Il est évident que la politesse exige de nous des mensonges, assez régulièrement. Nous devons parfois mimer des sentiments que nous ne ressentons pas du tout.

Bref, la politesse, nous oblige, en effet, à pas mal d'hypocrisie.

Faut-il aller jusqu'à la misanthropie, et regretter de vivre dans ce monde d'apparences où tous les gens sont faux?

Cela risque de faire de nous des Alceste, qui refusent toutes les conventions sociales mensongères.

Il est hors de question de se demander si la politesse n'est que de l'hypocrisie, parce qu'elle ne peut pas être seulement cela.

Elle est aussi une convention sociale, permettant de faciliter les échanges entre les personnes, et de ce point de vue, il n'y a rien à lui reprocher.

Les humains ne sont pas des saints : ils souhaitent parfois humilier les autres, les agresser; ils ont sans cesse de très méchantes pensées à l'égard des autres.

En résumé, la politesse n'est pas un encouragement à mentir, c'est au contraire le seul moyen qu'ont les hommes, qui peuvent être incroyablement méchants, de refouler autant que possible cette méchanceté.

En bref, la politesse est bien de l'hypocrisie, mais au sens le plus fort du mot : non pas seulement ne pas dire ce qu'on pense, mais aussi masquer ses mauvaises actions grâce au vernis de la respectabilité.

On n’est jamais authentiquement soi-même tant que l’on en reste à un rapport poli avec les autres.
Rive Gauche

commentaires

Une bonne info, c'est aussi une info Rive Gauche twitter

Publié le 25 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Mélenchon dit le coucou des Législatives, un oiseau qui attend qu'un nid soit construit par d'autres pour s'y installer tranquillement.
Mélenchon dit le coucou des Législatives, un oiseau qui attend qu'un nid soit construit par d'autres pour s'y installer tranquillement.

Mélenchon dit le coucou des Législatives, un oiseau qui attend qu'un nid soit construit par d'autres pour s'y installer tranquillement.

commentaires

Le PS a touché le fond à l'élection Présidentielle, et pourtant Benoît Hamon continue de creuser avec obstination

Publié le 25 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Sur le terrain, les candidats estampillés PS sont abasourdis par le spectacle que donnent à voir un Benoît Hamon manifestement aveuglé par le ressentiment.

Un exemple flagrant : Sur la 2e circonscription de la Haute-Garonne, Hamon soutient Salah Amokrane, candidat écologiste aux élections législatives contre le député socialiste Gérard Bapt,

"Moi, je l'ai parrainé", s'étonne de son côté Gérard Bapt, député PS sortant de la 2e circonscription de Haute-Garonne.

Gérard Bapt se dit victime de la stratégie de recomposition des gauches alternatives dans laquelle est entré Benoît Hamon et qui se formalisera en juillet par la création officielle de son mouvement.

L'ex-candidat PS à la Présidentielle mènerait donc sa propre campagne à l'intérieur de la campagne législative.

Alors que les socialistes s'apprêtent à disputer des élections législatives à très haut risque Benoît Hamon rajoute une couche supplémentaire de difficulté.

Allez comprendre...
Rive Gauche

commentaires

Les syndicats rejettent en bloc le système des ordonnances pour réformer le Code du travail

Publié le 24 Mai 2017 par Rive gauche dans Vidéos politiques

Après leurs rendez-vous ce mardi avec Macron, les syndicalistes n'ont pas été convertis à la religion libérale et sociale du nouveau président.

Si Macron veut passer à la hussarde, ça ne marchera pas. Il se trompe s'il croit que légiférer par ordonnances dès la rentrée lui permettra d'éviter un conflit social

commentaires

Pour Macron, à partir de 1200€ de retraite, vous êtes considéré comme un retraité riche !

