Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG   ACTUALITY

BLOG POLITIQUE : Une bonne info, c'est une info Blog Actuality !

Articles avec #edito catégorie

Bernard Cazeneuve tacle Emmanuel Macron en évoquant Nicolas Sarkozy

Publié le 14 Octobre 2017 par Rive gauche dans Edito

Bernard Cazeneuve livre un jugement acerbe sur Emmanuel Macron :
"Le président de la République incarne la nation tout entière. Il est condamné à la retenue.

La politique ne consiste pas à dire tout ce qu'on pense à tout moment, mais à ne jamais dire le contraire de ce qu'on pense, ce qui est différent", estime l'ex-premier ministre qui ajoute une pique encore plus pointue:

"L'idée, véhiculée en son temps par Nicolas Sarkozy, qu'un bon président est forcément transgressif, n'est pas juste."

Plus largement, c'est la stratégie présidentielle du ni droite-ni gauche qui questionne le dernier chef de gouvernement de François Hollande.

"Je redoute qu'avec le temps, la revendication du dépassement de ce clivage, ne dissimule en réalité une propension à être tout simplement de droite", attaque Bernard Cazeneuve. "La politique menée n'est pas à gauche, c'est certain.

Elle est même à droite", précise-t-il.

Exemple avec le budget actuellement en discussion. "Le gouvernement est pris au jeu de ses contradictions, car on ne peut pas être tout à la fois et en même temps", estime-t-il, précisant qu'il n'aurait pas pu voter ce texte qu'il ne considère pas comme juste.

L'ancien ministre de l'Intérieur fait également part de sa réserve concernant le récent limogeage du préfet du Rhône après l'attentat de Marseille.

"S'il y a des dysfonctionnements, il faut les corriger absolument, mais cela doit se faire dans une relation de confiance et non de défiance à l'égard des fonctionnaires qui sont en première ligne", indique Bernard Cazeneuve qui dit avoir pris du recul avec la vie politique mais se garde de toute déclaration définitive.

commentaires

Ras-le-bol de ces médias devenus fous de Macron

Publié le 12 Octobre 2017 par Rive gauche dans Edito

Ils sont devenus fous ! Fous de lui, de son sourire enjôleur, de sa bouille juvénile, fous de ce nouveau produit marketing si propre sur lui, si présentable, si alléchant et, surtout, si rentable.

Le parti des médias s'est trouvé une nouvelle tête de gondole, un nouveau champion à lustrer jour après jour, semaine après semaine pour mieux le faire briller.

La grande presse, celle qui fait l'humeur des cénacles parisiens, se consume pour Emmanuel Macron.

Le panurgisme est sa raison d'être et le rouleau compresseur tourne à plein régime ! Tellement que l'opération de propagande relève du lavage de cerveau…

Ou quand le journalisme cède la place au people et au marketing…

Ras-le-bol de ces médias devenus fous de Macron
Ras-le-bol de ces médias devenus fous de Macron
commentaires

Une bonne info, c'est aussi une info Rive Gauche twitter

Publié le 11 Octobre 2017 par Rive gauche dans Edito

Une bonne info, c'est aussi une info Rive Gauche twitter
Une bonne info, c'est aussi une info Rive Gauche twitter
Pour réaffirmer sa légitimité, le PS se doit de réactiver le modèle d’un progressisme reconfiguré à l’aune du monde d’aujourd’hui.

Pour réaffirmer sa légitimité, le PS se doit de réactiver le modèle d’un progressisme reconfiguré à l’aune du monde d’aujourd’hui.

Je suis indigné par le "ceux qui ne sont rien" de Macron

Je suis indigné par le "ceux qui ne sont rien" de Macron

commentaires

Brigitte Macron va coûter 200.000 euros par mois aux contribuables

Publié le 9 Octobre 2017 par Rive gauche dans Edito

Une équipe d’environ 5 collaborateurs (directeur de cabinet, assistants...) : 75.000 euros

Voitures de fonction avec 3 chauffeurs (rotation de 3 chauffeurs pour disponibilité 24h/24) : 45.000 euros

Une coiffeuse et une maquilleuse : 15.000 euros

Frais de représentation (très clairement, un budget shopping d’après un député de l’opposition Les Républicains) : 50.000 euros

commentaires

8 octobre 1967. Capture et exécution de Che Guevara

Publié le 7 Octobre 2017 par Rive gauche dans Edito

Au matin du 8 octobre 1967, Ernesto Che Guevara et une dizaine de guérilleros sont encerclés par l’armée bolivienne à quelques kilomètres de La Higuera, petit village de Bolivie situé dans la précordillère andine. Capturé, le Che est exécuté le lendemain à La Higuera