Publié le 24 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Hausse de la CSG : Macron fait les poches des retraités

C’est simple, si vous avez plus de 14400 de revenus annuels, soit 1200€ par mois vous êtes un retraité privilégié car vous allez payer
8,3 % de CSG au lieu de 6,6 %

Les retraités attendent des mesures en faveur de leur pouvoir d’achat mais au contraire avec l’augmentation de la CSG, ils sont exsangues.

En 2014, l'exécutif avait décidé, dans le cadre de son plan d'économies, de geler les pensions de retraites supérieures à 1200 euros

La dernière revalorisation conséquente date de... 2013. . Les pensions de base avaient alors augmenté de +1,3 %.

Avec ce gel des pensions, les retraités participent en revanche au rétablissement des comptes de la branche retraite de la Sécurité-sociale.

Avec la hausse de la CSG, les retraités permettent de baisser les cotisations sociales à hauteur 20 milliards d’euros.

Les perdants de ce scénario sont clairement les retraités, ces 60% de retraités dont la pension dépasse 1.200 euros
Perte pour un retraite environ 300 euros / an

Perte pour un retraité :

  • 1200 € mensuel, alors vous allez payer 245€ de CSG en plus par an
  • 1500 € mensuel, alors vous allez payer 306€ de CSG en plus par an
  • 1700 € mensuel, alors vous allez payer 346€ de CSG en plus par an
  • 2000 € mensuel, alors vous allez payer 408 € de CSG en plus par an

Comment peut-on considérer un retraité comme un privilégié avec seulement 1200€ de pension ?
Tout augmente sauf les retraites.

Organisez vous avec les syndicats pour mettre le paquet a la rentrée
Rive Gauche

commentaires

Avec la réforme de la CSG, tous les salaires vont augmenter mais modestement pour les plus faibles

Publié le 23 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Un salarié au SMIC aura 260 euros de plus par an sur sa fiche de paie,
700 euros pour celui qui gagne 3.000 euros nets
et 1.200 euros pour un plus gros salaire de 5.000 euros.

les cotisations chômage et maladie, 3,15% du salaire brut, vont disparaître, remplacées par une hausse de la CSG, de 1,7 points.

on transforme un système assuranciel, dans lequel les salariés cotisent pour l’assurance chômage, proportionnellement à ce qu’ils gagnent, en un système universel où tout le monde finance cette assurance chômage, y compris les fonctionnaires et les retraités qui n’en bénéficient pas.

Est-ce que le système d’abord serait constitutionnel ? Il brise le principe d’égalité devant l’impôt puisque tout le monde paie une prestation qui ne bénéficie qu’à certains.

Les perdants de ce scénario sont clairement les retraités, ces 60% de retraités dont la pension dépasse 1.200 euros
Perte pour un retraite environ 300 euros / an

commentaires

Manuel Valls, député sortant et candidat sur la 1re circonscription (Evry - Corbeil-Essonnes), s’exprime sur sa campagne pour les législatives

Publié le 23 Mai 2017 par Rive gauche

commentaires

Jean-Luc Mélenchon est un joueur de flûte !

Publié le 22 Mai 2017 par Rive gauche dans Vidéos politiques

Michel Onfray, philosophe : " Mélenchon n’est pas insoumis. Pire, c’est un joueur de flûte".

commentaires

François Baroin avait-il un peu trop arrosé la nomination d'Edouard Philippe ?

Publié le 22 Mai 2017 par Rive gauche dans Vidéos humour

commentaires

Hausse de la CSG : Macron fait les poches des retraités

Publié le 22 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Cette hausse de la CSG va attaquer principalement les retraités, les indépendants et les fonctionnaires

L’augmentation de la CSG de Macron c’est faire les poches des retraités.

Avec une hausse de 1,7 point de la CSG, cet impôt qui frappe les salariés. Le but de cet hausse d’impôts ? permettre des baisse de cotisations sociales à hauteur 20 milliards d’euros.

Si votre retraite est de

  • 1200 € mensuel, alors vous allez payer 245€ de CSG en plus par an
  • 1500 € mensuel, alors vous allez payer 306€ de CSG en plus par an
  • 1700 € mensuel, alors vous allez payer 346€ de CSG en plus par an
  • 2000 € mensuel, alors vous allez payer 408 € de CSG en plus par an
commentaires

Le financement des partis politiques

Publié le 22 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Les partis sont d’abord financés par des ressources privées. Il s’agit :

  • des cotisations de leurs adhérents et de leurs élus,
  • des dons des personnes privées, limités à 7 500 euros par an et par personne.
  • les dons des particuliers sont défiscalisés à 66 %.
  • depuis 1995, les dons sous quelque forme que ce soit des personnes morales (entreprises) sont interdits.

Si, depuis longtemps, les dépenses électorales sont remboursées aux candidats ayant atteint un certain seuil (5% des voix), il n’en allait pas de même des dépenses permanentes des partis.

La loi prévoit un financement public accordé aux différents partis, en fonction de deux critères cumulatifs :

  • les résultats aux élections législatives, pour ceux qui ont présenté des candidats ayant obtenu au moins 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions,
  • et le nombre de parlementaires.
  • Au dessus de 1% des suffrages exprimés : le parti touche 1,42€ par candidats présentés

Ainsi, en 2013, le montant global versé aux partis et formations politiques de métropole et d’outre-mer s’est élevé à 70 083 332,15 € dont notamment :

  • 28 480 742,50 € pour le PS ;
  • 19 870 309,79 € pour l’UMP ;
  • 5 543 646,41 € pour le FN ;
  • 3 521 792,11 € pour Europe Écologie-Les Verts ;
  • 3 222 320,99 € pour le PCF 

Ce dispositif est complété par un strict encadrement du financement des campagnes électorales dont les dépenses sont plafonnées

En cas de non respect de la parité hommes-femmes pour la présentation de candidats aux élections, les formations sont pénalisées financièrement.

Enfin, afin d’éviter les cas, rarissimes, mais très médiatisés, d’enrichissement personnel liés à leurs fonctions, les élus sont tenus de déclarer l’état de leur patrimoine en début et en fin de mandat.

La faille principale est au niveau des comptes des partis pour lesquels il n’y a aucun contrôle, alors qu’ils reçoivent en moyenne 50 % d’argent public.

La loi interdit tout contrôle au nom de la Constitution qui dit, dans son article 4, que les partis s’administrent librement.

Du coup, il y en 451 en France ! Des vrais et des micropartis. !

Mme Le Pen, par exemple, a créé un parti, qui s’appelle Jeanne : 12 millions de budget ! Il présente des comptes tellement peu clairs que la Commission les a transmis au parquet

Il y en a un, le Trèfle, qui n’a aucune existence, a obtenu 2 millions d’euros depuis 2002.

CPNT, disparu en 2012, a obtenu 1,8 million sur les 5 ans.

Que font-ils ? Rien ! 

Jackpot des législatives :

  • Le parti perçoit 1,42 euros par an et par voix sur cinq ans à condition de dépasser le seuil de 1% des suffrages exprimés dans 50 circonscriptions aux législatives.
  •  
  • Le parti perçoit 36000€ par an pour chaque parlementaire s'en réclamant.
  •  
  • cette manne financière attire évidemment les petites structures politiques qui multiplient les candidatures, parfois essentiellement symboliques, en espérant atteindre le plancher des 1% des suffrages exprimés. 
  •  
  • D'autres n'hésitent pas à s'arranger avec la loi de manière à rentrer dans les clous de la législation. En 2007, n'étant pas parvenu à réunir les 1% requis dans 50 circonscriptions.le Nouveau Centre s'était allié avec un parti tahitien, encaissant au passage 1,18 millions d'euros de subventions annuelles. Un contournement manifeste des règles électorales mais complètement légal.
commentaires

Stade Toulousain : Gros budget, petite saison, grande déception

Publié le 20 Mai 2017 par Rive gauche dans Sports

12e au classement du Top 14 et donc absents des phases finales du championnat, une première depuis près de 40 ans.