8 octobre 1967. Capture et exécution de Che Guevara

L'interview de Che Guevara (1964)

Hasta Siempre Comandante "CHE GUEVARA"
Nathalie Cardone

commentaires

Toulouse: Le maire de la ville explique aux habitants pourquoi il a augmenté de 15% leurs impôts

Publié le 2 Octobre 2017 par Rive gauche dans Edito

Jean-Luc Moudenc (LR), le maire de Toulouse, fait feu de tous bois pour faire connaître son bilan de mi-mandat. Une façon de justifier l’augmentation des impôts locaux. Mais à quel prix ?

Cette opération baptisée modestement « Trois ans de progrès pour vous » a démarré lundi. « Il ne s’agit pas d’un exercice d’autosatisfaction, nous sommes conscients que beaucoup reste à faire, précise l’édile. Il s’agit aussi de justifier l’effort que nous avons demandé aux Toulousains ».

L’effort en question a pris la forme d’une augmentation de 15 % des impôts locaux en 2015. Une mesure non annoncée durant la campagne municipale, qui rapporte à la Ville une trentaine de millions d’euros par an, et que l’opposition ne se prive légitimement pas de remettre souvent sur le tapis

Le maire a exposé pêle-mêle qu’en trois ans les effectifs de la police municipale ont été plus que doublés, que quatre restaurants sociaux pour les seniors ont été créés tout comme 572 nouvelles places en crèche, qu’il y a 1.000 corbeilles de plus sur la voie publique et que 121 squats et campements ont été expulsés « dans le respect des droits fondamentaux ».

Evidemment, les esprits mal tournés voient dans ce bilan intermédiaire un premier jalon sur la voie d’une candidature à la réélection, qui plus est onéreux pour les deniers publics.

L’ex-maire socialiste Pierre Cohen, ne fait pas une montagne de cet enthousiasme militant. Il est revanche très critique sur l’invitation lancée par Jean-Luc Moudenc à tous les employés municipaux de le rejoindre le 16 octobre au Centre de congrès. « Réunir les employés municipaux, c’est ce que l’on fait pour les vœux, souligne-t-il. Là, ça ressemble au lancement d’une campagne municipale et ça va coûter cher ».

commentaires

Les faits et méfaits du macronisme

Publié le 29 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Une enquête Rive Gauche à lire prochainement sur votre Blog Actuality

Macron président des riches

L'ère de la séduction commence par l'appel du vide et pourrait inaugurer l'ère du vide.

Le candidat Macron, publie en novembre 2016 un essai intitulé Révolution ...
La révolution, une formule creuse comme une autre, avec une intention polémique n'excluant pas une certaine confusion, le néolibéralisme.
Cette formule creuse indique une volonté de ne pas faire peur aux citoyens dotés du précieux droit de vote.

La prise du pouvoir par les macroniens n'implique nullement une conversion massive des citoyens français au macronisme

Les faits et méfaits du macronisme
Les faits et méfaits du macronisme
Les faits et méfaits du macronisme
commentaires

Macron, le président des riches !

Publié le 28 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Avec le projet de loi de Finances 2018 les riches empocheront 4,5 milliards d'euros. 3,2 milliards d'euros de baisse de l'ISF et 1,3 milliard d'euros de baisse de l'impôt sur les placements financiers

Les autres, tous les autres, soit 90% des ménages, se partageront 2,5 milliards d'euros.

La CSG rapporte 90 milliards d'€ / an à l'Etat, soit plus que l'impôt 70 milliards
L'augmentation rapporte 21,5 milliards € supplémentaires.

La hausse de 2 euros du forfait hospitalier va rapporter 150 millions à l'Etat
Ces mêmes mutuelles sont payées par les clients et qu'une telle hausse du forfait sera forcément répercutée sur les contrats

Macron, le président des riches !
Macron, le président des riches !
commentaires

ISF, les cadeaux aux plus riches

Publié le 28 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Super yachts, lingots d’or, voitures de luxe ou encore jets privés, tous ces signes extérieurs de richesses, plus besoin de les déclarer pour l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Avec la réforme présentée aujourd’hui par Bruno Le Maire, seul le patrimoine immobilier sera désormais taxé. Alors pour les plus fortunés, quelles économies ?