Force est de constater que la saison 2016-2017 du Stade Toulousain, 1er budget du Top 14 avec 34 millions d’euros et 1re masse salariale du championnat avec 11,624 millions d’euros selon le quotidien sportif l’Equipe, n’est pas à la hauteur des investissements financiers consentis.

Les plus gros salaires du Stade Toulousain reviennent au demi-ouverture néo-zélandais Luke McAlister et au deuxième ligne écossais Richie Gray (à égalité avec 50 000 euros bruts/mensuels chacun).

Suivent Thierry Dusautoir et Patricio Albacete (+45 000 euros chacun), classés respectivement à la 10e et 12e place du palmarès français.

Plus loin dans le classement, le pilier sud-africain Gurthro Steenkamp, le seconde ligne français Yoann Maestri, le centre Gael Fickou et le demi-ouverture/centre anglais Toby Flood émargeraient tous à plus de 40 000 euros bruts/mensuels.

Avec les départs de Luke McAlister, Thierry Dusautoir, Patricio Albacete, Gurthro Steenkamp et Toby Flood, la masse salariale du Stade Toulousain sera allégée la saison prochaine.

commentaires

Législatives 2017 : le couperet des 12,5% pour le second tour

Publié le 20 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Un candidat ne sera qualifié pour le second tour qu'après avoir obtenu 12,5% des inscrits. Soit, en fonction de l'abstention, un ticket aux alentours de 20% des votes exprimés.

Un candidat peut être élu dès le 1er tour s'il obtient plus de 50 % des suffrages exprimés et que le nombre de voix recueillies atteint au moins 25 % des électeurs inscrits.

Si aucun candidat n'est élu, un second tour a lieu et il est organisé comme suit ː

Peuvent se présenter les candidats ayant obtenu un nombre de suffrages égal à au moins 12,5 % des électeurs inscrits s'il y a plusieurs de candidats

Sinon, si un seul candidat ou aucun candidat ne remplit cette condition, se présentent les deux candidats ayant obtenu le plus de voix au premier tour.

Il peut donc y avoir des triangulaires (3 candidats au second tour) ou même des quadrangulaires

Il n'en reste pas moins que dans bien des cas, la question sera de savoir qui sera également capable de se hisser au second tour

Les divisions de la droite comme de la gauche risquent fort de se révéler meurtrières.

Corps électoral et résultats
 
Population67 595 1902
Inscrits47 582 1831
 
 Gauche parlementaire
Députés sortants282
 
 Droite parlementaire
Députés sortants226
 
 Gauche démocrate et républicaine
Députés sortants15
commentaires

Législatives : Mélenchon applique la stratégie du coucou, un oiseau parasite de la famille des cuculidés

Publié le 20 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Cet oiseau qui attend qu'un nid soit construit patiemment par d'autres pour s'y installer tranquillement et pondre ses œufs.

Mélenchon ou la lâcheté en politique !
Enfin ! les Masques tombent ! Mélenchon, après avoir refusé de voter contre Le Pen au deuxième tour de la Présidentielle, refuse à présent d'aller affronter Marine Le Pen et préfère aller affronter un (des rares) candidat socialiste de Marseille qui n'a ni démérité, ni trahi.

Une constante tout au long de sa carrière: Ne jamais prendre de risques et toujours faire son nid dans celui des autres.
C'est Mennucci qui en fait les frais, après le PS, le PC et tant d'autres

Décidément après avoir tout fait pour torpiller Macron au profit de Le Pen, maintenant il s'attaque à ce qu'il reste du PS. De toutes évidences l'ennemi de Melenchon ce n'est pas l'extrême droite ni même la droite mais bien la gauche! Les vieilles pratiques et la vieille tambouille politicienne dont on ne veut plus!

C'est bizarre l'Insoumis ne se présente pas face Marine Le Pen à Hénin-Beaumont. Il a peur de prendre encore une veste comme en 2012.
Il choisit la facilité, laissant à d'autres le combat contre Le Pen dans le Nord. C'est un minable.
J'espère au moins qu'il ne compte pas sur un report des voix du FN pour se faire élire.

A bien y réfléchir, je me demande si ça ne pourrait pas aboutir à donner un coup de pouce inattendu à Mennucci : les électeurs locaux seraient bien inspirés de le soutenir en masse, histoire de rire un bon coup (et de montrer au Maître qu'ils ont bien compris ce qu'est le dégagisme).

En plus, il semble que Mennucci n'a pas plus démérité que ça, donc un soutien massif ne serait pas totalement déplacé. Allez les Marseillais, droit au but!

Si malheureusement il est élu, cela peut lui permettre de continuer à vivre confortablement au crochet du contribuable et dénoncer les politiciens professionnels qu'il fréquente assidûment depuis plus de 30 ans...

Mélenchon de gauche ? La question se pose. Personnalité Égocentrique, vieux briscard de la politique dont il utilise les vieilles méthodes de parachatuge , bas calcul d'hégémonisme à gauche au prix du sacrifice des plus proches. Ma gauche attentive, bienveillante, ouverte n'est pas la sienne.

Le parachutage de ce guignol dans une circonscription de gauche illustre sa couardise

sans commentaire, l'image parle d'elle-même

sans commentaire, l'image parle d'elle-même

commentaires

Ce quartier parisien où les femmes sont chassées des rues

Publié le 19 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Harcèlement, remarques déplacées, jet de cigarettes allumées, insultes, etc. dans ce quartier de l'est parisien les femmes ne se sentent plus en sécurité.

Depuis plus d'un an, les habitantes de La Chapelle-Pajol (10 et 18e arrondissements) n'osent plus se promener librement dans les rues.

La faute à certains hommes seuls, des vendeurs à la sauvette, des migrants, des passeurs, des dealeurs, etc

Comme le rapporte une enquête du Parisien publiée vendredi 19 mai, les femmes ont dû changer leurs habitudes en évitant certains trottoirs, en descendant à d'autres stations de métro, en ne portant plus de jupe ou de tenue trop moulante et en ne fréquentant plus certains bars ou restaurants.

Face à cette situation intenable, les habitantes ont décidé de lancer une pétition pour dénoncer leur quotidien pesant. Le texte, baptisé "Les femmes une espèce en voie de disparition au cœur de Paris", doit être envoyé à la mairie, à la préfecture et au procureur de la République.

"Ce sont des injures, des réflexions incessantes. L'ambiance est angoissante, au point de devoir modifier notre itinéraire, notre tenue vestimentaire. Certaines ont même renoncé à sortir de chez elles", confie une habitante de 50 ans citée par le quotidien.

Une jeune femme raconte même s'enfermer chez elle. "Il y a quelques jours, le simple fait de me mettre à ma fenêtre a déclenché un flot d'injures, et j'ai dû m'enfermer dans mon appartement".

commentaires

L’explication alambiquée de Mélenchon sur sa décision de ne pas se présenter à Hénin-Beaumont

Publié le 19 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Mélenchon était interrogé, jeudi 18 mai dans L’Émission politique de France 2, sur sa décision de ne pas retourner à Hénin-Beaumont (contrairement à Marine Le Pen).

Et l’explication était pour le moins alambiquée :

- Jean-Luc Mélenchon : Je suis allé à Marseille sur une vision stratégique. J’ai choisi Marseille parmi les grandes villes dans lesquelles je suis arrivé en tête. 

- Léa Salamé : Vous auriez pu retourner à Hénin-Beaumont…

- Jean-Luc Mélenchon : Par exemple.