Imaginons une grande fortune passionnée du grand large, elle est propriétaire d’un yacht à 20 millions d’euros. Avant la réforme, ce yacht lui coûtait au moins 250 000 euros d’ISF. Après la réforme, plus rien.

commentaires

Salaire, retraite, épargne, logement : ce que le budget 2018 va changer pour votre portefeuille

Publié le 27 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Si vous êtes salarié dans le privé :
Vous y perdez avec la hausse de la CSG
Vous y gagnez avec la suppression des cotisations maladie et chômage Et plus votre salaire est élevé, plus vous y gagnerez

Si vous êtes fonctionnaire :
Vous y perdez avec le gel du point d'indice.
Vous y perdez avec la hausse de la CSG
Enfin, la suppression des cotisations chômage et maladie ne vous concerne pas Et votre compensation n'est pas totalement fixée

Si vous êtes retraité :
Vous y perdez avec la hausse de la CSG
Vous y perdez cars votre retraite complémentaire stagne Et ce pour la quatrième année consécutive

Vous y gagnez avec la hausse de votre pension de base la pension de base des salariés du privé, des indépendants et des agriculteurs augmentera de 0,8% au 1er octobre 2017
Vous y gagnez grâce à la revalorisation du minimum vieillesse va atteindre 903 euros par mois à la fin 2020, contre 803,20 euros par mois aujourd'hui

commentaires

Budget 2018 : les gagnants et les perdants

Publié le 27 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Le gouvernement promet des gestes pour les fonctionnaires et les artisans, mais pas pour la majorité des retraités.

Autre volonté de l'exécutif : moins imposer le capital, avec une taxe unique de 30% pour tous les revenus des placements financiers, sauf les livrets A et les anciens PEL.

Fini l'impôt sur la fortune, il se transforme et devient l'impôt sur la fortune immobilière.

commentaires

Combien gagne un sénateur ?

Publié le 20 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

En 2017, la chambre haute et ses 348 élus ont coûté 323,5 millions d'euros à l'Etat,

Indemnité mensuelle
est le même que celui d’un député 7.209,74 euros.

Cette rémunération se décompose en

une indemnité "de base" (5.599,80 euros),

une indemnité "de résidence" (167,99 euros)

et une indemnité "de fonction" (1441,95 euros),

Le revenu net mensuel d'un sénateur est de 5.423,18 euros. 

Moyens complémentaires l'indemnité représentative de frais de mandat
La loi de moralisation a mis fin à ce système en vase clos, obligeant désormais les parlementaires à justifier l'intégralité de leurs dépenses, avec un système de remboursement sur justificatif.

Rémunération des collaborateurs
Les sénateurs disposent en outre d'un crédit mensuel de 7638,95 euros

Avantages en nature
Les sénateurs disposent enfin de nombreux avantages en nature i

matériel informatique installé dans leurs bureaux,

du forfait téléphonique,

des frais postaux (si les courriers ne sont pas d'ordre privé),

mais surtout des transports. 

  •  une carte permettant l'accès gratuit et illimité au réseau SNCF (en première classe) et 40 allers-retours aériens par an entre Paris et leur circonscription. 
  • Les frais de taxi sont remboursés dans la limite d'un forfait annuel, et un véhicule de fonction peut être mis à leur disposition

Retraite
un départ à la retraite à 62 ans, le système complémentaire par points mis en place depuis 2011 reste très généreux.
La pension mensuelle d'un sénateur, au 1er juillet 2017, était de 4.498 euros nets, hors majoration pour enfants.

commentaires

À partir du 1er novembre 2017, plusieurs types de consultations passeront à 46 et 60 euros

Publié le 14 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

les consultations "complexes" qui seront facturées 46 euros,
les consultations dites "très complexes", tarifées à 60 euros,
et fait passer les consultations "longues", qui existaient déjà, de 56 euros à 70 euros.

Qui ça concerne ?
certains patients, notamment les enfants ou les patients plus âgés

Le médecin aura beaucoup plus le temps de vous expliquer ce qui se passe, quelle est la problématique.

À partir du 1er novembre 2017, plusieurs types de consultations passeront à 46 et 60 euros
commentaires

Hausse CSG, baisse des cotisations : avec le simulateur, calculez ce que vous allez gagner en plus

Publié le 14 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

commentaires

Retraités : Calculez combien vous allez perdre avec la hausse de la CSG (Merci Macron)

Publié le 14 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

commentaires

Alain Finkielkraut s'en prend aux féministes

Publié le 14 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Sur France Inter, l'Académicien a expliqué son agacement vis à vis des féministes dont il estime qu'elles ont gagné leur bataille.