- Léa Salamé : Pourquoi vous ne l’avez pas fait ?

- Jean-Luc Mélenchon : Parce que j’ai changé de ligne stratégique sur ce qu’il y a lieu de faire.

- Léa Salamé : C’est-à-dire qu’il ne faut plus combattre le Front national, forcément ?

- Jean-Luc Mélenchon : Voilà, exactement ça, c’est exactement ça. Vous avez pas une autre hypothèse à me proposer ?

- Léa Salamé : Ben non, je sais pas.

- Jean-Luc Mélenchon : Vous savez pas, vraiment ?

- Léa Salamé : Je vous pose la question.

- Léa Salamé : Pourquoi vous n’allez pas à Hénin-Beaumont ?

- Jean-Luc Mélenchon : Parce que, madame, je vais à Marseille. Voilà !

- Léa Salamé : On vous demande pourquoi !

- David Pujadas : Mais Jean-Luc Mélenchon, vous entendez le reproche qui vous est fait : vous auriez pu aller à Marseille et aller dans une circonscription où le FN était haut. Dans celle-ci, il n’est pas très haut, le FN…

- Jean-Luc Mélenchon : Voilà. Voilà. 


- Léa Salamé : C’est juste des questions.

- Jean-Luc Mélenchon : Oui j’ai entendu ce que vous me dites :" cette circonscription est facile'. 

commentaires

Élections législatives de 2017 dans la Haute-Garonne

Publié le 18 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Dans le département de la Haute-Garonne, dix députés sont à élire dans le cadre de dix circonscriptions.

CirconscriptionDéputé sortantPartiDéputé élu ou rééluParti
1reCatherine Lemorton PS   
2eGérard Bapt PS   
3eLaurence Arribagé LR   
4eMartine Martinel PS   
5eFrançoise Imbert* PS   
6eMonique Iborra DVG   
7ePatrick Lemasle* PS   
8eCarole Delga* PS   
9eChristophe Borgel PS   
10eKader Arif PS   
* député sortant ne se représentant pas en 2017
commentaires

Augmentation de la CSG : Les retraités pénalisés par Macron

Publié le 18 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Son programme prévoit un relèvement de 1,7 point du taux de CSG et 60% des retraités vont subir une augmentation de la CSG soit plus de 9 millions de personnes

Le chiffrage de la mesure évalue à 21,5 milliards d'euros l'augmentation globale de la CSG prévue à son programme.

Taux de CSG en 2017 : qui paie la CSG à à quel taux avant la réforme

Actuellement, on peut classer les retraités en trois catégories, selon le taux de CSG qui est prélevé à la source par leur caisse de retraite :
- CSG à taux zéro : exonération de CSG pour les retraités les plus modestes
- CSG à taux réduit (ou taux intermédiaire) : 3,8% de CSG
- CSG à taux plein : 6,6% de CSG pour les retraités les plus aisés

Hausse du taux de CSG pour 60% des retraités

les 40% de retraites les plus modestes ne seront pas affectés par cette mesure

Il y a des perdants, ce sont les retraités, 60% des retraités, ceux qui ont les revenus les plus confortables, qui vont subir la CSG alors qu'ils ne payent pas de cotisations sociales

 

CSG sur les retraites : 8,3%, 3,8% ou 0%

commentaires

Manuel Valls candidat de la majorité présidentielle aux élections législatives des 11 et 18 juin sur la 1ère circonscription de l'Essonne

Publié le 17 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Manuel Valls candidat de la majorité présidentielle aux élections législatives des 11 et 18 juin sur la 1ère circonscription de l'Essonne
commentaires

Le gouvernement du renouveau ?

Publié le 17 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Renouvellement ou pas ? Droite, gauche, centre ou société civile ? ENA, Sciences Po ou rien de tout ça ? Quels postes pour les femmes ?