"Je me réjouis de voir les femmes aujourd'hui accéder à toutes les professions, être présentes dans la sphère publique.

Mais je crois en effet que certaines féministes continuent, comme si de rien n'était, à dénoncer la perpétuation, voire l'aggravation, de la domination masculine", a détaillé l'auteur de "En terrain miné" coécrit avec son amie la philosophe de gauche Elisabeth de Fontenay.

Avant de poursuivre: "Le mauvais joueur traditionnel, c'était celui qui ne reconnaissait pas sa défaite. Ces mauvaises joueuses d'un nouveau type ne reconnaissent pas leur victoire. C'est cela qui m'agace un tout petit peu."

commentaires

Les scientifiques ne se précipitent pas pour affirmer qu'Irma est dû au réchauffement climatique contrairement à ce que dit Macron

Publié le 8 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Les politiques et Macron en tête sont plus prompts que les scientifiques à pointer le réchauffement climatique pour expliquer la violence de l'ouragan Irma.
Parfaite illustration du décalage entre le temps politique et scientifique.

Pour cette spécialiste, il faudra environ 10 ans avant que la communauté scientifique adopte une position plus ferme sur la question de l’impact du réchauffement climatique sur la violence d’Irma.

"On ne peut pas établir avec certitude de liens avec le réchauffement climatique”, insiste Jean-Noël Degrace, responsable Meteo-France Martinique.

Seule la répétition des phénomènes extrêmes dans des conditions climatiques similaires pourra amener les scientifiques à être plus catégoriques.

commentaires

Havas tisse sa toile autour de Macron

Publié le 7 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

commentaires

La pensée d'Emmanuel Macron

Publié le 1 Septembre 2017 par Rive gauche dans Edito

Macron "Les pauvres d'aujourd'hui sont souvent moins les retraités que les jeunes"

La pensée d'Emmanuel Macron
commentaires

Les mesures fiscales envisagées en faveur des entreprises dès 2018

Publié le 30 Août 2017 par Rive gauche dans Edito

alléger l’ISF et la fiscalité des entreprises

la transformation de l’impôt sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière

Avec cette mesure,les valeurs mobilières (détention d’actions, d’entreprises, d’obligations…) échapperont à l’impôt.

De quoi amputer des trois quarts les recettes pour l’Etat, pour un impôt qui ne rapportera plus que 1,2 milliard.

la réforme risque de favoriser la frange supérieure des Français les plus aisés, des « super-riches » aux très hauts patrimoines

ISF : C’est une baisse d’impôts d’environ 4 milliards d’euros, qui bénéficiera aux plus riches.

Autre mesure pro-entreprises,la baisse du taux d’impôt sur les sociétés (IS). Il sera ramené à 25 % d’ici à 2022 (contre 33 % aujourd’hui)

Transformation du CICE en baisse des cotisations patronales

Il sera bien transformé en baisse de charge pérenne à partir de 2019,

CICE : Et voilà 11 milliards d'€ de cadeaux aux entreprises!

Prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital

Il sera mis en oeuvre comme prévu l’an prochain, pour un taux de l’ordre de 30%

La baisse de recette pour l’Etat devrait être de 1 à 1,5 milliard.

l’assurance-vie remplacer le barème d’imposition des revenus du capital par un taux unique d’environ 30 %

La taxe à 30 % va un peu réduire l’intérêt des produits d’assurance-vie

des quelque 1 350 milliards d’euros placés en assurance-vie.

Les mesures fiscales envisagées en faveur des entreprises dès 2018
commentaires

Ordonnances Code du travail, formation, apprentissage, assurance chômage : Macron a-t-il marabouté les syndicats ?

Publié le 28 Août 2017 par Rive gauche dans Edito

Tour de passe-passe ou réel dialogue social ? Ça se discute !

Fini l'opposition violente à la loi El Khomri, les syndicats montrent de la bienveillance avec Macron et le gouvernement.

Pour autant, sur le fond, Macron n’a pas changé d’un iota les mesures qu’il souhaite intégrer à ses réformes, pourtant la plupart des leaders syndicaux se montrent satisfait de quoi prendre de court le Medef.

Les mauvaises langues affirment que les syndicat seraient tenus par une “épée de Damoclès” : un possible élargissement de la loi de moralisation de la vie politique aux organisations syndicales ...

Cette pression frontale serait accompagnée d’une possible remise en cause de la loi Rebsamen de 2014, dans son versant de financement des organisations syndicales...
Mais ce ne sont que de mauvaises langues !

L'Elysée oppose un total démenti à ces informations... Alors qui dit vrai ?

Pendant la campagne présidentielle, Macron avait rencontré Nicolas Perruchot qui avait rendu un rapport parlementaire consacré aux dérives des organisations syndicales.

Pour lui, c’est clair, les élus syndicaux doivent avoir la même obligation de transparence que les hommes politiques.

Ses recommandations ne sont peut-être pas tombées dans l’oreille d’un sourd... et en particulier dans celles de Macron !

Ordonnances Code du travail, formation, apprentissage, assurance chômage : Macron a-t-il marabouté les syndicats ?
Ordonnances Code du travail, formation, apprentissage, assurance chômage : Macron a-t-il marabouté les syndicats ?
commentaires

Quels sont les privilèges des députés ?

Publié le 7 Août 2017 par Rive gauche dans Edito

Indemnités + avantages non négligeables

indemnité mensuelle : 7.209,74 euros brut soit  5.782,66 euros net 
Chaque député reçoit également un crédit de 9.618 euros pour payer ses propres collaborateurs.

Chaque élu reçoit ainsi une carte pour utiliser le réseau SNCF en première classe (et du métro parisien, s'il le souhaite). 
Il peut également se rendre en avion dans sa circonscription, si celle-ci est desservie par une ligne aérienne, jusqu'à 80 voyages par an. 

L'Assemblée met aussi à disposition de ses élus un parc d'une "douzaine de voitures avec chauffeur" pour les trajets à Paris ou vers les aéroports. 
Sinon, les députés peuvent prendre le taxi dans la capitale et sa petite couronne, jusqu'à 2.750 euros par an.

D'autres avantages matériels sont à signaler : les nouveaux députés ont une dotation de 15.500 euros sur pour leur équipement téléphonique et informatique, en particulier en circonscription. 

Cette somme s'élève à 13.000 euros pour ceux ayant utilisé leur précédente dotation lors de la dernière législature. 

Les forfaits téléphoniques (jusqu'à cinq lignes) et les abonnements numériques sont également pris en charge, jusqu'à 4.200 euros pour un député de métropole. 

 Les correspondances "de nature parlementaire" sont également remboursées grâce à un forfait annuel de 12.000 euros (affranchissement, colis…).

"Deux restaurants et une buvette sont à la disposition des députés", précise le site de l'Assemblée. Les repas sont à la charge des députés, mais à des prix plutôt avantageux pour le quartier. 

Enfin, le Palais-Bourbon possède également une "résidence" comprenant 51 chambres pour héberger ses élus, "moyennant une participation" de ces derniers.

Mais là encore, les tarifs sont nettement inférieurs à d'autres hôtels de cette gamme (30 à 40 euros la nuit).

Les retraites avantageuses

La pension moyenne est de 2.675 euros nets par mois et la durée de cotisation est fixée à 31 ans

L'indemnité chômage hors normes

les députés qui se retrouveraient demandeurs d'emploi - après une défaite aux législatives - bénéficient sur trois ans (contre deux en majorité dans le privé) d'une allocation dégressive : 

celle-ci atteint 100% de l'indemnité parlementaire les six premiers mois (5.599,80 euros brut), 
puis 70% (3.919,86 euros) le deuxième semestre, 
50% (2.799,90 euros) le 3e semestre 
et ce jusqu'à 20 % (1.119,96 euros) le sixième et dernier semestre.

Il y a enfin l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), censée couvrir les autres dépenses du député dans l'exercice de son mandat. Son montant est de 5.840 euros brut mensuel (5.372,80 euros net)

C'est cette indemnité que viennent de supprimer les élus dans le cadre de la loi de moralisation. Lui sera substitué un système de remboursement sur justificatifs.

Quels sont les privilèges des députés ?
commentaires

Le texte du recours déposé contre la Loi Travail par la gauche

Publié le 6 Août 2017 par Rive gauche dans Edito

Le texte du recours déposé contre la Loi Travail par la gauche
Le texte du recours déposé contre la Loi Travail par la gauche
commentaires

Non à l'augmentation de 25% de la CSG

Publié le 6 Août 2017 par Rive gauche dans Edito

Non à l'augmentation de la CSG,
Oui à la baisse des dépenses publiques !

Non à l'augmentation de 25% de la CSG
commentaires

Il n'y a aucune raison pour que l'épouse de Macron puisse obtenir un budget sur les fonds publics

Publié le 6 Août 2017 par Rive gauche dans Edito

Brigitte Macron : une pétition s'oppose au statut de première dame alors que des juristes sont chargés de rédiger une charte à ce sujet

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>