Le gouvernement du renouveau ?
commentaires

Le premier gouvernement d'Emmanuel Macron est composé de 18 ministres

Publié le 17 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

  • Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur : Gérard Collomb

  • Ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire : Nicolas Hulot

  • Ministre d'Etat, ministre de la Justice : François Bayrou

  • Ministre des Armées : Sylvie Goulard

  • Ministre de l'Europe et des affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian

  • Ministre de la Cohésion des territoires : Richard Ferrand 

  • Ministre de la solidarité et de la santé : Agnès Buzyn

  • Ministre de l'Economie : Bruno Le Maire

  • Ministre du Travail : Muriel Penicaud

  • Ministre de l"Education : Jean-Michel Blanquer

  • Ministre de l'Agriculture : Jacques Mézard

  • Ministre de l’action et des comptes publics : Gérald Darmanin

  • Ministre de l'Enseignement supérieur : Frédérique Vidal

  • Ministre de l'Outre-mer : Annick Girardin 

  • Ministre des sports : Laura Flessel

  • Ministre chargée des affaires européennes : Marielle de Sarnez

  • Ministre de la Transition écologique chargée des transports : Elisabeth Borne

Quatre secrétaires d'Etat viennent s'ajouter à cette liste :

  • Porte-parole du gouvernement chargé des relations avec le Parlement : Christophe Castaner 

  • Secrétaire d'Etat chargée de l'égalité des femmes et des hommes : Marlène Schiappa 

  • Secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées : Sophie Cluzel

  • Secrétaire d'Etat chargé du numérique : Mounir Mahjoubi

commentaires

La parité homme femme est une connerie

Publié le 17 Mai 2017 par Rive gauche dans Edito

Une connerie puisqu'on ne sélectionne pas sur la compétence mais sur le genre.

La réalité sociale laisse apparaître d’autres priorités, y compris, d’abord, du point de vue de l’égalité des sexes.

Si on commençait plutôt par imposer aux entreprises de donner le même salaire aux personnes (femme ou homme), à compétences égales ?

Et si nous laissions les femmes diriger des sociétés, des missions, des services lorsqu’elles en ont tout simplement les capacités ?

A compétences égales, les différences restent énormes dans le monde du travail :
Chez les moins de trente ans, les femmes gagnent en moyenne 19% de moins que les hommes.
Après quarante ans, l’écart se creuse pour atteindre 24%.

Je la trouve très insultante pour les femmes car cela revient à leur dire qu'on les choisit parce qu'elle sont des femmes plutôt que pour leur compétence.

La parité est encore une forme de discrimination positive stupide.

commentaires

Le FMI a averti l'Allemagne du risque d'augmentation de la pauvreté

Publié le 16 Mai 2017 par Rive gauche dans Vidéos politiques

Allemagne : Travailleurs pauvres et salaires bas.
Car si la croissance est forte, les excédents commerciaux très élevés, le budget équilibré, et le taux de chômage est bas, en revanche les travailleurs pauvres restent très nombreux.

commentaires

le chanteur d'AC/DC remonte sur scène après plus d'un an

Publié le 16 Mai 2017 par Rive gauche dans Vidéos

Il était diagnostiqué sourd et avait dû arrêter les tournées avec le groupe de hard rock.

Mais Brian Johnson n'a pas dit son dernier mot et vient de remonter sur scène dimanche dernier.

Et la voix de Brian Johnson est toujours aussi exceptionnelle.

Ecoutez.

commentaires

Les 11 et 18 juin nous devons élire le maximum de députés socialistes à l'Assemblée nationale

Publié le 16 Mai 2017 par Rive gauche dans Législatives 2017

Vous pensiez avoir élu un président aux idées progressistes ? Dommage..

Edouard Philippe, notre nouveau Premier ministre choisi par Emmanuel Macron, a voté contre les décisions progressistes du dernier quinquennat.

commentaires
1 2 > >>